Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !

La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !
La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !

L'informel et chaos informationnel

On présente souvent Internet comme un réseau informatique à l'échelle planétaire, réparti sur un ensemble de noeuds constitués par les serveurs et les fournisseurs d'accès, mais on peut mieux le définir comme un protocole commun à tous les ordinateurs et susceptible d'emprunter indifféremment de nombreux réseaux : téléphone, système interne d'entreprise, télévision par câble, satellite, fibre optique...

Deux mots suffisent à caractériser l'Internet en tant que média : convivialité et réseau.

La convivialité désigne la capacité d'une technique à être maîtrisée par l'usager lui-même.

Ce qui est le cas de la microinformatique économiquement peu coûteuse et des logiciels usités sur Internet, dont beaucoup d'entre eux sont des sharewares.

Physiquement, le réseau informatique est réparti sur un ensemble de noeuds constitués par les serveurs et logiquement, les documents circulants sur Internet peuvent être associés entre eux par les liens dits "hypertexte".

La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !

Internet a donc une structure anarchique et chaotique.

Le réseau étant ce qu'en font les utilisateurs, un modus vivendi consensuel s'est imposé reflétant pour ainsi dire l'idéologie de la tribu informatique décrite par P. Breton à la fin des années.

La fluidité communicationnelle est de rigueur : toute information technique pouvant être utile à la communauté informaticienne doit être partagée, fût-ce au détriment des droits d'auteur.

Deux préoccupations essentielles sous-tendent l'idéologie de l'internaute : la première est le souci du partage égalitaire des ressources, ressources qui sont aussi bien les moyens techniques (systèmes et protocoles de communication) que les matériaux informationnel mis en disposition.
Deuxième préoccupation : le respect strict de la liberté d'information et d'expression, avec comme corollaire, le refus de toute censure, qu'elle soit étatique ou institutionnelle.

La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !

...Mais cela ne répond pas, en Europe en tout cas, à la réalité sociologique  !

S'avère utile une typologie des divers acteurs sociaux qui interviennent tant dans la production du matériel et des logiciels nécessaires à l'usage du net, que dans l'utilisation économique, politique, institutionnelle ou non du réseau.

Entreprises privées, fournisseurs d'accès, producteurs de hardware, concepteurs de logiciels, institutions publiques, associations culturelles ou sociales, usagers privés, consommateurs ou producteurs d'information, formations politiques, institutions religieuses et sectes, sans compter les services de renseignement de toutes sortes, interviennent dans la vie du net avec leur logique, leurs intérêts, leur pouvoir, et leurs motivations, légales ou non.

Sa convivialité technologique, et en raison de sa diffusion internationale, il est quasiment impossible à un Etat - du moins à un état qui se refuse au contrôle absolu des medias - de censurer à la source les données qui y circulent.

Ce qui entraîne la nécessité d'une autorégulation éthique du fonctionnement du net, autorégulation dont la logique s'oppose incidemment aux intérêts économiques de ceux qui vivent du net, fournisseurs d'accès, publicitaires, journalistes, blogueurs, etc.

La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !
A force d'aller au fond des choses, on y reste.

La vérité, c’est de chercher toujours la vérité.
 
 
 

 

La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !
La liberté est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'enjamber !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martin 29/02/2016 18:38

Oui mais quand on reste derrière son ordinateur ou son téléphone ou sa tablette, il n'y a plus de communication .... Alors Internet c'est bien mais avec modération ...
Cordialement