Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Vivre en poésie, ce n'est pas renoncer ; c'est se garder à la lisière de l'apparent et du réel, sachant qu'on ne pourra jamais réconcilier, ni circonscrire.

 noirplumesergentmajor.jpg

 

J'ai dit zut à Prévert, j'ai dit merde à Verlaine
Ils me pardonneront ces écarts de langage,
C'était dans un moment où j'avais, pas de veine,
Autant d'inspiration qu'un hamster dans sa cage.

Alors, vous comprenez, les voir aussi faciles
Cà agace parfois, pour ne pas dire plus,
Quand on ne sait écrir' que des choses débiles
La talent de ceux-là vous mène à des abus.

Vous essayez bien sûr de relativiser,
Peut-être étaient-ils deux pour écrire un poème,
Peut-être par quelqu'un se faisaient-ils aider,
Peut-être que jamais ils n'ont su dir' je t'aime.

Vous voulez les pousser hors de votre mémoire
Mais ces génies, alors, vous sautent à la face,
Quelque dormeur du val entre dans votre histoire
Le spleen vous envahit et votre lac s'encrasse.

Vous viennent tous ces noms, de Musset à Hugo
Comme pour vous narguer du haut de leurs écrits,
Vous essayez bien sûr de faire le gros dos
Jusqu'à ce que soudain retentisse ce cri

Ce cri qui leur dit non, la vie est trop injuste,
Comment faisiez-vous donc pour avoir ce succès
Et si, en cet instant, se profilait leur buste
Vous n'auriez pas assez de pierres à jeter.

Ronsard, Apollinaire, Villon ou De Vigny,
Vous m'en aurez donné des motifs de colère,
Des moments de dégoûts teintés de jalousie
Et je cherche toujours après votre mystère.

______________________________________


COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

COLAS 27/01/2010 08:05


Salut ANDRE ,


Je ne suis pas d'accord avec toi ! Nous n'avons rien à envier à ces hommes qui sont devenus grands par la force des choses . C'est vrai que leurs écrits sont beaux mais n'y en a t'il pas d'aussi
respectables sur nos blogs ? De plus leur époque était propice à l'écriture ! Combien y avait il d'illétrés en leur temps ? A lors tu penses bien que ces hommes là qui possédaient le savoir
d'écrire et de s'exprimer étaient considérés comme de véritables géants de l'écriture . De plus leur travail de créateur était facilité par le fait que la souffrance chez la plus part des gens
était quasi permanente , tant la misère cognait dur .Et tu sais que la douleur et la souffrance sont les mères nourricières d'un esprit créateur . Non vraiment moi je respecte ces gens là ainsi que
la qualité de leurs oeuvres , mais je me refuse à penser qu'ils seront à jamais seuls au monde à être reconnus ! Salut mon pote porte toi bien ! Amitiés . COLAS


André 27/01/2010 12:02


jE SUIS POUR UNE PARTIE SEULEMENT avec toi, mais en tout état de cause gobalement je ne veux pas dire que les linguistes et
poètes n'existeront plus à la suite de nos anciennes références bien entendu. Et puis ton commentaire est tellement logique que je le valide. Je n'ai d'ailleurs jamais en 4 ans censuré (sauf 1 seul
qui m'insultait, relatif pourtant aux compliments que je faisais à Anne Roumanof !) Bien à toi, ANDRE