Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Tout est télé à l’âge de la télé. La « présence » devient aussi la télé réalité !

Loana ne va pas mieux.

 

Elle vit dans une profonde détresse psychologique. Loana aurait sans doute pu sortir plus tôt de l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), où elle était hospitalisée. Malheureusement, étant donné son état de grande détresse psychologique, la patiente Loana Petrucciani, née à Cannes, n'est visiblement pas prête à vivre « l'extérieur ».

 

Certes, en raison de l'immense pression médiatique qui l'attend au-delà de l'enceinte médicale où elle est protégée depuis trois jours. Une sortie qui pourrait bien ressembler à la version, en négatif, de son départ victorieux du Loft de M6.

 

Une soirée sous le crépitement des flashes et les hourras des fans de télé réalité venus l'acclamer à la Plaine Saint-Denis à l’époque.

 

Exit la gloire. Aujourd'hui, il en va, surtout, de sa santé. Car, d'après nos informations, Loana souffre. Beaucoup. Une blessure à l'âme qui laisse préjuger du calvaire qu'elle a subi, jusqu'à ce qu'une amie la découvre, dans un état second, recluse et blessée physiquement dans son appartement de la rue de Chaillot à Paris (16ème). Un quartier chic, à deux pas de la Tour Eiffel où semble s'être abîmée une bimbo pas si superficielle qu'il n'y paraît, dans le décor sordide d'un appartement livré à un désordre à l'image de celui qui bouillonnait en Loana.

 

 

On confie que les substances qu'elle aurait ingurgitée l'ont tellement égarée que sa version d'une agression par deux hommes est loin d'être certaine.

 

loftstory.jpgCertes, les policiers de la Police, ainsi que les enquêteurs des stupéfiants, qui se sont intéressés à son cas il y a quelque temps dans le cadre d'une affaire de drogue (avec écoute du réseau à l'appui), ne négligent aucune piste.

 

loana-1.jpgCependant, son état actuel laisse craindre qu'elle ne puisse donner plus de détails fiables sur ce qui lui était arrivés réellement.

Il lui serait même arrivé de demander « sur quel bateau » elle se trouvait, « où on l'avait trouvée dans l'eau », au cours des propos décousus qu'elle a tenus sur son lit d'hôpital. Peu étonnant, dans de telles dispositions mentales, qu'elle ait donné plusieurs descriptions contradictoires des hommes censés l'avoir molestée. Cette dernière affaire ne devrait pas lui valoir de poursuites.

 

Mais son état moral jugé si sérieux que son hospitalisation devait être prolongé. En attendant, on ne peut lui souhaiter qu'une chose : un retour à la réalité. La sienne. La vraie. Pas celle de la télé ou d'un autre miroir, déformant, aux illusions faciles.

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Les kilos en trop c'est moche.!!! Mais le pois chiche dans la tête... lol... c'est encore grave !! et elle continue à faire parler d'elle
!!! Cela ne vaut pas la peine d'user sa plume pour elle.!! De toutes façons les filles sans cervelle moi je ne peux pas les
supporter... Cordialement 
Répondre
A


Bonjour ,


Emportée par le tourbillon de la notoriété, cette femme à touché à tout si j'ose dire : l'alcool, la drogue, les pugilats, les échecs, et les tentatives de
suicide. Ses addictions témoignent que son desesporir d'aujourd'hui est la définition de gaspillage de son équilibre perdu...


La compassion prend la majorité humaniste...


Merci tout de même pour votre contribution validée. C'est la traduction de la libre expression de chacun et chacune ici.


Bonne journée et cordialement,


André



J

Avec tout mon respect, on s'en fout de Loana...!! lol mais Félicitations pour l'article du Mistral . Romantisme sans
pessimisme cela me donne le moral. Cordialement
Répondre
A


Merci de ce passage dans ces colonnes. Votre - vos - contributions sont toujours éclairées de vos opinions.


Bonne journée, à bientôt fidèlement, André



M

Tout dans l'apparence... Elle a été pas trop vilaine.. ... elle est laide, grosse et flétrie. Alcool, drogue et je ne
sais quels excès ...!!! Cordialement
Répondre
A


Cher Maurice,


En tout, l'excès est un vice excécrable mais difficile à contenir et gérer.


Bonne journée, André