Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Tout est humain. Sauf les faiblesses et ses abus ainsi que les lâchetés

bettencourt-affaire.jpg

 

Pascal Wilhelm, ancien mandataire de Bettencourt, en garde à vue


Pascal-Wilhelm-copie-1.jpgL'ancien mandataire et avocat de Liliane Bettencourt, Pascal Wilhelm, a été placé lundi en garde à vue dans l'enquête sur les éventuels abus de faiblesse commis sur l'héritière de L'Oréal, a-t-on appris de source policière.

Il a été interpellé à son domicile parisien où une perquisition a été conduite, a annoncé le site internet du Journal du Dimanche.

 

stephane-courbit.jpgStéphane Courbit, dirigeant d'une société de paris en ligne, Lov Group, qui a bénéficié d'un investissement de 143 millions d'euros de Liliane Bettencourt en 2011, a aussi été arrêté et placé en garde à vue, ajoute-t-on de source policière.


lettre bettencourtTrois juges de Bordeaux, à l'origine de cette procédure, conduisent depuis fin 2010 cette enquête qui a débouché sur des poursuites contre des membres de l'entourage de la milliardaire de 89 ans, 15e fortune mondiale.

 

Il faut mentionner aussi qu'une piste politique susceptible de conduire à Nicolas Sarkozy (?).

 

Me Pascal Wilhelm a brièvement géré en 2011 les intérêts de Liliane Bettencourt, à la suite de Patrice de Maistre, patrice-de-maistre--d--est-l-ancien-gestionnaire-de-fortune.jpgaujourd'hui écroué, et au bénéfice d'un mandat de protection révoqué en octobre par le tribunal de Courbevoie qui a ordonné le placement sous tutelle provisoire de la milliardaire.

 

Il a procédé à diverses opérations contestées, en particulier l'investissement dans Lov Group, dirigée par Stéphane Courbit, un proche de Me Wilhelm.

 

Sarko-Bettencourt.jpg

 

Après la découverte de cet épisode, un remboursement des 143 millions d'euros avait été annoncé mais il n'est pas effectif à ce jour, a admis Stéphane Courbit dans un entretien aux Echos en avril où il précisait que « 120 millions (avaient) d'ores et déjà été utilisés pour accélérer le développement du groupe et renforcer sa structure financière ».

 

Françoise MeyersMe Wilhelm avait aussi obtenu début 2011 la gestion de 600 millions d'euros de contrats d'assurance-vie.


Françoise Meyers, fille de la milliardaire à l'origine de toute l'affaire en 2007, avait relancé les procédures contre l'entourage de sa mère après un premier accord fin 2010, en raison des soupçons sur Me Wilhelm.

Le conseil de l'ordre des avocats de Paris a conduit une enquête interne pour déterminer si Me Wilhelm s'était mis dans une situation de conflit d'intérêt. Il n'a toutefois pas déclenché de poursuites judiciaires.

 

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martin 18/06/2012 13:46


La moralité ne paie pas toujours, et l'amoralité ne choque parfois même pas, la preuve Mr Woeth malgré ses casseroles et ses transports de valise a été élu ... Mais il y a des précédents Médecin
qui vaiat pire que pendre avait été élu aussi lors d'une précédente élection... Cordialament

AD 18/06/2012 14:06



En effet, les casseroles versus fric n'ont pas d'étiquettes politiques !!!  L'argent est le fléau des humains ! J'ai eu "beaucoup d'argent" pour in fine n'en plus
avoir...


Et les années passent sans "précaution" pour sauver le dernier tiers temps !!!


Cordialement, André



David 11/06/2012 13:03


Il est bien connu que la justice a 2 vitesses. Pour les riches où les affaires sont instruites rapidement ... et les autres ...!! ll faut espérer qu'au final JUSTICE soit rendue et que les malhonnêtes (nombreux)  qui abusent de la faiblesse des
vieilles personnes soient punis ...  !! Ils en retirent des avantages financiers conséquents et il faut se battre (perdre son temps et ses économies en frais d'avocats et de justice) pour le
PROUVER !!! C'est un comble . !Cordialement

André 11/06/2012 15:02



Cher David,


J'ai le sentiment que "cette affaire" d'abus de faiblesses et ses escroqueries ici et là des puissants et des courtisans photographes, politiques et
autres hmme supposés d'affaires va aboutir à un scandale d'état et/ou pénal phénoménal. Ce qui est rassurant c'est que, quelque soit le gouvernement et sa tendance, les juges font le travail en
toute légitimité sans subir les probables pressions qu'il est facile d'imaginer. Nous verrons bien ce résultat de notre vivant...


Cordialement, André