Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Sexe et nutrition, ou les plaisirs de la bouche (et de l’esprit)…

L’impact des aliments sur notre santé n’est plus vraiment à faire (et celui du sexe non plus).


repas-copieux.jpgDe notre bien-être psychique au plaisir gustatif, en passant par le ralentissement du vieillissement ou le combat du développement de maladies (comme le cancer), « manger » est le premier médicament. Dès le début de notre vie, la nutrition entre en jeu dans notre développement et notre santé. Pour ce qui est de l’activité sexuelle, il est simple de remarquer que lorsqu’un repas est trop copieux, notre activité physique est belle et bien ralentie, modifiée par la digestion trop lente ou difficile.

 

mois-nutrition-mars.jpgBien que les pulsions sexuelles ne soient pas gérées que par notre nourriture ou la prise d’aphrodisiaques (ce qui reste à confirmer au niveau de leur réel apport), la fonction sexuelle serait surtout une réponse physique à une cascade d’hormones (protéiques ou stéroïdiennes), puisque nous sommes hormono-dépendants. Une chose est certaine, la performance de notre pulsion sexuelle est essentiellement liée et maintenue grâce à l’entretien de notre corps (et de son esprit).


Les aliments aphrodisiaques font rêver.

 

Quel homme ne voudrait pas accroître son pouvoir de séduction ou ses performances sexuelles ? Huîtres, chocolat, ginseng et cari figurent parmi les aliments et épices qui ont la réputation de stimuler le désir masculin.

 

La réputation des aliments aphrodisiaques provient surtout de la tradition.

 

g_apollo.jpgLa science hésite en effet à reconnaître pour réelle l'action stimulante de certains aliments. La composition nutritive de certains d'entre eux pourrait cependant expliquer leur effet sur la stimulation hormonale. Ce à quoi il faut sans doute ajouter les effets de la suggestion !

Dans son livre « Recettes interdites », Giovanni Apollo a tenté de démêler le vrai du faux.

Le chef répertorie les aliments aphrodisiaques selon les qualités qui leur sont reconnues scientifiquement et les dosages recommandés, études à l'appui. Études qu'il ne cite cependant pas. Il propose également des recettes, testées auprès d'hommes et de femmes, susceptibles de faire craquer sa moitié ou une nouvelle conquête. En nous inspirant de ce livre, nous sommes partis à la recherche des meilleurs aliments et épices capables de réveiller la libido masculine.

 

Des aliments qui agissent sur les hommes

 

ginseng.jpg

© Le ginseng est sans doute l'aphrodisiaque le plus célèbre et le plus consommé. C'est un antioxydant et un stimulant cardiaque qui donne de l'endurance. Il agit sur le centre nerveux encéphalique et les glandes endocrines. Il était très prisé par les empereurs chinois qui désiraient honorer leurs nombreuses concubines. Seules ses propriétés antifatigue semblent avoir fait leurs preuves... ce qui peut tout de même être utile en cas de nuit endiablée!

 

clou-de-girofle.jpg

© Le clou de girofle est l'un des plus puissants aphrodisiaques naturels. Il exerce une action vasodilatatrice sur les organes génitaux. Il est efficace en cas de surmenage mental ou physique et pour enrayer la perte de mémoire. Son arôme exalte les sens.

 

ail.jpg

© Des études cliniques ont montré que l'allicine, un principe actif de l'ail, élevait le taux de testostérone et inhibait le cortisol, hormone qui dégrade le tissu musculaire. Les propriétés hypotensives de l'ail agissent pour leur part sur les artérioles et la contractilité cardiaque, provoquant certainement une dilatation des vaisseaux des organes génitaux. Le Talmud assure que l'ail rend le sperme plus abondant. Dans la France médiévale, un ragoût à l'ail promettait aux jeunes gens fougueux des nuits amoureuses sans fin.

 

Moutarde-de-Dijon1.jpg

©  La moutarde agit sur la sécrétion des glandes sexuelles, ouvre l'appétit et a un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire. Elle accroît l'afflux de sang dans les artères et exerce une action irritante qui stimule les organes génitaux et les nerfs afférents.

 

noix-de-muscade.png

©  La noix de muscade a la réputation d'être la meilleure amie de l'homme. Elle est stimulante et possède un effet euphorisant. Précisément, elle provoque un afflux de sang dans les organes génitaux, ce qui conduit à une érection du pénis. Chaude et épicée, la muscade dégage une odeur susceptible de provoquer un vertige avoisinant l'égarement.

 

Le-poivre-de-Cayenne-copie-1.png

©   Le poivre de Cayenne est un tonifiant et un agent excitant qui stimule la circulation sanguine. Il contient un taux élevé de vitamine C. À forte dose, devient irrigant et chauffant. Il est meilleur que le poivre noir, aussi considéré comme un excitant. Ce dernier irrite les voies génito-urinaires, ce qui entraîne une stimulation du centre nerveux responsable de l'érection.

 

Le-cari-copie-1.jpg

©   Le cari est un tonifiant, un excitant et un vasodilatateur. Il améliore la circulation en dilatant les vaisseaux sanguins. Il se compose d'une dizaine d'épices dont des stimulants tels que le gingembre, l'ail, la coriandre, la cardamome, le cumin, le piment et le poivre.

 

le-celeri.gif

© D'apparence un peu anodine, le céleri contient de l'apigénine, qui agit sur la formation des spermatozoïdes. Il a également des effets vasodilatateurs. Il fait augmenter le volume des urines et irrite les voies génito-urinaires, ce qui entraîne une stimulation érotique. En outre, il contient des vitamines A, C, B, P, des minéraux et des oligoéléments. 

 

baisses de désirLa santé de la sexualité chez l’homme


On le sait, avec l’âge et les habitudes, l’appétit sexuel peut connaître un certain dysfonctionnement. Il peut être d’ordre psychique (problèmes avec le conjoint, problèmes sociaux et économiques…), avec des baisses de désir et de soif sexuelle de son partenaire.

 

nutritionniste-dieteticien.jpgPar contre, dans le cas de l’homme, le problème érectile (dysfonction sexuelle masculine), qui peut se révéler à n’importe quel âge, et peut avoir de multiples causes et formes.

 

Sans pour autant s’affoler, il est nécessaire ne pas laisser perdurer un dysfonctionnement érectile, qui est parfois un sujet délicat à traiter avec son conjoint ou sa conjointe, et apporte parfois des malentendus.


Les éviter sera donc la première étape. 

 

Le symptôme d’impuissance (dysfonctionnement érectile, troubles de l’érection…) est parfois lié à une maladie qui n ’est pas encore apparue ou une pathologie.


 

08_09_22-cla-500-small-copie-1.jpg

 

La performance physique n'est pas tant une métaphore de la puissance sexuelle qu'une représentation du désespoir triomphal des hommes, du bond qu'il leur faudrait faire pour n'être plus mortel !!!

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article