Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Que sont devenus ces stars des médias TV et Radios ?

Amorin.jpg

 

 

Christian MORIN

 


Christian est enfant du baby-boom : lorsqu’il naît en 1945 à Bordeaux, le pays est alors en transe libératrice et les Etats-Unis sont encore nos amis.

 

Durant son enfance dans la ville d’Alain Juppé (enfin pas encore), Christian file le parfait amour avec celle qu’il a rencontrée dès ses premieres années : sa clarinette chérie. Pour ceux qui ne suivraient pas, Clarinette n’est pas une fille (oui c’est vrai Kenza, Clafouti ou FêteNat ça existe comme prénom, mais pas Clarinette, on n’y peut rien).

 

C’est ensuite à l’âge de 20 ans que Christian honore son premier amour, en se produisant dans toute l’Europe avec sa belle, virtuose en la matière qu’il était. Il obtient par l’Académie du Jazz, le Prix Sidney Bechet et enregistre alors deux disques de platine : Aquarella et Esquisse, et un disque d’or Couleur Havane.

 

Voilà, le mot-clef de ce début d’article est lâché depuis quelques lignes. C’était Clarinette (pas baby-boom, ni Alain Juppé). Clarinette car Christian Morin n’est pas le gars qui fait tourner la roue. Il est avant tout l’un des meilleurs clarinettistes français. Qu’on se le dise.

 

Pourtant, à force d’en jouer, Christian s’essoufle et la clarinette fatigue. Christian doit alors se trouver un nouveau passe-temps.

Or, quand on ne sait pas quoi faire... Quand son talent principal réside dans la maîtrise d’un instrument à vent... On devient sans problème... animateur télé. C’est la règle du PAF.

Vous saurez tout sur la carrière télévisuelle de Christian en lisant l’article proposé ci-dessous... Reste que quelques années après, Christian se retrouve éjecté du petit écran.

Or, quand on ne sait pas quoi faire... Quand son talent principal réside dans la maîtrise d’un instrument à vent et une expertise en roue tournante... On devient sans problème comédien. Christian Morin est alors Beaumarchais dans la pièce éponyme, au théatre Montensier de Versailles.

AUJOURD'HUI :

Christian Morin n’a pas dit adieu à sa clarinette préférée et se produit un peu partout en France, avec deux compagnons, sous le nom de Art Trio (photo).

Les concerts se jouent souvent à guichet fermé. Et, si Christian a permis par sa renommée télé à faire découvrir la musique aux ménagères ex-fans de La Roue qui se précipitent dans leur salle culturelle locale pour obtenir un autographe ("Dis, quand c’est qu’il finit le concert qu’on puisse avoir notre signature ?"), celui-ci mérite un vrai hommage.

 




 

 

 

 

 

 

  COPYRIGHT

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article