Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Ne tomber jamais de Charybde en Scylla

Il faut savoir échapper à un danger 
pour devoir en affronter un plus grave encore.

 

 

Dans la mythologie grecque, Charybde, fille de Poséidon (dieu de la mer) et de Gaïa (la Terre), était un être perpétuellement affamé.
Laissant libre cours à sa faim, elle commis l'"impair" de dévorer une partie du bétail d'Hercule.


La colère de Zeus l'envoya en pénitence au fin fond du détroit de Messine, où elle engloutit mer et bateaux trois fois par jour...


Or, dans ce même détroit, à l'entrée d'une caverne, se trouvait déjà Scylla, qui était à l'origine une magnifique nymphe dont un des dieux de la mer, Glaucos, était fou amoureux. Les navires qui évitaient les tourbillons de Charybde avaient donc toutes les chances de se heurter à Scylla, et de n'en point ressortir indemnes...

La légende existe, mais Charybde aussi, sous la forme d'un courant provoqué par les marées, et Scylla également : ce sont des récifs.

Dans la mythologie grecque, Charybde, fille de Poséidon (dieu de la mer) et de Gaïa (la Terre), était un être perpétuellement affamé.
Laissant libre cours à sa faim, elle commis l' " impair " de dévorer une partie du bétail d'Hercule.

La colère de Zeus l'envoya en pénitence au fin fond du détroit de Messine, où elle engloutit mer et bateaux trois fois par jour...


Or, dans ce même détroit, à l'entrée d'une caverne, se trouvait déjà Scylla, qui était à l'origine une magnifique nymphe dont un des dieux de la mer, Glaucos.


Comme elle repoussait ses avances, il s'en alla trouver la magicienne Circé pour lui demander un philtre d'amour, mais celle-ci, amoureuse de Glaucos et jalouse de Scylla, lui confia en guise de filtre une potion qui transforma la pauvre Scylla en un monstre immense, ayant pour pieds 12 moignons, et 6 têtes à bout de cou immense.



 

 

 



 

 

 

COPYRIGHT

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article