Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Les Persiennes de Frédéric Aubain


Rumeurs et pénombre se recouvrent, se croisent, dans l'intensité

aride de la canicule.


L'interstice est l'âme du dispositif.


Il projette les raies fantasques de la nuit solaire sur la fraîcheur

du carrelage encore humide.


Des effluves d'anis hantent l'excitante obscurité des chambres

et dehors le silence épuisé raconte des étreintes impossibles.


Persiennes.


Le trouble de la nuit violenté par le jour, la déraison d'un
soleil

sans fin heurté par des cieux presque blancs.


Persiennes.


Heures des siestes et de l'immobile pulsation.


Les persiennes estompent et révèlent. Complices de
l'intérieur,

elles donnent à penser, à rêver souvent.


Dans cet intervalle du temps alenti et pesant les fragments

qu'elles composent de lumière et d'ignorance remplacent

le déroulement.


Les parallèles équivoques sur les murs ou les tentures, disent

la soif quand elles l'étanchent.

 

Seules dans le silence des villes étouffées, elles raniment par

leurs faisceaux brisés le rythme de l'écoulement.

 

Les persiennes enclosent des destins au repos pour ouvrir

leurs regards vers des lointains sans nom.


Elles scellent des prisons à rêves, des cages de liberté,

qui le soir venu les laisseront fuir avec le vent d'été.











Droits réservés ©
Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle. 
Cette publication prend un rôle informatif vis-à-vis du public. Association Freud-Lacan 
Ce site n'a strictement aucun caractère commercial
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article