Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Les maladies fatales des Présidents de la République française

7746530872_le-dernier-tabou.jpg

 

Atteint d'un cancer pendant plus de 14 ans, le président François Mitterrand a-t-il eu recours à l'euthanasie ?

  

C'est ce qu'affirment deux journalistes dans le livre « Le dernier tabou ». Révélations sur la santé des présidents, publiés mardi 10 avril (Éditions Pygmalion).

gilbert-mitterrand-depose-une-rose-sur-le-cercueil-de-sa-me.jpg

gilbert-mitterrandDans cet ouvrage, Denis Demonpion et Laurent Léger écrivent que l'ancien président, cloué au lit par le cancer dont il est atteint depuis 1981, a vu, le 8 janvier 1996, « à sa demande expresse, son calvaire abrégé ». « Une injection lui fut administré par voie intraveineuse »

Un des fils de l'ancien chef de l'Etat, Gilbert Mitterrand, relate dans le livre qu'il « n'y a qu'une personne qui sache ce qui s'est passé, mais elle ne dira rien ».

mitterrand-malade.jpg« Elle nous a juste raconté que tout s'était déroulé paisiblement », rapporte Gilbert Mitterrand. Cette personne a prévenu ensuite par téléphone le médecin personnel de François Mitterrand, le Dr Claude Gubler, précise le livre.

 

« Des comprimés dépourvus d'autorisation de mise sur le marché »

  

Edouard-Balladur.jpgLes auteurs qui ont enquêté sur la santé des hautes personnalités de l'Etat révèlent par ailleurs qu’Edouard Balladur a été atteint d’un cancer des intestins après avoir quitté Matignon en 1995 et être redevenu un simple parlementaire. « Puisque j'étais simple député, ça n'a intéressé personne », a confié l'ancien premier ministre aux deux auteurs.

 

Sarko-dope.jpgConcernant Nicolas Sarkozy, les auteurs affirment que le président-candidat « avale des comprimés dépourvus d'autorisation de mise sur le marché (AMM), ce sésame indispensable à la 681676-jacques-chirac-le-aout-2011-a-637x0-2.jpgcommercialisation en pharmacie et à sa prescription médicale ». Ils ne précisent toutefois pas quels sont ces médicaments destinés à le « remettre d'aplomb ».

 

Le livre évoque aussi l’accident vasculaire cérébral dont a été victime Jacques Chirac le 2 septembre 2005. Il affirme que Bernadette et Claude Chirac ont fait pression sur les médecins pour « passer sous silence » cet AVC.

 

 

 

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article