Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Les « casseroles » politiques. A gauche comme à droite…

« Surveiller nos gouvernants »…

7638122-big-pile-avec-et-casseroles-isoles-sur-blanc.jpg

 

…/…Ce que la presse sur l'Internet, essaie de faire avec cette « affaire » Woerth-Bettencourt. En 2007, est créé un « observatoire » répertoriant, de manière quasi-encyclopédique, plusieurs dizaines de faits de censure, ou d'autocensure, imputables à Nicolas Sarkozy.

Aujourd'hui, la question, ce n'est plus la censure (même si l'UMP et le gouvernement tentent de diaboliser l’Internet), mais l'impunité, tristement illustrée par la présence de plusieurs V.I.P - dictateurs africains, et autres militaires responsables de graves violations des Droits de l’Homme au défilé militaire de ce 14 juillet, comme le déplore la Fédération internationale des droits de l'homme.

 

Ce ne serait pas le moindre des paradoxes qu’à l’occasion de la célébration des valeurs de la République, celles-ci soient bafouées par la présence de tortionnaires, dictateurs et autres prédateurs des Droits de l’Homme, et qu’en lieu et place de les poursuivre, la France les honore !

On ne sait pas si Eric Woerth a enfreint la loi… La justice suit son « cours »… Par contre, dans d'autres pays, un ministre aurait démissionné pour moins que ça ! Problème : il faut sauver le soldat Eric Woerth… C'est même ce pour quoi Alain Joyandet et Christian Blanc ont (été) démissionné(s). S'il n'avait pas été en charge de la réforme des retraites, Eric Woerth aurait en effet peut-être démissionné.

Peut-être... la France ayant ceci de particulier que les scandales qui affectent ses ministres ne débouchent que rarement sur des démissions, contrairement à ce qui se passe dans d'autres démocraties. En attendant, plus d'un quart des membres du gouvernement traîne des casseroles...
 

« Je veux une République irréprochable », avait pourtant déclaré Nicolas Sarkozy dans un spot de publicité lors des présidentielles de 2007…

 

FOUQUETS-20120222.JPG

Le président de la République c'est l'homme de la nation, ce n'est pas l'homme d'un parti, ce n'est pas l'homme d'un clan. Les nominations soient irréprochables. Le Parlement doit avoir  davantage de pouvoir. Les ministres doivent être moins nombreux, quinze par exemple avec peut-être plus de Secrétaires d’Etat, et qu'ils rendent des comptes et qu'ils s'engagent sur des résultats. Il faut défendre la Ve République et changer la pratique de la république : plus de simplicité, plus de proximité, plus d'authenticité. Au fond, je souhaite, construire une démocratie qui sera exemplaire au regard du monde.

 

Une République irréprochable ???

 

De fait, on dénombre plus de 30 scandales impliquant une dizaine de ministres et secrétaires d'Etat qui, dans d'autres pays, auraient potentiellement pu (ou dû) entraîner la démission de ceux qui y sont impliqués : de la condamnation de Brice Hortefeux pour injures raciales aux appartements « de fonction » de Christian Estrosi et George Tron en passant par les « affaires » françafricaines de Bernard Kouchner, sans oublier les nombreuses polémiques suscitées par Nicolas Sarkozy lui-même, les casseroles se ramassent à la pelle...

218x182-casseroles.jpg

Mais revenons-en au discours de celui qui n'était pas encore président, et qui se voyait comme un « homme de la nation » et pas celui d'un parti ni d'un clan. Thomas Legrand notait a contrario que Nicolas Sarkozy avait lancé la campagne des régionales comme s’il dirigeait l’UMP. Et, en « passant »,  découvrir, avec des étudiants du CFJ, de Basile Boli à Isabelle Balkany et par Christian Clavier, Jean Reno, Vincent Bolloré ou encore Alain Minc, 28 % des invités du dîner du Fouquet’s avaient reçu la « Légion d’Honneur ».

 

Les « nominations irréprochables » ? Voire… On pourrait ainsi rajouter au diaporama des nominations polémiques de L'Express la liste de Challenges des patrons nommés par Nicolas Sarkozy, sans oublier, bien sûr, la tentative de nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad…

 

Le Parlement a-t-il « davantage de pouvoirs » ? Non.

 

Il suffit, par exemple, de voir comment le gouvernement a copieusement enterré une proposition de loi, émanant de députés PS ET UMP, et adoptée à l'unanimité par la Commission des Lois de l'Assemblée (présidée par un député UMP), visant à encadrer les fichiers policiers (dont le nombre a explosé de 70% en trois ans, et alors même que le quart des 58 fichiers policiers est hors la loi) !

Pour fêter le dernier 14 juillet, et donc aussi l'abolition des privilèges, l'équipe d'Owni.fr a dressée la carte de ces polémiques, scandales et autres taches dans ce que l'on ne peut plus guère qualifier de « République irréprochable ». Mais seulement un extrait : il y en a trop. Vraiment Trop !!!

 

La liste cachée de Sarkozy

 

« Ensemble, tout est possible ». La République irréprochable et quelques uns de ses acteurs : 

  • Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale. 
  • Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt. 
  • Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune. 
  • Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation. 
  • Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre. 
  • Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage. 
  • Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. 
  • Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics. Même si sa vie est finie la mémoire existe.
  • Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité.
  • Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation.
  • Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
  • Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.
  • Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste.
    2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée.
  • Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance.
  • Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs.
  • Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures.
  • Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude.
  • Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt.
  • Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations.
  • Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie.
  • Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
  • Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.
  • Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans.
  • Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.
  • Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
  • Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.
  • Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide.
  • Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.
  • Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.
  • serie-de-4-casseroles-beka-royal.jpg
  • Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée.
  • Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent.
    2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
  • René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé.
    2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs.
  • Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive.
    2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales.
  • Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.
    2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.
  • Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans.
  • Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive.
  • 2010, un cadre de l’UMP dont le nom n’a pas été diffusé a été mis en examen pour vol de carte bancaire d’un ancien dirigeant et pour le piratage, lors de la guerre interne à l’UMP 31, de l’ordinateur de l’ex-présidente Christine de Veyrac. Les policiers ont retrouvé des objets acquis frauduleusement au domicile du jeune homme.

Et ne citons pas bien sûr les innombrables « non-lieux » ou « affaires classées sans suite » par la bienveillance de certains magistrats…

 

Les casseroles du PS et de la Gauche

 

François Hollande est-il obnubilé par l’argent ? Nous avons tous en souvenir cette grosse tempête dans un verre d'eau concernant le salaire du Président de la République vers le tout début de la prise de fonction de Nicolas Sarkozy... Malgré ses explications, la gauche a toujours fait en sorte de ne rien vouloir entendre et de ne rien vouloir savoir.

 

serie-5-casseroles-cristal.jpg

Alors que cette même gauche accusait le Président de la République d'avoir augmenté son salaire de 170%, elle promet aujourd'hui qu'elle le baisserait de... 30% ! Que fait-elle des soi-disant 140% restants ? Si François Hollande ne dit rien c'est qu'il est partant pour se le mettre dans la poche non ? Si le PS est sincère et honnête lorsqu'il dit que le Président de la République est trop payé et qu'il s'est auto-augmenté de manière indécente, pourquoi ne promet-il pas de supprimer cette hausse de rémunération de 170 % ?

 

Par ailleurs si François Hollande est tant attaché à ses valeurs d'éthique, de politique irréprochable et tout autre faire valoir visant à « séduire » les votants de gauche, pourquoi n'a-t-il pas demandé à ce que soit diminué son salaire de Président du Conseil Général de Corrèze sachant que la Corrèze est le département le plus endetté de France?

 

Par ailleurs si François Hollande est un homme correct dont les initiatives sont guidées par l'éthique et la cohérence, pourquoi cumule-t-il le poste de Président du Conseil Général de Corrèze avec celui de Député de la 1ère Circonscription de Corrèze ?

Resto-Laurent.jpg

Par ailleurs, si François Hollande est tant choqué par le fait que le Président de la République ait passé une soirée au Fouquet’s, pourquoi va t’il déjeuner « Chez Laurent », là ou la moindre salade de mâche coûte la modique somme de…140 € !

 

Si le changement c'est maintenant la cohérence c'est pour quand ?

 

Quand on sait que François Hollande était frustré par le fait que Jean-Marie Messier gagnait plus d'argent que lui à une certaine époque, on comprend mieux pourquoi il lutte autant qu'il le peut contre tous ceux qui ont un meilleur salaire que le sien et reste discret dès lors qu'il s'agit de remettre en cause le sien ou de simplement s'appliquer à lui même ses beaux principes qu'il veut imposer aux autres...

 

Et la Taxe Professionnelle ?


lot-de-3-casseroles-induction.jpg

Nous avons tous en souvenir cette époque ou toute la gauche avait déployée une énergie considérable pour protester bec et ongle contre la suppression de la Taxe Professionnelle en soutenant que cette suppression occasionnerait un grave manque à gagner pour les collectivités locales ! Qu'il est si difficile de dire aux français de répondre « à côté de la plaque » à chaque fois qu'une question est posée sur un problème sérieux auquel il est nécessaire d'apporter des réponses censées, claires, précises et objectives ???

 

François Hollande ne peut pas « mépriser » les ouvriers !

 

François Hollande n'aimait pas les riches mais tout de même, au vu de la manière dont il s'est comporté pendant cette fin de campagne – et au bénéfice des votants pour Mélenchon ! -, il savait qu'il y a une « niche » électorale quand même ! Il y a d'abord eut Fessenheim et ses représentants qu'il a ouvertement snobé et il a réitéré ce triste « problème »…qui a mis « de côté » Eva Joly.

 

 « Sale Vendu ! »


Cette altercation, ce cri vient des salariés de la centrale nucléaire de Fessenheim, que le PS a sacrifié au profit du ralliement des Ecolos à lui même pour le 2ème tour de la Présidentielle, alors que les sondages ne prévoient que 1 à 3% des suffrages en faveur d'Eva Joly... C’est navrant ! Et stupide !

 

Casseroles_cuivre_Vaux.jpg

Mélenchon existe !!!


Voilà qui est dit ! La guerre semble faire rage entre le Front de Gauche et le Parti Socialiste depuis plusieurs semaines maintenant ! Compte tenu de l'ensemble des propos qui ont été tenu de part et d'autre, il faut espérer qu'en cas de victoire de la gauche à la prochaine Présidentielle, tout est déjà réglé…

 

Benoît Hamon dérape toujours et encore…


L'injure et les dérapages verbaux semblent être devenus le lot quotidien d'un grand nombre de membres du Parti Socialiste ! Après François Hollande qui veut « taper » c'est désormais Benoît Hamon, porte parole du P.S, qui donne l'impression de considérer ses adversaires politiques comme des bestioles dont il faudrait se « débarrasser » 

 

François « LOLande », cette farce tranquille ?

 

sitram-lot-de-3-casseroles-anis-induction.jpg

Ne rien dire de neuf lorsque on se rappelle que le PS n'avait peu ou pas grand chose à faire de la Présidentielle de 2007 puisqu'il savait pertinemment que sa candidate (Ségolène Royal) fonçait droit dans le mur !

 

François Hollande et le PS doivent se séparer de Vallini !!!


Souvenez-vous d'il y a à peine quelques mois alors qu'Eric Woerth, MAM ou encore Georges Tron étaient dans la tourmente et que le PS exigeait d'eux qu'ils quittent leurs fonctions, alors qu'au mieux il ne planait que quelques doutes non authentifiés au dessus de leur tête !

Nous avons tous en souvenir ce fabuleux discours de François Hollande au Bourget dans lequel il s’attaquait aux responsables politiques mis en cause dans des affaires « douteuses »  et dont il exigerait une inéligibilité de dix ans pour ceux condamnés pour des faits de corruption…

 

Pour Vallini, même si la justice se doit encore de faire son travail et qu’absolument rien n’est prouvé et authentifié, à date, nous sommes malgré tout en droit d’exiger d’Hollande, qui se veut garant de la moralisation de la fonction publique et politique, de donner l’exemple en demandant à ce M. Vallini de se mettre en vacances et en retrait en attendant « le soleil » qu’il souhaite !!!

 

Martine Aubry de son côté doit aussi en faire de même puisqu’il y va de sa propre crédibilité, donc du PS, en matière de lutte contre les affaires qui gangrène d’années en années. Sans rappeler « le cas Jean-Noël Gerrini » !!!

 

 

VIVE LA POLITIQUE !!!

 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article