Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Le plaisir de la vie est toujours passé ou futur, mais difficilement et toujours présent...

Le plaisir de la vie est toujours passé ou futur, mais difficilement et toujours présent...

L’attitude envers les événements passés, les expériences présentes et le futur influencent la santé et la qualité de vie, selon une étude espagnole publiée dans la revue Universitas Psychologica. 

Lorsque les gens sont « négatifs » par rapport aux événements passés de leur vie, ils ont aussi tendance à avoir une attitude pessimiste ou fataliste face aux événements du présent, ce qui a un impact sur les relations et la qualité de vie, explique Cristian Oyanadel de l’Université de Granada. Oyanadel.

L’attitude envers le passé influence la qualité de vie

L’attitude envers le passé, le présent et le futur était évaluée au moyen de l’échelle de perspective temporelle dite de « Zimbardo ».

1 - Un profil principalement négatif envers le passé, un profil principalement orienté vers le futur et un profil équilibré.

2 - L’attitude négative envers le passé était le profil qui semblait avoir la plus grande influence sur la santé physique et mentale.

3 - Les personnes qui avaient tendance à avoir une vision négative de leur passé avaient tendance à trouver difficile de faire un effort physique dans leurs activités quotidiennes et à avoir des limitations physiques pour le rendement au travail; elles avaient tendance à avoir plus de douleur physique et étaient plus susceptibles de devenir malades. Elles tendaient à vivre plus de dépression et d’anxiété.

6881255-passe-present-futur-millesime-mots-types-de-blocs-e.jpg

Les personnes dont le profil était équilibré avaient une attitude saine par rapport aux trois zones temporelles.

Elles avaient tendance à apprendre de façon positive des expériences passées.

Elles étaient plus axées sur la réalisation des objectifs futurs et étaient exigeantes envers elles-mêmes, mais elles ne négligeaient pas leurs besoins émotionnels et leurs besoins d’expériences agréables.

118763782499.jpeg

Elles étaient plus fortes physiquement, avaient une meilleure santé mentale, étaient moins susceptibles de devenir malades et n’avaient pas autant d’inconfort physique et de douleurs.

impossible.jpg

De leur côté, les personnes qui étaient plus axées sur l’avenir, c’est à dire qui mettaient leurs objectifs personnels au-dessus de tout, avaient tendance à oublier de vivre des expériences agréables et à ne pas être connectées à leurs expériences positives passées.

Elles n’étaient pas en mauvaise santé physique et mentale mais avaient une moins bonne qualité de vie que les personnes du groupe ayant une attitude plus équilibrée, résume le chercheur.

Un œuf aujourd’hui vaut mieux qu’un poulet pour demain !

Le plaisir de la vie est toujours passé ou futur, mais difficilement et toujours présent...
Le plaisir de la vie est toujours passé ou futur, mais difficilement et toujours présent...
Le plaisir de la vie est toujours passé ou futur, mais difficilement et toujours présent...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Il ne faut pas être "négatif " dans votre phrase d'introduction ou dubitatif ; Le plaisir de la vie au passé on s'en fout, le futur on s'en préoccupe , mais le présent est hyper important !!!!
Alors vivons dans le présent pour apprécier le moment présent à sa juste valeur. Cordialement Maurice
Répondre
A


Cher Maurice,


Passé, Présent, Futur... Un garnd magma, une toile d'araignée qui nous propose de fondre sa propre attitude en un arbitrage permanent entre le mal et le bien
!!! Compliqué non ?


Cordialement,


ANDRE



L

Pas besoin de "trépanation" mais de SILENCE TOTAL sans aucune allusion....!!!  Bien..., je vais suivre vos conseils à tous et MIEUX communiquer pour qu'il
comprenne ce que je ressens. C'est le début de la création du fameux décodeur ma chère Hélène...! Alors comme dit André, en route vers "le Graal sur les chemins du Nirvana". J'ai
moi aussi besoin de tout ce que tu décris chère Hélène  sérénité, respect, tendresse , joie de vivre avec celui que l'on aime and so on ... Ma quête tend vers cela . Amicalement.
Répondre
A


Le Graal est inacessible, sauf en reve...mais cotentons-nous des ballades sur de beaux chemins calmes et sereins sur les sentiers qui supposent nous amener. Carpe diem. Amicalement, André



S

Salut les filles. Pas mal ton idée Hélène. Si vous arrivez à monter votre société, je serais votre premier client d'achat de "décodeur vénusien-martien". Mais j'ai déjà commencé à apprendre le langage ...et je sais comme David me taire quand il le faut.  Laetitia, si je puis
me permettre il faut COMMUNIQUER, dites-lui votre besoin de SILENCE et à chaque allusion, STOPPEZ-le, il finira par comprendre .Quand on aime,
on n'a pas envie de faire souffrir... Bon week-end à toutes et à tous
Répondre
A


L’attitude universelle, ce n'est pas tellement dire : « Ce que j'ai fait, aucun animal ne l'aurait
fait », c'est dire : « Nous devons refuser ce que peut vouloir en nous la bête ». Cordialement, André



H

Ma chère Laetitia, J'adhère ENTIEREMENT à vos propos et je vous remercie d'avoir écrit ce que TOUTES les femmes pensent tout bas ...!!! "Allusions
récurrentes, manque de tact, dégoût, douleur , besoin de silence" oui vous avez assez bien résumé ce qui peut se passer dans nos têtes à un moment donné ou à un autre...
Mais le comble c'est que certains de "NOS" martiens adorés ne doivent pas même se rendre compte ...! Alors il faut comme dit mon cher André communiquer avec l'être que l'on aime
pour mieux se comprendre . Pour bâtir un temple d'amour il faut que chacun apporte sa pierre, . On y arrive Laetitia ne vous inquiétez pas....! Celui qui vous aime est à l'écoute , il FAUT qu'il
soit à VOTRE écoute, parlez-lui, dites-lui que vous avez besoin de silence concernant son passé, il comprendra et vous pourrez alors voguer vers un amour très profond
comme c'est mon cas où règne sérénité, confiance, respect, altruisme, équilibre, bonne humeur, tendresse, fidélité, soutien, plaisir d'être et amour.    Nous pourrions
lancer une société de vente de "décodeurs vénusien-martien" toutes les deux , nous ferions fortune !!! (rire)  
Merci de votre franchise. Suivez le conseil de notre cher André , rappelez-vous que "le bonheur amoureux est champion du monde, qu'on est deux à se battre dans un couple équilibré et généreux
pour trouver l'équation 1+1=1" , bon week-end en route vers le Graal. Grosses bises 
Répondre
A


             


Le débat va bon train ! Bravo, Super. Amitiés cordiales à toutes et tous, extra-terrestres comprises, et même les humbles "terriens" ! André



D

Coucou les filles, voilà un témoignage d'un Martien à des Vénusiennes : ça m'est arrivé une fois effectivement de parler d'expériences passées à ma compagne , mais je me suis fait
"incendier" par elle. J'ai compris la leçon , je SAIS qu'elle ne supporte pas çà et depuis, je me suis discipliné , je ne raconte strictement RIEN, j'ai enterré et
recouvert d'une chappe de plomb CE qui ne regarde QUE moi. D'ailleurs à y réfléchir effectivement ca n'a strictement RIEN d'intéressant pour la personne avec qui l'on vit que
l'on aime et qui vous aime au présent et comme dit Laetitia " ça fait mal". Bonne soirée à toutes et à tous.
Répondre
A


De conversations en conversation, avec ma chérie d'amour, nous avions du en parler. Ce n'est jamais facile de CONSTRUIRE le meilleur agiornemaento. Et puis, avec amour vrai, sans regret
et avec avec la volonté farouche d'honorer le besoin et la gêne provoquée, sur ces constats, on sait iodetnfier - on  tous plein de GPS dans la tronche - on suit la route intelectuelle et
amoureuse qui trouve le PPCM ou PGCD qui ne blesse ni l'un, ni l'autre. Les "alarmes" internes qui font le lit de la solidité des amours profondes. Ce qui est mon humble cas. Et c'est toujours le
bonheur amorureux qui est champion du monde ! Cordielement, André



L

Salut Laetitia, tu as bien fait de rappeler les fondamentaux à savoir que certains hommes manquent VRAIMENT de tact en racontant leurs exploits à leur compagne
..., que ça NOUS DEPLAIT alors qu'eux en sont fiers !!! Et qu'il y a parfois une incompréhension de taille ...!!! Si l'amour actuel pouvait leur occulter la mémoire ce
serait GENIAL ..! On ne subirait plus les agressions de leur passé. Mais faut pas rêver ..Amicalement  Bonne soirée. 
Répondre
A


Le passé, c'est le passé, c'est vrai. Mais qu'on est amoureux de sa femme - ce qui est on cas - mon "pass" ecombrant m'obligeaut à la quasi-trépanation. Je ne pense pas que l'on puisse,
seul, gommer d'un coup d'un seuls, les mémoires récurentes. Seul la force de tenir à l'amour du présent donne des ailes. Et on VOLE sur des nuages immaculés, plein d'hospitalité chaleureuse et de
coimpréhension. Rien n'est simple. Rien n'est difficile. Tout est à gagner. Rien n'est à perdre pour bâtir des Temples d'amour, quel que soit nos âges et les circonstaces, nos fortunes
différentes. Quand on est deux à se battre dans un couple équilibré et amoureux, altruiste et généreux, le couple trouve son équation à 1+1 = 1.


Et c'est la point du Graal qui montre sa Lumière à l'horizon, au bout des sentiers du Nirvana,de la Sagesse et du plaisir d'ËTRE.


Bon week-end tranquille. C'est l'été des âmes. Belle météo !


Cordialement. André



L

Merci cher Gérard de vos judicieux conseils à vos congénères masculins !!! Vous avez raison quel "manque de tact" que de parler de ses aventures passées en détail ! Je déteste
quand ça m'arrive ...Aucune envie d'entendre quoi que ce soit et pire de temps en temps revoilà ces messieurs qui "remettent" ça dans la conversation ... STOP, basta, SILENCE ...PAS
d'ALLUSIONS ...Voilà ce que les femmes attendent ... Mais il s'agit PLUS que d'un "manque de tact" , ON DETESTE, ca degoûte et ca nous FAIT MAL
... A part les "perverses" ou les masos ... hi hi hi. Mais il est vrai que "les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus" dit un livre célèbre. Cela explique que les hommes n'aient PAS le DECODEUR pour analyser les émotions
de leur compagne. Alors messieurs suivez les conseils de Gérard qui possède un décodeur apparemment. ...(rire) et cessez de vous vanter et de nous SAOULER. Cordialement   
Répondre
A


Beau réquisitoire !!! Pauvres hommes sans circonstances "atténuantes" ... Pitié !


On s'excuse, platement !


Cordialement, André



S

Bonjour andré, je ne parlais pas du rituel de certains cercles ... mais de CELUI de la religion...!!
  du style : interdiction d'utiliser la lumière, de travailler certains jours ...!!! etc "obligations" démodées,
surréalistes et irréalisables de nos jours. Bien amicalement
Répondre
A


Je vous comprends Cher Samuel. Et je trouve beaucoup de points communs personnels avec votre props me concernant... Cordialement, et à bientôt j'espère. Ce
blog a besoin de vos "lumières" salutaires. Même à mots "cachés". Cordialement, André



G

Effectivement je suis bien d'accord avec Samuel, il faut faire table rase de son passé ou tout au moins NE PAS SAOULER l'autre oar les évocations de son passé. Petit exemple très
récent pour illustrer mon propos : mon ami d'enfance avait retrouvé une charmante compagne après quelques années de galèrs. Mais elle vient de le quitter ... Savez-vous pourquoi ? Parce qu'il a
TROP parlé de lui et s'est lourdement apesanti sur son passé ...Il lui a parlé de son échec professionnel ( faillite de SA société et perte de TOUS ses biens car caution solidaire), de son épouse
et de ses compagnes. Sa compagne voulait avoir u FUTUR avec lui et refaire sa vie mais mon ami était trop "abîmé" par son passé, il l'évoquait sans cesse ...il refusait de voir un psy pour
refaire surface et parier sur le futur . Alors sa compagne s'est lassée ...!!! Elle voulait bien entendre son échec professionnel , en discuter avec lui pour le conseiller sur un autre projet en
cours de préparation mais sa vie sentimentale lui importait peu et surtout il continuait à lui en parler ... Comme quoi à un certain stade, il faut savoir se TAIRE, sinon on PERD l'être
que l'on aime qui LUI n'en a RIEN à faire de VOTRE passé !!! Alors messieurs, évitez de ressasser vos échecs professionnels, foncez sur de nouveaux projets qui vous
boosteront et SURTOUT messieurs un peu de TACT !!! Ne parlez PAS de vos ex à votre compagne actuelle, votre "tableau de chasse" ne regarde que VOUS ...Comment mon ami va-t-il
remonter la pente après ce nouvel échec ? Ca me paraît difficile. Cordialement  
Répondre
A


L'exemple que vous ciez donne à beaucoup sans doute une leçon de reflexion. Cependant, comme nul n'est le clône de "l'autre", comment édicter de façon
péremptoire les "dix" commandements de LA solution pour combattre l'adversite ???


Votre contribution est très largement validée. A bientôt. Ce blog a toujours besoin de votre avis. Amitiés, André



S

Cher André : je n'ai JAMAIS eu la MOINDRE envie de pratiquer la religion de mes ancêtres ... Je reste sensibilisé à toutes agressions verbales et autres en ce domaine en raison du passé de mes
ancêtres mais NON vraiment pas tenté DU TOUT par tout ce "cérémonial" que je trouve "superflu" et "excessif" surtout quand il est poussé à l'extrême !  Fort heureusement j'ai eu moi aussi des cercles d'amitié avec des gens cultivés et brillants. Sans "force et vigueur" mais avec de
fortes envies de faire partie de ces cercles, cela ne s'est pas fait..., pas le temps de "plancher" de façon régulière en raison de mon boulot et de mes fréquents déplacements .. Bien
amicalement 
Répondre
A


Je fus chef d'entreprises depuis l'âge de 26 ans et j'ai "bossé" comme un malade avec aussi des voyages permanents et des multiples d'heures de réflexion et
de travail. Mais je savais  ou je sentais que, "là", je serais bien. D'échelons en echelons, je fus aspiré vers le haut de resonsabilités en France. Simplement parce que ce que j'apprenais
de la culture des "autres", et il fallait que le transmette à d'autres..."maillons" par devoirs et altruisme. Aujourd'hui, et à mon âge, je ne regrette pas d'avoir rendu à beaucoup d'autres
personnes toute "neuves" - quels que furent leurs ages ou degré de fortune intellectuelle ou culturelle, ou encore pragmatique. J'en suis fier, malgré les obligations ritueliques
superfétatoires qui s'imposaient depuis des siècles. C'eut été peu respecteux des traditions... Mais aujourd'hui, ma sérénité et près de mon âme soeur en fin d'âge, je suis un homme heureux de
savoir que si la vie est belle, c'est que la nature est encore plus belle...


C'est la raison qui fait que je suis toujours attaché à ces valeurs humaines que l'on ne trouve nulle part ailleurs et sans sectarisme du tout.


Mon ami Samuel, (et même si ami virtuel), ma pensée me fait dire, qu'il manquera toujours un "maillon" : vous.


Avec toute ma sympathie. 


André


 


 


 



S

NON bien sûr, il ne s'agit pas de repousser à demain ce qui pourrait nous déranger. Il faut régler les problèmes les uns après les autres avec détermination sans fuir. OUI vous avez choisi les
bons mots " tenter d'améliorer l'actuel en travaillant sur le futur" est une excellente formule. Bien cordialement 
Répondre
A


La bonne équation devrait s'étendre : "Step by Step" !!! Bonne chance, bons courage pour tout, mon amitié, la votre.... André



S

Je ne suis pas bouddhiste, loin s'en faut puisque je suis agnostique mais j'ai lu des choses intéressantes sur la méditation. Ce serait paraît-il le moyen pour parvenir au " lacher prise". Dans
la méditationon lâcherait prise du monde extérieur compexe pour atteindre le monde intérieur serein. On abandonne toute expérience passée en n'y accordant absolument aucun intérêt.Les mystiques
disent qu'on se libère de certaines de nos préoccupations qui nous limitent. De cette manière on ne transporte aucun fardeau du passé dans le présent. Quoiqu'il vienne d'arriver
on n'y pense plus, on lache prise. On ne permet pas au passé de se réverbérer dans notre esprit. si on considère le manque de fiabilité de notre mémoire on n'accorde aucun intérêt à ressasser le
passé. On peut enterrer le passé, tout comme on enterre quelqu'un qui est mort. On le met dans un cercueil, en terre, ou on l'incinère? et on ne traîne plus sur le passé. Il faut
devenir libre dans le moment présent car la réalité est magnifique. . Ces réfexions bouddhistes ne sont pas inintéressantes n'est-ce pas Bon après la méditation profonde c'est encore autre chose
!!! J'espère que vous ne m'en voudrez pas d'avoir pris la plume pour vous parler un peu longuement. Votre blog mon cher André est un passage n'cessaire pour moi quand mes occupations me le
permettent. c'est un souffle d'air sur la diversité des problèmes. Avec toute mon amitié.  
Répondre
A


Cher Samuel,


Juste une réponse. La maïeutique est de rigueur en cette occurence ! Je suis comme vous agnostique. J'ai ien essayé -
avant mon divorce d'il y a de longues années - de "chercher" la foi avec bonne volonté et en application de ma religion de naissance. Pendant un an, j'ai assuré la profondeur, la concentration,
la convivialité améliorée et "l'extase collective" de ma famille en un principe superieur qui nous survolerait. J'ai souhaité et voulu que ma famille soit en effervescence chaque vendredi soir.
Las. Il ne sera pas rien passé un an, avant que nous arrêtions d'un accord général.


J'ai eu aussi à connaître des "sages" du bouddhisme quasi-militants bien qu'ils s'en défendent, et j'ai finalement pensé
de manière sans doute prétentieuse qu'il suffirait d'être seul avec soi pour mieux entrer dans son surmoi...


Mais, j'avais trè_s jeune et avec force et vigueur des cercles d'amitié et brillants d'intelligence, de culture,
d'humanisme et de fraternité et sans bla-bla. Et sans être aux ordres de tel ou tel burgrave. Il restent tous de vrais amis.


En tout cas, merci de vos dernieres lignes de votre commentaire ici publiée. Je vous souhaite le meilleur pour votre
présente et votre futur.


Revenez-vite qui vous attendra patiemment., Amitié, André






S

Insomnie, fatigue, stress .. et oui ça arrive à tout le monde, je me croayis ressuscité d'un lourd passé de solitude et de galères mais ....! j'essaie de dédramatiser, je sais bien que rien n'est
grave à part la mort , mais ... J'essaie de ne ME vexer QUE de ce qui mérite de l'être mais l'ego vaniteux refait parfois surface. La solitude est à fuir, compagne néfaste que l'on subit .
QUI veut encore reparler du passé ?!!! Le passé nous a construit et a fait ce que nous sommes, il a construit notre vie, nos souvenirs d'enfance avec nos parents , nos
connaissances, notre vie professionnelle, nos enfants. Souvenons-nous des bons moments, oublions le passé négatif, témoignage d'un temps révolu . "Effacer son passé" est NECESSAIRE pour
vivre le présent de façon sereine et construire son futur, le passé ne doit pas être un boulet que l'on traîne à son pied, il y a toujours des zones d'ombre et des choses dont on n'est
pas fier. Jetons le boulet aux oubliettes, il n'intéresse PERSONNE, quand le passé devient un lourd fardeau alors poubelle, passons l'éponge. On ne doit pas se laisser museler par le passé.
L'oubli peut être salvateur pour l'individu. Place au présent et au futur qui reste à construire. Le passé n'est pas "moi" au présent s'il me pèse et ME dérange, le futur a la couleur de ce qu'on
veut bien lui donner. Laissons l'ombre du passé pour la couleur de notre futur. Couleur de notre joie et de notre bonheur. Le futur est incertain mais il n'est pas illusion, le passé est certain,
il peut avoir été fait d'illussions, illusion d'avoir aimé, illsuion d'avoir été aimé. Le présent est réalité dans toute sa force J'ai des coups de cafard, mais je les surmonte au quotidien en me
tournant vers les autres, en essayant de minimiser mes "petits" problèmes. L'adversité EST la maladie, elle n'est pas vexations primaires dans son égo vaniteux. Certains évènements passés peuvent
entraver notre progression personnelle? On dispose d'un droit à l'oubli pour se libérer d'un passé douloureux. Je viens de relire des propos de Nietzsche pour qui la mémoire empêche l'action. Par
la mémoire l'homme re-ssent, il ne ré-agit plus. L'homme qui n'oublie pas est homme de ressentiment, de l'aigreur, incapable de connaître le bonheur de l'instant présent. LE
devenir du présent est le lieu du possible. Le passé au contraire fige la contingence du passé .PAs de pétrification du passé à avoir ...Passé fardeau qui "écrase et dévie" l'homme.


Cordialement
Répondre
A


Cher Samuel,


Je sais que vous voyagez beaucoup mais je dois vous dire que j'étais "orphelin" de la qualité de vos commentaires high coloried et toujours
aussi pertinents et réfléchis. C'est un bonheur pour tous les visiteurs (par centaines et souvent milliers de lecteurs de ce blog fidèlement (Blog Rank au-delà de 80 !).


La philosophie de vivre dans le temps présent implique plus que le concept de vivre une journée à la fois. Ce concept nous ramène souvent à ne pas s’en
faire avec ce qui arrivera, tout en oubliant ce qu’il y a eu… De là le dicton « un jour à la fois » !


Un concept qui tente de se prémunir des circonstances plus ou moins favorables de la vie en tentant de s’en
échapper ou en repoussant à demain ce qui pourrait nous préoccuper, nous angoisser.


Nous demeurons, avec ce concept, à l’extérieur de nous, de notre ressenti d’être. Nous évitons le pire en nous plaçant dans un espace actuel sans
nécessairement l’occuper en entier, mais seulement par le mental d’où découlent toutes nos pensées sous d’incroyables formes psychologies comme la peur, la crainte, le doute, l’angoisse,
l’anxiété. Vous et moi, et d’autres encore,  pourrions ajouter d’autres formes psychologiques qui nous habitent.


Garder en nous le passé et s’y référer pour vivre notre quotidien en terme de ressentis n’apporte pas plus de bienfaits que
de se projeter dans le futur où rien n’existe sauf notre mental et nos pensées sécurisantes ou dramatisantes en fonction du monde extérieur. Tenter de s’approprier et de « régler » les choses du passé réduit  nos efforts à de l’impuissance ou à la frustration de ne pouvoir rien y
changer.


Tenter d’améliorer l’actuel en travaillant sur le futur, de manière à créer des conditions gagnantes ou à éliminer des
situations souffrantes, demande toujours des efforts qui ne garantissent hélas rien. Pourquoi ? Parce que les émotions, les sentiments, les vibrations en nous, n’existent que dans le temps
présent, que dans l’instant même où ils prennent forme en nous, de là l’expression « être dans l’Ici et Maintenant ».


Très cordialement, André. A bientôt !



J

Quelle étrange réponse !!!!   Very strange.... Par expérience (malheureuse d'ailleurs) je SAIS qu'il
ne faut pas "déterrer" le passé...... Cela peut "déranger et troubler" le présent. Il ne faut pas remuer les eaux troubles de l'étang du passé au risque de se voir
aveuglée par lesdites eaux troubles. Il vaut mieux laisser reposer l'eau trouble et nager dans l'eau claire et limpide du présent. Bonne journée, bien cordialement.  
Répondre
A


Quand je rellis ma réponse à votre commentaire, je me rends compte en effet que vous avez raison d'avoir trouvé "etrange" ma réponse. A cert égard, soyez
aimable d'accepter mes excuses (Il y eu confusion de ma part). Il faut savoir que pluisieurs milliers de visiteurs uniques sont de fidèles habitués à ce blog que je gère depuis quelques
années et que cela représente beaucoup de temps à gérer sans recettes publicitaires que je ne souhaite pas recevoir de l'hébergeur. Pour ce qui concerne votre commentaire à propos de l'article
"Passé, présent, futur" qui a suscité beaucoup d'interpellations, je voudrais vous faire profiter de ce phrasé : Il ne fait faut jamais abandonner ses rêves, fussent-ils du passé, car l'espoir du
présent préparant un futur est le commencement de toutes choses. Je vous souhaite une bonne journée en vous remerciant de vos interventions. Cordialement, André



E

Non non André, il n'est pas question d'enterrer le présent, SEUL le présent existe , le passé laissons le LA OU IL EST : DANS LE PASSE. Passez
une bonne journée au présent  . Cordialement
Répondre
A


Merci de votre encouragement. Bonne journée. André



S

Laissons le passé enterré. (en mémoire vive ou enfoui PEU IMPORTE ....!!!) Le PASSE A ETE. Il n'EST PLUS. Cessons de plémiquer. Le PRESENT EST et le FUTUR SERA. Alors VIVONS et PROFITONS
( vous remarquerez que les verbes sont bien au temps PRESENT) ... lol Bonne journée. Cordialement
Répondre
A


Belle réthorique. Merci, Bonne journée. André



J
Bonjour, il est des passés qui ne sont pas glorieux et qu'on préfère enfouir dans sa mémoire. Il est un passé qui n'est QUE le passé alors n'en parlons plus. Vivons dans le présent qui nous apporte
bonheur et joies et nous permet d'envisager un futur serein. Bonne journée .
Répondre
A


A force de déterrer le passé, on finit par enterrer le présent, et, de facto, le futur est "sous
hypothèque fragile"...! (Ce dicton est anonyme.)


Comme le blog qu'apparement vous n'administrez pas, (ce que je regrette pour découvrir vos talents), on devient vite "parano" quand on n'identifie pas
l'interlocuteur(trice)...


On reste "sur ses gardes". C'est si facile de gérer des commentaires sages d'apparence - mais qui est ici correct donc...validé. Ceci dit chacun
n'est pas le clone de l'autre, et balaye devant sa porte en forgeant son propre univers critique.



A

Oui je susi bien d'accord avec de nombreux lecteurs. On se souvient certes du passé par exemple de nos parents que l'on a aimés , mais à part çà quand le passé est trop pesant on doit le JETER aux oubliettes. Il n'y a
que le PRESENT qui compte et CEUX que l'on aime au quotidien. En vous souhaitant un agréable présent et un
futur radieux ...bonne soirée.
Répondre
A


L'homme juge tout dans la minute présente, sans comprendre en effet qu'il ne juge qu'une minute : la minute présente... Merci de ton
commentaire. André



E

Notre passé fut du présent aussi en son temps. Il tient à nous à le relèguer dans le tréfonds de notre mémoire s'il ne nous sied pas. On ne vit pas dans le passé. Le PRESENT doit nous accaparer
et être heureux dans le présent c'est le top. Saint Augustin disait " le passé et l'avenir n'existent ... " LE passé n'existe plus ,l'avenir n'existe pas encore. SEUL EXISTE LE PRESENT. Vivre
l'instant présent est ESSENTIEL et quand on est heureux TOUT va bien ... Cordialement
Répondre
A


Ce commentaire est très pertinent, d'autant plus qu'il approfondit la thématique traitée en nous obligeant à interpeller l'intelligence de chaque lecteur. Merci, André



D

Je m'aperçcois d'une horrible faute de frappe le s étant à cote du d, il fallait lire bien sûr DANS une futur radieux et non pas sans BIEN SUR !!! encore pardon de cette coquille. Bonne soirée
,apprécions l'instant présent ....VIVE L'AAMOUR qui nous rend heureux de VIVRE.
Répondre
A


Dont acte, et mille excuses ! Comme quoi, on a toujours besoin de ces commentaires habiles et intelligents ! Merci, a plus, André



D
Bonjour andré , le passé n'existe plus, s'il y a des choses qui ne vous plaisent pas, reléguez-le au fin fond de votre mémoire. Vivez le moment présent avec la femme que vous aimez , fondez tous
vos espoirs sans un futur radieux , il n'y a que ça de vrai. Cordialement.
Répondre
A


Il est toujours très difficile suivant les particularités psychologiques de chacun de jeter aux orties son propre passé...J'avoue que j'ai du mal quant à moi à l'oublier. C'est vrai. Mais
ce passé ne m'empêche pas de vivre "mon" heureux présent... Cordialement. André



H

« Le présent est indéfini,
le futur n’a de réalité qu’en tant qu’espoir présent, le passé n’a
de réalité qu’en tant
que souvenir présent. » de Jorge Luis Borges/  


Moi je vis dans le bonheur du présent et dans l'espoir d'un
futur tout aussi heureux
Répondre
A


Le bonheur, c'est comme l'apprentissage de tous les jours, comme apprendre la musique et faire des gammmes et des gammes, et des gammes !
A plus, André