Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Le parquet de Paris a demandé la dissolution de la branche française de l'Eglise de Scientologie pour "escroquerie en bande organisée"

Dessin de Cabu paru Le Canard Enchainé


Le parquet de Paris a demandé la dissolution de la branche française de l'Eglise de Scientologie pour "escroquerie en bande organisée".

 


Dernière minute : Le tribunal correctionnel de Paris a condamné aujourd'hui les deux principales structures françaises de l'Eglise de Scientologie pour escroquerie en bande organisée à une amende totale de 600 000 euros, mais a autorisé la poursuite de leurs activités.

Alain Rosenberg, qualifié par le tribunal correctionnel de Paris de "dirigeant de fait" de l'association spirituelle de l'Eglise de Scientologie, a été condamné à deux ans de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende pour escroquerie en bande organisée.

Le Celebrity Centre, lui, est condamné à 400 000 euros d'amende pour escroquerie, et la librairie SEL à une amende de 200 000 euros.


Jugée depuis le 25 mai pour "escroquerie" en bande organisée, L’Eglise de Scientologie en France sera fixée mardi sur son sort judiciaire. Le procureur de la République Maud Morel-Coujard avait créé la surprise en juin dernier en requérant la dissolution des deux principales structures françaises de l'Eglise de Scientologie, une amende totale de 4 millions d'euros et des peines de prison avec sursis contre les principaux prévenus. 

 

Mais un coup de théâtre marque l'affaire en septembre, lorsque la mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires annonce qu'une modification de la loi, intervenue quelques jours avant le début de ce procès probablement un parlementaire membre de cette secte, ne permettait plus à un magistrat de dissoudre une secte pour escroquerie. Toutefois, l'organisation risque de voir ses pratiques de prosélytisme condamnées mardi par la justice française pour "escroquerie".
 
L'affaire remonte à la fin des années 1990. Quatre anciens adeptes avaient porté plainte, estimant avoir été floués, voire ruinés, par l’Eglise de Scientologie. Certains avaient dépensé jusqu'à 325.000 francs pour des cours de dianétique, un électromètre et une cure de purification. Depuis, deux d'entre eux se sont désistés de leur action. La justice française reproche aux deux principales structures de la Scientologie, le Celebrity Centre et sa librairie la SEL, et à six responsables Français d'avoir soutiré des dizaines de milliers d'euros à d'anciens adeptes.

Considéré comme une religion aux Etats-Unis, le mouvement fondé en 1954 par l'écrivain américain de science-fiction Ron Hubbard a été classé parmi les sectes en France dans un rapport parlementaire de 1995.

 



La version du document fondateur "Admissions" comporte

une "étude-diagnostic" de l'expert-psychiatre Ulf Brettstam en Suède.


 

Commentaire :

Lecture importante pour comprendre

ce texte présenté ci-dessous

Ce texte est véritablement fascinant quand on le lit avec une grande attention, mais attention, que le lecteur ne se laisse pas prendre par l'aspect véritablement hypnotique que prendrait peu à peu la lecture du document.

Il va de soi qu'il paraît fortement déconseillé de tenter de s'auto-hypnotiser en ingurgitant ce texte: les dangers pour l'équilibre mental paraissent réel, même pour quelqu'un de relativement équilibré.


Rappelons que Hubbard a fini fou délirant.



 

1/ Il ne fait aucun doute que ce document émane de Hubbard, et qu'il ait été écrit vers 1947, alors qu'Hubbard n'en était pas encore à créer la secte scientologie- quoiqu'il semble d'après ce document rarissime qu'il avait déjà écrit une version d'un ouvrage sur le mental (il parle ici du livre "One Command"). Il était alors sous influence de l'OTO d'Aleister Crowley (Ordo Templis Orientis), un ordre semi-sataniste secret.

 

2/ Ces lignes sont ce qu'on a appelé ensuite les "Admissions".

Le document manuscrit a été présenté au procès "Armstrong vs Scientology" en Cour supérieure de Californie, en pièce jointe aux soumissions des avocats d'Armstrong. Il est donc du domaine public. Gerry Armstrong est l'ex-cadre supérieur de la secte qui servit d'officier chargé des affaires légales auprès d'Hubbard.

Plus tard, Hubbard le chargea de préparer les documents destinés à son biographe, un écrivain professionnel engagé pour l'occasion, Omar Garrison. C'est alors que Gerry Armstrong découvrit qu'Hubbard et la scientologie avaient complètement menti sur les faits et gestes et accomplissements du gourou. Il se fâchera avec la scientologie, et cela se termina devant les tribunaux.

Pour l'anecdote, Gerry Armstrong avait épousé la fille du président actuel de l'association internationale des scientologues/église de scientologie internationale: Heber Jentzsch. Il en a divorcé après avoir quitté l'organisation.

 

3/ Des années après la clôture de ce procès Armstrong vs Scientology (clôture par un compromis hors tribunal, où Armstrong et la secte se promirent un silence mutuel sur leurs agissements passés, présents ou futurs), Armstrong s'aperçut que la scientologie n'avait à aucun moment respecté sa part du compromis.

Il se fâcha et décida de dire la vérité sur les faits et gestes de la secte. Les procès de la secte reprirent, et c'est seulement en l'an 2000 que quelqu'un - qu'Armstrong ne nomme pas - lui fit parvenir une photocopie des "Admissions". Armstrong l'a retranscrite sur Internet.

 

4/ Les traducteurs ont mis en exergue certains passages en changeant de couleur de caractères, pour les gens qui n'auraient pas le temps de tout lire et voudraient se faire une idée rapide.

 

5/ Pour les universitaires désirant étudier davantage les implications de ce texte quant à la personnalité d'Hubbard, ces traducteurs ont fait une version pdf , contenant quelques commentaires en face du texte, en parallèle avec ce qu'Hubbard a fait ou vécu ensuite.

 

6/ J'encourage vivement la secte criminelle scientologie à porter plainte contre moi pour violation "des droits d'auteur" quant à ce texte dont il est fort probable qu'elle ne soit pas fière, et qui n'a de toute manière, selon moi, jamais été déposé devant le Copyrights Office des USA; comme il date de 1947... (Ce serait de toute manière trop tard). Ce texte, ainsi que tous les écrits d'Hubbard, est censé être devenu un "écrit sacré" - par la volonté de la nouvelle "version religieuse" de la scientologie, le "Religious Technology Center", la "Church of Spitual Technology", et la "Church of scientology, International", ces trois entités apparemment distinctes du même ego.

 

7/ On peut imaginer que c'est à ce texte-ci qu'Hubbard se référait lorsqu'il évoqua ensuite un ouvrage "Excalibur", quoique les experts puissent penser autrement, puisqu'un autre document portant ce titre a été découvert.

 

8/ Gerry Armstrong signale n'avoir reçu que cette partie des "admissions" d'Hubbard: nous savons qu'il en existe une autre partie, dont une des citations est célèbre chez les critiques d'Hubbard: "Ca ne me déplait pas d'entendre une vierge se faire violer. Toutes les femmes sont bonnes à forniquer".

 

9/ Gerrry Armstrong estime que ce texte serait "le plus sacré des plus sacrés" des textes d'Hubbard, car il programme Hubbard à devenir ce qu'il devint; c'est certes par dérision.

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Droits réservés ©

Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle. Cette publication prend un rôle informatif vis-à-vis du public.

Ce site n'a strictement aucun caractère commercial

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article