Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La face cachée du nouveau Front...

3810282-legislatives-un-sondage-donne-marine-le-pen-perdant.jpg

L’entourage de Marine Le Pen


Marine Le Pen est de plus en plus l'objet de beaucoup d'attention médiatique. Si l'on a beaucoup entendu parler du documentaire de Caroline Fourest et Fiammetta Venner "Marine Le Pen : l’héritière", diffusé un jeudi 15 décembre sur France 2, un autre documentaire avait été diffusé sur Canal +.

 

"La face cachée du nouveau Front" de Mathias Hillion et Karim Rissouli n'avait pas comme objet principal Marine Le Pen.


Cet excellent documentaire décryptait la stratégie du "nouveau" Front national et les divers cercles d'influence - officiels et officieux - autour de sa présidente. Ainsi se dressait en creux un portrait politique de Mme Le Pen.


Le document recèle aussi quelques images jamais vues à la télé sur ses conseillers de l'ombre. Ainsi que quelques scènes qui révèlent des aspects de la personnalité de Mme Le Pen. Comme la relation très cordiale qui existe entre elle et le journaliste Eric Zemmour, (elle le tutoie).

Les deux journalistes se sont d'abord intéressés à ce qu'ils nomment le "cercle du Nord". 

 

Comprendre la bande d'Hénin Beaumont - Steeve Briois, Bruno Bilde et Laurent Brice -  au centre de l'actualité à cause des soupçons de corruption qui pèsent sur la fédération PS du Pas-de-Calais et que le FN local dénonce depuis des années.


On peut voir d'ailleurs, à ce propos, des images du conseil municipal d'Hénin-Beaumont où Marine Le Pen accuse avec vigueur l'ancien maire de la ville, Gérard Dallongeville, de malversations.

 

 

L'équipe de Canal+ a aussi suivi le travail des équipes frontistes d'Hénin pendant plusieurs jours.


Hénin-Beaumont, c'est le laboratoire du FN façon Marine Le Pen. L'expérience qu'elle veut appliquer à l'ensemble du territoire. On voit ainsi un parti qui milite au quotidien, qui travaille le terrain avec une efficacité redoutable.


Mathias Hillion et Karim Rissouli avait mené un travail de longue haleine, en suivant régulièrement les déplacements de Marine Le Pen, notamment à l'étranger.

 

On peut ainsi voir comment s'est passé le fameux voyage américain de Marine Le Pen, sa désorganisation et son objectif caché : tisser des liens avec la communauté juive américaine.

 

Ils montrent notamment l'envers du décor de sa rencontre avec Ron Prosor, l'ambassadeur d'Israël à l'ONU qui fut le gros coup politique de Mme Le Pen lors de ce déplacement.

 

 

Mais le sel de ce documentaire de 52 minutes réside dans les images des proches que Marine Le Pen ne veut pas montrer.


Il s'intéresse spécifiquement au cercle que les auteurs de ces lignes ont nommé le "GUD business" dans le "Système Le Pen" (Denoël), composé notamment d'anciens du GUD comme Frédéric Chatillon et Philippe Péninque.


Concernant ce dernier, MM. Hillion et Rissouli ont exhumé une vidéo de son tractage en 2007 avec Mme Le Pen sur le marché d'Aulnay-sous-Bois. Une gageure pour ce proche de la candidate frontiste qui cultive le secret.


Autre passage extrêmement intéressant, celui sur Frédéric Chatillon.


De plus en plus visible avec Marine Le Pen, on le voit dans une manifestation de soutien à Bachar-al Assad, à Paris, fin octobre, où il tombe notamment dans les bras de Ginette Skandrani, ancienne colistière de Dieudonné, exclue des Verts pour ses positions négationnistes.


L'on rappellera que M. Chatillon a lancé un site de soutien au régime syrien, Infosyrie.fr et que son entreprise, Riwal, a une antenne en Syrie... Et qu'il y cultive de nombreux réseaux !!!


Juste après la séquence de la manifestation pro-Syrie, les auteurs mettent en lumière une phrase que Marine Le Pen avait prononcé lors d'un débat à Milan, et qui prend dès lors, un sens particulier: "Je félicite la sagesse de la Russie et de la Chine qui ont opposé un véto (...) à des sanctions en Syrie parce que je pense qu'il y a là aussi un effet domino des pays qui risqueraient de tomber les uns après les autres".

Comment un ancien du GUD fait la promo de la Syrie

Place du Trocadero à Paris. En plein 16e nord, à deux pas du quartier chic de Passy, un autocar passe sous la neige. Une véritable affiche publicitaire sur roues renvoyant au site du  ministère du tourisme de Syrie.

 

Gud-1.jpg

"Traversez la Méditerranée, vous y êtes" dit le slogan sur fond de ruines de Palmyre, agrémenté d'un "Syrie, une nouvelle aire".


A l'origine de cette campagne qui devait durer une quinzaine de jours, une agence de communication Riwal - référence à un prénom celte. Elle n'est pas inconnue.

 

En effet,  cette société a succédé aux Editions des Monts d'Arrée (éditeur d'un seul ouvrage "Les Rats Maudits", histoire des étudiants nationalistes de 1965 à 1995), il y a une quinzaine années, et a rassemblé la fine fleur du GUD- Groupe Union Droit- du début des années 1990.

 

gud.jpg


Le GUD, créé en 1968, a longtemps été LE principal mouvement d'extrême droite de la jeunesse étudiante. Il s'est rendu célèbre pour ses actions violentes, notamment dans son fief de l'universté parisienne d'Assas.

 

Riwal dispose de nombreux clients parmi lesquels, la Fondation Brigitte Bardot et le Front National. Contactés par mail un certain vendredi après-midi à propos de cette campagne pour la Syrie, les responsables de "Riwal" n'a jamais répondu...


On retrouve aujourd'hui, chez Riwal, deux figures : Frédéric Chatillon et Jildaz Mahé O'Chinal. Ces deux-là se connaissent depuis longtemps.


Quand ils étaient étudiants, ils avaient fondé l'association du Marteau de Thor (un dieu nordique) où les étudiants d'extrême droite s'entraînaient aux sports de combat. Ils sont aussi tous deux proches de Dieudonné et d'Alain Soral.


M. Mahé O'Chinal a été confondateur aux côtés de M. Soral et d'un autre ex-"gudard", Philippe Péninque, d'Egalité et réconciliation. Aujourd'hui, M. Péninque est toujours un conseiller très écouté des Le Pen. 


M. Chatillon, quant à lui, a accompagné Soral et Dieudonné, à l'été 2006, lors d'un voyage au Liban et ... en Syrie, pays dans lequel il dispose de nombreux contacts au plus haut niveau. Une région où se rend très régulièrement Frédéric Chatillon.

 

dieudonne.jpg

Syrie, été 2006. De gauche à droite: Ahmed Moualek, du site "Labanlieuesexprime", Dieudonné, Thierry Meyssan du Réseau Voltaire, Alain Soral et Frédéric Chatillon

 

 

QUI PEUT VOTER EN CONSCIENCE

POUR CES PERSONNAGES TROUBLES ?

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Michel 18/10/2013 19:53


ATTENTION !!!!!!


il y a même des membres du Front National qui osent traiter un ministre de :


SINGE  !!!!!


quelle HONTE !!!

Violette dame mauve 06/03/2012 09:42


Quelle calaminté cette nana!


Je n'en parle jamais car elle n'a rien à faire en politique.


Merci de ce rappel de sa folie.


Amicalement


Violette

André 06/03/2012 10:40



Bonjour, une calamité et surtout une haine et un immense danger qui rappelle à si peu près le 3eme Reich en Allemagne ! Ajoutez une tonne d'incompétence, 1.000 kgs de conneries, de racisme
primaire, et de fatuité, emballez sans bolduc et papier cadeau et Out ! Direction Vacances en Syrie, chez son "pote" !!! Merci de votre contribution, ANDRE



Hélène 05/03/2012 19:29


Deux pays europééens et plusieurs pays arabes préparent un plan facilitant le départ de Bachar Al Assad , Obama pense qu'il va partir de façon "imminente" !!! Ne rêvons pas, la place est trop
bonne pour ce dictateur. Marine le Pen est effectivement timide, je dirai même bredouillante, hésitante ...Elle ne demande pas son départ haut et fort ...!!! Et cela ne m'étonne abolument pas
...!

André 06/03/2012 07:12


Et oui hélas, Chère Hélène, et il y a eu plus de 8500 personnes dites "revolutionnaires" qui ont été assasinés, à date, pour faire remonter cette Syrie sanglante vers une démocratie. Mais aucune
intervention de cractère militaire et même à minima les ONG sanitaire, ne peut intervenir parce que les intérêts financiers de la Russie et la Chine mettent leur veto au Conseil de Sécurité
interdisant "l'ingérence". Bachir El Assad, enrichi des ressources du sol syrien qui devient "son sol patrimonial" met dans la balance ces ressources dans la négocation de la mort, et, partant, de
sa propre sécurité et de son opatrimoine... La démocratie et le suffrage universel des peuples syreins ne peut pas crever en l'état. L'Humanité, encore une fois est flouée par les interêts
pariculiers des dictateurs assoiffés dans leurs sompteux palais et la sécurité de leurs avoirs planqués hors de ce pays...On ne sait jamais. C'est dégueulasse... Donner du temps au temps ? Pendant
que les snipers "primés, versus primes et frics et honorifications mégalomaniaques" de l'armée "officielle" pas encore désertée (mais ca viendra) continuent à tirer à balles réelles depuis les
toits bien abrités sur les syriens en colère, espérant éradiquer leur "printemps à eux... La guerre est froide partout et elle se réchauffe avec le feu des canons. Hélas, trois fois hélas. Vive la
Paix sur cette planète qui pars en "couilles". Merci de ta fidélité pour ce blog et l'intelligence lucide de tes commentaires. Bisous. André