Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La répétition - même belge ! – est la plus forte des figures de rhétorique !

Ça va ?

 

16-11-09provinces-belges.jpg

J'ai choisi de donner à cette expression une origine belge.

Je vous surprendrai peut-être encore en précisant qu'elle est aussi bien employée par les Belges francophones que néerlandophones... Soit, me direz-vous, les Belges auront emprunté cette tournure au français, ce qui n'a rien de si étonnant.

Toutes les langues empruntent des termes à celles avec lesquelles elles sont en contact (géographique, économique, culturel...).

Comme chez nous ce « ça va ? » peut, selon le contexte et avec une intonation variable, avoir une signification différente.

Le « ça va ? » interrogatif donc, permettant de s'assurer qu'il n'y a rien de cassé suite à un événement qui pourrait avoir compromis l'état physique ou psychologique d'une personne.

Ca-va-BD.jpg

Le « ça va ? » que je qualifierai de « formel », qui ne se soucie qu'en apparence de celui à qui il s'adresse puisqu'il permet seulement d'entamer une conversation qui sera malgré tout dirigée par la « texture » de la réponse.

Ce « ça va ? » - là attend généralement en réponse un « ça va » tout aussi creux, mais dont l'intonation dévoile toute la sincérité de cette réponse : un « ça va !... ça va ! »  plein d'entrain rendra à cette réplique sa justification première (Ouais ! la super forme ! ...).

Mais il y a bien sûr tout un éventail de « ça va...ça va... », du plus « mou » (ça pourrait aller mieux...) au plus bref (non ça va pas, mais je n'ai pas envie d'en parler, alors passons à autre chose...), entre les deux se situant le « ça va / ça va », neutre puis légèrement montant sur le dernier « a », qu'on pourrait nommer le çavaçava sans »raison apparente que « ça-n ‘aille-pas ».

panneau_belge.jpg
Courage, j'ai bientôt fini !

 Quittons ce « ça va » conventionnel pour explorer un peu le « ça va » de réaction, qui ouvrira la voie au « ça va » exclusivement belge, oui, vous avez bien lu.

Le « ça va » de réaction, vous l'aurez deviné, c'est le « ça va » du ras-le-bol, dont l'intonation est variable (cela dépend évidemment de la personnalité de chacun), mais qui nous dit avec force – « ça va!!! », lassitude – « ça vaaaa » ou détermination - ça va. Point-à-la-ligne »qu'on en a assez d'entendre cette rengaine de reproche interminable et si souvent supportée. Bref, on a compris, inutile de répéter !

Bon. Toujours là ? Vous me suiviez ? Ça va ?... Pardon, c'était pour l'exemple...

timthumb copier

Je crois qu'on a fait à peu près le tour, une bonne partie de ces « ça va » étant probablement partagée des deux côtés de la frontière qui nous intéresse.

A ma grande surprise et à celle des Français qui l'ont vécu (j'ai donc vérifié...), il existe un ça va « belgisé » dont l'usage est très différent de ceux que je viens de tenter d'énumérer (avec, je l'espère suffisamment de clarté...heum...). On pourrait l'appeler le « ça va » de compréhension.

bernard-arnault.jpg

Pour simplifier, disons qu'il s'agit d'un « ça va » de réaction dénué de toute agressivité.

 Une sorte de « Merci, je peux me débrouiller maintenant, je n'ai plus besoin de votre aide ou de vos explications ». Son intonation est assez caractéristique, bien que subtile : assez bref, avec une attaque marquée de la première consonne, pouvant être répété plusieurs fois sur le même ton jusqu'à ce que l'interlocuteur ait compris ...que c'était compris !

frite-belges.png

Rien ne permet d'affirmer qu'un « ça va » de réaction, agressif donc, soit impossible au bout d'un certain degré de lassitude... Les Belges aussi sont humains.
Il n'y a donc qu'un cheveu entre ce « ça va » et le « ça va » agressif, d'autant plus qu'il apparaît dans des contextes où un Français aurait tendance à entendre un « ça va » agressif...

Lorsqu'on ne le sait pas, ce "ça va" est très déstabilisant pour un Français.

Bien qu'il n'y reconnaisse pas l'intonation, ce qu'il expliquera par l'hypothèse que le Belge ne peut se séparer de son accent, il se demandera pourquoi on lui inflige une réponse aussi insultante alors qu'il ne faisait qu'apporter son aide...

Et pourtant non, ce n'est pas une agression.

 

Mais ce sont les terroristes se "balader" dans votre beau pays que je connais.

Alors avec les Français, tout sera mieux...

 

La répétition - même belge ! – est la plus forte des figures de rhétorique !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H

L'expression "ca va" vient de la question que l'on posait autrefois à la Renaissance " comment allez-vous à la selle", rigolo non ??? Et oui la
qualité des urines et des selles étaient signes de bonne santé . En posant cette question on se préocuppait de savoir si l'interlocuteur était en bonne santé.


Bisesss


Hélène
Répondre
A


Bonjour très chère Hélène,


Merci de cette information "historique" supplémentaire et complémentaire. Biz, André