Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La « justice » au Vatican ?

Les autorités du Vatican ont arrêtés le majordome du Pape Benoit XVI, on s’en souvient…

 

Papa-Benedetto-XVI.jpgPaolo Gabriele, pour avoir divulgué la teneur de documents pontificaux confidentiels à un journaliste italien n’est plus en liberté.

L’auteur présumé de ces fuites est détenu dans un bâtiment sécurisé pendant que les enquêteurs interrogent les témoins et préparent le procès.

 

A quoi peut bien ressembler la justice au Vatican? En fait, elle s’apparente à la justice pénale italienne, mais à plus petite échelle. Au moment de la création de l’Etat de la Cité du Vatican en 1929, Pope-pius-xi-38.jpgle Pape Pie XI a jugé qu’il serait plus simple d’y appliquer le droit pénal italien - avec tous les changements qu’il subirait au fil du temps - que de créer un système judiciaire de A à Z.

(L’Italie a toutefois pris un chemin trop progressiste de l’Eglise sur certains sujets, tels que l’avortement ou l’homosexualité.) Le promotor iustitiae (procureur) du Vatican a le pouvoir d’envoyer ceux qui font fi des lois devant le giudice unico, le juge d’instance. Les condamnés peuvent interjeter un appel devant la Cour d’appel composée de trois juges et, en dernier recours, devant la Corte di Cassazione (Cour de cassation).

 

Les accusés ont droit à un avocat commis d’office.

 

ch-vatican.jpgL’essentiel des différences qui existent entre la justice pénale vaticane et celle des autres pays occidentaux tient à la taille du Vatican. L’Etat du Vatican ne dispose pas de jury criminel, en partie parce qu’il faudrait le constituer à partir d’une population minimum (euphémisme (!), c’est le plus petit état de la planète !).

 

La réclusion criminelle reste rare, la plupart des condamnés devant s’acquitter d’une amende.

 

basilique.jpgEn effet, le Vatican ne possède pas de centre pénitentiaire conçu pour des incarcérations longues. La poignée de criminels condamnés à une peine de prison sont écroués dans des locaux italiens – les frais y afférents sont à la charge du Pape Benoît XVI. Il n’y a pas, comme aux Etats-Unis, de négociations possibles visant à revoir à la baisse les chefs d’inculpation.

 

Il y a bien une prison, la seule au sein de la Cité, au sud de la basilique Saint-Pierre, qui sert aux détentions provisoires. Mais elle est de petite taille et reste, de fait, plus souvent utilisée pour stocker du matériel. Les autorités du Vatican ont probablement intérêt à sous-traiter les services pénitentiaires, surtout quand on sait qu’elles ont fait preuve d’une compétence contestable en matière de surveillance des prisonniers.

 

TOUR-DES-VENTS-copier.jpgDans les années 50, un monsignor qui avait été détenu s’est évadé de la Tour des vents, après avoir enfermé son geôlier dans la cellule qu’il occupait jusque-là.

 

la-Garde-Suisse.jpgEnsuite, il a tranquillement traversé la frontière pour se rendre en Italie. Le procureur du Vatican a du pain sur la planche.

 

Car, aussi surprenant que cela puisse paraître, au Vatican, le taux de criminalité est élevé.

 

En l’espace de quelques années, il a dû engager littéralement une action pénale par habitant, alors même que l’Etat se targue de compter pratiquement autant de gendarmes que de citoyens.

(La sécurité du Vatican est assurée par la Garde Suisse.)

 

A titre de comparaison, en 2009, les Etats-Unis ont enregistré quelque 10,6 millions de crimes, ce qui donne une proportion de seulement un crime pour 29 personnes.

 

Il est évident, étant donné la petite taille de l’Etat du Vatican, que ces chiffres cachent une réalité un peu différente. Les auteurs de la plupart des crimes qui y sont commis sont des touristes et des pèlerins étrangers.

 

Cedric-Tornay.jpgPar ailleurs, les crimes violents se comptent sur les doigts de la main. En quatre-vingt-trois ans d’histoire, on n’a enregistré qu’un seul cas de meurtre dans la Cité du Vatican: en 1998, l’assassinat d’un garde suisse et de son épouse par le sous-officier Cédric Tornay à propos d’une rivalité pour commander la Garde suisse.

 

On a ensuite assisté à une mascarade d’enquête pour étouffer l’affaire. (Cette histoire souligne un autre caractère distinctif de la justice vaticane: son gouvernement n’est pas démocratiquement élu.)

 

JeanPaulEtAgca.jpgPuisque le système judicaire du Vatican manque d’expérience pour juger les crimes graves commis sur son territoire, il arrive que le Pape confie cette tâche à des tribunaux italiens.

Ce sont par exemple des procureurs italiens qui se sont chargés du cas de tentative d’assassinat du Pape Jean-Paul II par Mehmet Ali Agca. Ce Turc mégalomane et pour le moins bizarre a passé 19 ans derrière les barreaux en Italie et 10 ans en Turquie, avant d’être libéré en 2010.

Il s’est immédiatement autoproclamé « le Christ éternel » et a promis qu’il corrigerait les erreurs de la Bible. Rien que ça… !.

 

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

archives slate

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N

Je croyais (presque), que l'on ne pratiquait au Vatican, que la justice divine, tel six Pater et trois Avé-Maria, comme dans les confession de jadis !


En fait et plus sérieusement, je la pense plutôt très sélective et le plus possible dissimulée, secrete en quelque sorte : Le pape Benoît n'a-t-il pas fais partie de "l'Opus Dei", cette presque
secte acceptée par le Vatican, comme étant celle où l'on porterait encore la jarretière cloutée ? Cela ne l'a pas empêché d'être très proche de Jean-Paul II.


Et je ne tiens pas cela du bouquin de Dan Brown, que par ailleurs j'ai beaucoup aimé !


Amicalement à vous


Nettoue
Répondre
A


Bonjour, Je pense en effet que "l'Opus Dei" ressemble à la "facture" d'une secte très secrète, en tout cas discrète ! C'est en tout cas, c'est le trésor "de guerre" versus fric de
l'eglise catholique au plan international... Quant à la gestion de la justice et de la sécurité au Vatican gardée par quelques Gardes Suisses (puissance militaire étrange et cocasse s'il en
est), cela parait sous-disproportionné pour le patron de l'Eglise, ses affidés et ses fidèles. La "facilité" rédie dans le "matching" avec le droit italien. Plus pratique...


  André



I
Mon commentaire a été encore supprimé, décidément cela ne vous plait qu'on vous demande de ne pas utiliser nos e-mails privés et de nous laisser libres dd nous inscrire ou pas a votre
newsletter...!!!!
Répondre
A


1) votre mail privé n'apparait pas dans la zone d'administration de ce blog


2) je ne peux répondre à votre commentaire car il n'apparait pas ! C'est une des "fatalités" des bogues de l'ère numérique, il faut "faire avec"...


3) Puisque vous avez reçu un mail de ma part, et que vous avez semble-t ‘il quelque doléance sans aucune relation avec telle ou telle publication de ce
blog en l’occurrence « La justice au Vatican », vous pouvez m'en faire part avec MON mail perso et me faire savoir et j'aurais ainsi la capacité de vous répondre.


Je laisse "de la vie" à cet échange épistolaire jusqu'à demain au motif que je n'ai jamais dans mon cerveau la typologie du dictateur que je ne suis pas et qui censurerait à sa
guise.


Ce, à l'exception de quelques fous irascibles auxquels je m'engage à répondre au su
et vu de tous et toutes, qu'il y a intérêt pour ces fous dangereux DE CONSULTER PLUTOT QUE DE POLLUER.


Voilà. Vous avez en lecture mes informations.


Tout commentaire équilibré de votre part relatif à votre opinion sur telle ou
telle publication sera la bienvenue.


Bonne soirée, André



N

merci de votre réponse, et félicitation pour votre succès sans aucun doute mérité : Que dois-je faire à présent me prosterner devant tout ces noms posés exprès dans le but de m'embarrasser ? Mais
cher ami, ils ne m'embarrasse pas du tout, ils m'ont suivi tout au long de mon parcours estudiantin ! Ils sont mes amis
de chevet, et même parfois de petit déjeuner, je sais ce n'est pas bien car l'un d'eux a dans son 4ième de couverture une énorme tache de chocolat ! Ce n'est pas vrai bien sur, je les respecte
trop pour cela !


Bonne fin de journée André, je reviendrai


Nettoue
Répondre
A


Je ne mérite pas plus de compliments que tous ceux qui particpent à ces forums de questions-réponses transversaux qui se créent entre les commentateurs. Ils n'attendent que vous
!


Bonne soirée et bonne lecture (Il y a de quoi : plus de 2.700 articles !).


Cordialement, André



N

Bonjour


Je viens de recevoir votre "copié-collé", et j'en ai pris acte.


Je crois en effet me souvenir avoir quelque peu fréquenté votre blog à mes tout débuts après avoir vu votre nom dans la communauté des "Architectes".


Je m'y était interessée, et comme vous aujourd'hui souhaitait alors étendre le cercle fort restreint de mes lecteurs : Se qui n'est plus du tout le cas maintenant !


La lecture régulière de vos articles auxquels je viens de jeter un coup d'oeil me plairais beaucoup, je l'avoue... Si je ne me souvenais pas que non seulement vous ne m'avez à l'époque jamais
rendu une seule de mes visites mais ce qui est plus grave, car quasiment grossier et méprisant jamais non plus, répondu à mes commentaires !


Bonne chance André, mais décidément non, votre contact de ce jour est trop opportuniste.


Chose idiote en elle-même, car j'aurais dans d'autres circonstances beaucoup aimé vous lire !


Nettoue
Répondre
A


  Vous êtes libre TOTALEMENT de vos états d'âme. Je récuse le terme d'opportunisme (je lis entre les lignes : "malédiction" !). Avec jusqu'à 3.000 visiteurs uniques par jours, ce
n'est pas simple d'attirer l'attention de tous et de toutes, je fais de mon mieux avec éthioque et honneteté intellectuelle.


Mais la parole est à vous. Pas à moi. La Communication Relationelle est toujours contradictoire ! (Pensez-vous que la maïeutique entre Platon et Socrate était embaumée dans un satisfecit
permanent ? Lisons ensemble Kante et son analyse critique, ça fera du bien au cortex, et pas aux émotions susceptibilisées.


Mille excuses de vous avoir dérangée.


  André



D

Mascarade d'enquête ... il n' y a pas qu'au Vatican où on enterre certaines affaires. Mais il est vrai que même la gestion des finances au Vatican n'est pas très claire( il y a eu une arrestation
récemment...!!!) Cordialement
Répondre
A


Quand même, au Vatican, la justice est laxiste et caricaturée. En tout cas, ce n'est que mon observation des faits.


Cordialement, André