Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La chute irréversible de Yahoo…

 

nouveau_logo_yahoo.jpg

 

Les américains ne peuvent « qu'admirer un perdant », en particulier le type qui surmonte la grande chance et ne donne jamais dans l'adversité. 

Et pourtant, il ya des moments dans les affaires où garder le cap est téméraire.

À un certain point, être « soldat » de Yahoo devient un exercice futile, une perte de temps, de collaborateurs désabusés, de la difficulté d'acquisition de clients, et de la restriction de l'argent des actionnaires. 

 

thompson.jpg

 

C'est dans ces situations structurelles que Yahoo se trouve maintenant. La nouvelle entreprise Yahoo et Scott Thompson, son étrange PDG étrange, sont en difficulté. C’est devenu un film catastrophe one-man - en cours d'exécution - dans un  mouvement lent et inexorable. Les membres du conseil d’administration associé à quelques-unes des pires décisions prises dans toute entreprise renoncent à leurs postes jusqu’au au CV de Scott Thompson, qui déformé ses diplômes, déclarant qu’i était Ingénieur informatique ce qui était avéré totalement faux !

A l'heure actuelle, cependant, il peut être trop tard pour Yahoo de se sortir de la boue.

 

Yahoo à l’article de la fin…

 

L’embauche d'un Président qui ne pouvait pas être précis sur son curriculum vitae est un signe extra-ordinaire ! 

Il s'agissait d'une « erreur  commise par inadvertance », dixit le porte-parole de  Yahoo. 

Si vous assimilez « par inadvertance » d'avoir omis de faire une vérification des antécédents simples à faire ce qui était le « reflexe » le plus important et/ou élémentaire pour une entreprise cherche désespérément à se tourner autour, alors, oui, c'est ce qu'il était. »


01685054-photo-logo-ebay1.jpgSelon Reuters, Thompson affirme que ce n’était pas la source du mauvais CV. C’est le CV même utilisé pour apparaître sur eBay, lorsque Scott Thompson y a travaillé. C'est la même chose qu’il n’a pas nié quand un animateur de radio lui a posé la question à ce sujet.


Et Scott Thompson représenterait un cas isolé. 

Comme le Washington Post le souligne, un certain nombre de chefs d’entreprise « brunissent » leur curriculum vitae avec des réalisations imaginaires au fil des ans. Mais de le faire quand une société est sous contrôle comme Yahoo l’était, c'est une erreur inexcusable et téméraire - en particulier lorsque le conseil et la direction ont été fustigés à plusieurs reprises au cours des dernières années.

 

moneywatch.jpgComme Steve Tobal écrit sur MoneyWatch :

« Maintenant, vous pouvez penser ce que vous voulez savoir si Thompson devrait être « remercié » ou non. Mais comment le conseil d’administration de Yahoo peut, au nom des actionnaires, des employés et des clients faire confiance à un PDG qui, à tout le moins n'a pas été clair (euphémisme !) ? »

 

Le plus grand problème de Yahoo a été son conseil d'administration, et non pas ses dirigeants. 

 

Même avec certains des dirigeants de l'entreprise choisissant de ne pas se représenter, ces boardmembers qui, vraisemblablement, ont été impliqués dans l'embauche d'un nouveau PDG avaient bâclé leur propre travail. 


Yahoo-Scott-Thompson-busted.jpgComment expliquer que le conseil d'administration a mis tout ce temps ayant appris l'escroquerie morale et professionnelle ? 


Il est évident que les « procédures » ont laissé peu de temps pour accomplir leur devoir de diligence.

Pourquoi ces membres du conseil ne démissionnent pas immédiatement, ou au moins poussent des cris, lorsqu'on leur demande l'embauche de caoutchouc « timbre Thompson », un geste qui semble avoir manqué à leur devoir fiduciaire à titre d'administrateurs de regarder les intérêts des actionnaires ? 

Plus important encore, comme Tobak souligne précisément, pourquoi n’ont-ils pas sanctionné Thompson ?

 

Seul espoir aujourd’hui de Yahoo : faire appel à un consultant extérieur qui comprenne la gouvernance d'entreprise et puisse aider l'entreprise à partir de zéro dans la reconstruction  de son management. C'est ce qu'il faudrait pour Yahoo pour assurer une gestion forte.

C'est peu probable que ce process se passe ainsi car il est plus facile d’arriver, à minimiser cette affaire pour pulvériser le problème sur « l'affaire Thompson », en s’attachant à éteindre les problèmes plus profonds de la gouvernance de l'entreprise. À ce stade, peut-être la meilleure option est de briser l'entreprise et la vendre hélas…

 

 

À tout le moins, qui ou quoi pourraient aider

à préserver au moins quelques souvenirs

affectueux d'une société

qui a joué un rôle essentiel

dans le lancement de la révolution du Web.

 

 

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cv 04/06/2012 13:07


Je vous remercie pour ce partage d'informations. Toujours un plaisir de vous lire.

André 05/06/2012 10:13



Bonjour,


Je vous remercie de votre visite en espérant que la renouvellerez. Bonne journée, André



samuel 16/05/2012 15:54


Yahoo n'avait pas besoin de ça face au géant GOOGLE ...!!! Le groupe peinait à relancer sa croissance ... il avait eu du mal à trouver un remplaçant à leur tête, mais ont-ils "bidouillé" le CV
?!?! Thompson était diplômé en comptabilité paraît-il et non pas en informatique ...!  On parle "d'erreur d'inattention."...!!!  Moi je n'ai jamais recruté quelqu'un en faisant des
"erreurs d'inattention" de ce type ...!!! Amicalement .

André 18/05/2012 08:31



Thompson était un "voyou" tout simplement, à la "Spaggiari" § Mais c'est grave pour Yahoo et ses colaborateurs. Que sera le Yahoo de damin ? Je ne sais pas, mais je souhaite la rédemption
bien construite de cette grande maison mythique. Cordialement, André



samuel 14/05/2012 18:59


J'ai l'impression qu'Overblog bogue..., je viens de faire des commentaires et ca n'apparaît pas? Pas le courage de réécrire un commentaire !!...Cordialement. 

André 14/05/2012 19:47



Je ne vois pas de commentaires sur Yahoo de votre part... Au secours Overblog ! Créez donc une hotline !!!