Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

L’Olympique de Marseille sauve sa saison pitoyable en battant Lyon

1955044_mlm122-895075-01-02_640x280.jpg

Le club  phocéen n'a pas sombré hier au terme d'une finale  de la Coupe de la Ligue. Face à des Lyonnais aussi indigents qu'eux, mais plus maladroits, les joueurs de Didier Deschamps ont fini par conserver leur coupe chérie pour la troisième année consécutive et ont mis fin du même coup à une série noire de 12 matchs sans victoire. 

 

La saison prochaine, ils joueront en Ligue Europa et c'est déjà un miracle. 

Cette finale aura été une vraie purge, digne des plus beaux navets de la saison. A force de ne pas vouloir ou de ne pas pouvoir aller au bout de leurs intentions, les 22 acteurs ont saboté cette affiche qui fleurait pourtant bon le spectacle. Les derniers duels entre ces deux Olympiques avaient pourtant souvent versé dans le suspense. Pas cette fois. Quasiment aucune occasion à se mettre sous la dent durant le temps réglementaire et on ne vous parle pas des tirs cadrés moins nombreux que les cartons jaunes. Seul le talent du défenseur phocéen Nkoulou nous a réconciliés avec ce pseudo sommet pourtant très bien vendu la veille par le président de la Ligue Frédéric Thiriez, excellent VRP à ses heures perdues.
Cette finale a filé un mauvais coton et à un moment, on s'est dit que les artistes Abedi Pelé et Sonny Anderson, invités sur la pelouse pour y donner le coup d'envoi fictif, auraient dû y rester. Ils nous auraient sûrement plus régalés que ces 22 chiffonniers qui ont erré sur l'herbe de Saint-Denis en s'envoyant quelques semelles.
dassier-est-pret-a-vendre-brandao-tres-vite 68421 16553
 

Brandao sauve l'OM... 

Dès la reprise, les journalistes se sont vus proposer de voter pour le meilleur joueur du match et on n'était pas pas loin d'offrir nos suffrages à M. Lannoy, l'arbitre avisé de ce choc en toc ! La suite n'a été guère plus reluisante. Légèrement meilleure, certes, mais ce n'était pas très compliqué. Le miracle est alors survenu à la 65e minute: talonnade de Cheyou, centre de Valbuena et tête plongeante d'Amalfitano. Il a fallu toute la classe de Lloris pour repousser ce ballon brûlant sur son poteau. Le public assoupi du Stade de France a eu enfin son occase en or, mais il en voulait davantage pour son argent. C'est finalement un coup de boutoir de Brandao, dans son style si particulier, qui l'a remboursé en partie. Mais des finales comme celle-là, plus jamais s'il vous plaît.


 

 

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

Il n'y a pas d'ours ni de dauphin qui fait flipper ..!. L'OM a fait ce qu'l fallait *QUAND il le fallait. Certes de nombreuses défaites , ....mais il reste champion de la Ligue. Et dans
l'adversité (les défaites ) un vrai supporter continue à soutenir son club ... Cordialement
Répondre
A


C'est vrai, il faut une sacrée dose de "croyance et de foi" pour supporter la bonne et/ou la fortune d'un club de foot !!! Merci. André



A

Cher Ami , André , ma Reflexion pour illustrer mon message=
Quand le dernier arbre aura été abattu
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson aura été péché

Alors on saura que l'argent ne se mange pas : GERONIMO
Répondre
A


.../...Alors que Géronimo venge le massacre de sa famille, le 30 septembre 1859 (!), jour de la St Jérome, il entend les
mexicains invoquer St Jerome pour leur défense, etc.../... Se venger des torts qu'on nous fait, c'est se priver du réconfort de crier à l'injustice... André



S
C'était LE match qu'il fallait gagner.... Vive Marseille et vive Brandao . Bonne journée. Cordialement.
Répondre
A


Merci beaucoup Samuel et bon week-end ! Cordialement, André



A

Je n'ai jamais compris comment on pouvait s'intéresser à ce club . En fait c'est la démonstration que les gens sont loin
de la réalité et la nature, perdus dans des quêtes superficielles. La presse aussi participe à cacher la vérité par ces quêtes superficielles.
Répondre
A


Compte tenu de l'affluence des supporters de l'OM, on peut penser que le "panugisme" n'est pas suffisant pour définir avec respect l'engouement du public. Quant à leur "quète", et "les
vérités", il serait utile que tu complaise à les dire pensant que tu sais des "choses" plus que le commun des mortels - dont je suis - ne les connait pas ?! Donc, je ne comprends
pas ton commentaire, étant le "nain de service"... Amicalement. André