Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

L'amitié - authentique - ne sera jamais en voie de disparition.


Un ami, c'est quoi ?
 

S'il t'est déjà arrivé de te rendre

compte que certains de tes

« amis » n'en étaient pas, si tu dis

« mon ami » à propos du premier

venu, si l'amitié te semble bien

difficile à entretenir, c'est

peut-être que tu te trompes sur sa

définition. Alors avant de se

lancer dans un petit guide

pratique de l'amitié, on va

commencer par se poser la

question : un ami, un vrai,

qu'est-ce que c'est et comment le

« trouver »  ?

 


Un ami, c'est un allié

Un ami, c'est d'abord un allié, c’est

à dire quelqu'un qui se réjouit

vraiment de ton bonheur et de ta

réussite.

C'est aussi quelqu'un qui

va faire ce qu'il peut, quand il le

peut pour aider ta réussite ou ton


bonheur. Pas tout le temps, pas à n'importe quelle

condition, mais en fonction de ses contraintes et du

rythme de sa vie personnelle.

Un ami, c'est simplement quelqu'un qui a envie de

t'aider à être heureux, parce que te voir épanoui

fait partie de son propre équilibre.

Attention, pourtant. Méfie toi des gens qui t'aident

pour te posséder, ou uniquement pour que tu leur

renvoies l'ascenseur : l'amitié, ça n'est pas une

boutique dans laquelle tu vends de l'affection ou du

service.

Ca, il faut toi aussi le garder en tête, pour

apprendre à donner sans forcément attendre de

retour. Sans que cela charge tes amis d'une

quelconque « dette » envers toi.


Surtout, ne fais pas les choses pour obtenir toi-même quelque

chose.

Ca, ça n'est pas de l'amitié, c'est du marchandage. La vraie

amitié, c'est aider l'autre « gratuitement », juste parce que son

bonheur à lui est un peu ton bonheur à toi.

 

 

 

Les amis, on met parfois du temps à les trouver !

Une vie n'y suffit même pas...


Par peur du vide et de la solitude, par peur de ne

pas être "normal", on a tendance à vouloir à tout

prix s'entourer, quitte à n'avoir pour "amis" que

des gens 'toxiques".


Ce réflexe, il faut s'en méfier.


D'une part, parce qu'il se peut très bien que tu te

laisses miner, bouffer par ces « faux » amis.

D'autre part parce qu'en s'entourant d'une foule de

personnes dont on ne partage pas vraiment les

valeurs et qui ne sont pas réellement ses "alliés",

on finit par ne plus avoir assez de place et de

temps pour faire entrer dans son monde des gens

qui en valent vraiment la peine.

Or, des gens vraiment précieux, qui te donnent de

l'énergie, qui t’écoutent et le temps dont tu as

besoin, qui t'inspirent, te soutiennent, te

complètent, c'est plus rare qu'on ne croit.


Et pour les connaître, il faut du temps et de la

patience.

Il faut donc accepter d'être plus « sélectif » dans

ses amitiés, quitte à avoir moins d'"amis".

Ce travail-là peut paraître difficile et long, pourtant il paie à la fin. Car au fur et à mesure, tu

n'auras autour de toi que des gens en qui tu peux faire confiance,

des gens « bienveillants » et heureux que tu t'épanouisses.

On pourrait en fait comparer sa vie à un jardin. On ne fait pas

entrer n'importe qui dans son jardin pour y faire n'importe quoi.

On ne laisse pas le premier venu saccager nos plantations,

balancer des déchets partout etc.  Ca, ça paraît logique. Pourtant

dans la vie, on n'applique pas toujours ce principe, et on se laisse

envahir facilement par des gens qu'on croit nos amis... Pendant

que les autres restent à la grille.

 


Ton ami ne doit pas être ta chose (et vice versa)

La grande erreur qu'on fait tous à un moment ou à

un autre, c'est de croire qu'une amitié peut être

exclusive. On attend alors d'un ami qu'il soit tout.

Qu'on se ressemble point par point, qu'on ait les

mêmes goûts, qu'on fasse tout ensemble. Qu'il n'y

ait jamais de clash, jamais de malentendu

et…qu'on ait notre ami pour nous seul.


Cette vision de l'amitié est à la fois illusoire et très

dangereux. Car à force de tout attendre de l'autre

et de le considérer comme un miroir de soi, on finit

par étouffer la relation. Un peu comme dans un

couple, quand on est trop exclusifs, on se refuse le droit d'avoir d'autres activités, d'autres

amitiés, d'autres influences. Résultat : soit on finit par étouffer et ne plus avoir rien à se dire,

soit l'un des deux souffre d'être la chose de l'autre.

 

Dis-toi bien qu'on n'a pas besoin de tout partager avec

quelqu'un pour construire une amitié durable. On peut avoir

de grands points de divergences, de grandes différences, mais

être complémentaires. On n'a pas besoin non plus besoin de

tout faire ensemble pour que l'amitié soit forte et résistante.

Au contraire, quand chacun voit d'autres amis, mène ses

propres activités, on s'enrichit encore plus. On apprend de

l'expérience de l'autre et de ses différences… Bref, on fait

vivre l'amitié et on la nourrit. C'est plutôt rassurant, non ?

Pour conclure, en amitié comme ailleurs, n'exige pas trop de

toi et des autres. Donne, et puis vois sur quoi ça débouche...

 

 










L'internet a "produit" des

tonnes de relations amicales,

fortes, puissantes.

 


Le blogging en croissance

permanente est le témoins

d'échanges d'idées par millions

dans le monde, et notamment

en France, au sein de

communautés comme les

Artitectes d'Intercoeurs...

Et ne te décourage pas si parfois, tu donnes de toi
à des gens qui ne te méritent pas, c'est le "jeu", après tout.



Etre stoïque devant la désillusion

c’est de la sagesse acquise.

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Droits réservés ©

Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle. Cette publication prend un rôle informatif vis-à-vis du public.

Ce site n'a strictement aucun caractère commercial

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article