Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Jean-Victor Meyers-Bettencourt, petit-fils de Madame Françoise Bettencourt

1653939 3 dc39 liliane-bettencourt-et-jean-victor-meyers-enD'une discrétion étudiée, le désormais tuteur de Liliane Bettencourt a pris, à 25 ans, la place de sa grand-mère au conseil d'administration de L'Oréal.

Jean-Victor Meyers affiche le souci de vivre tranquille, à l'abri des journalistes et des paparazzis.

author_cover_marie_france_lavarini_et_jean-yves_lhomeau_495.jpgIl a fait appel à un cerbère de la communication, Marie-France Lavarini (ex-Agence de publicité TBWA), pour construire un cordon sanitaire autour de sa personne et refuser toutes les demandes d'entretiens. « Qui pourtant viennent du monde entier » précise-t-elle. Sa consigne n'a pas été enfreinte. Tout au plus, quelques minutes de conversation sur sa grand-mère « extraordinaire  »  ont pu être volées à cet héritier lors de la remise du prix de l'intelligence de la main, salle Wagram, à Paris, le 11 octobre. C'était la première « sortie en famille » de tout le clan : la grand-mère, sa fille, son gendre et ses deux petits-fils étaient assis au premier rang. Toute querelle rentrée même si le lauréat primé était... un talentueux fabricant de couteaux. Dans ce genre de cérémonie mondaine, Jean-Victor Meyers apparaît comme un jeune homme affable, doté d'un physique de jeune premier - élancé, brun, bouclé, un grand front et un regard pétillant. Il est d'un abord sympathique, plutôt curieux et non dénué d'humour. Mais très vite, son petit frère Nicolas - peureux ou rabat-joie ? - le tire par la manche pour éviter qu'il n'en dise trop à une journaliste du Monde.

jean-victor-meyers-et-sa-grand-mere-liliane-bettencourt-en-.jpgA 25 ans, Jean-Victor Meyers, l'aîné des petits-fils de Liliane Bettencourt, va pourtant, en avril, devenir le plus jeune des administrateurs des sociétés du CAC 40 en entrant au conseil de L'Oréal. Il remplacera son illustre grand-mère de 89 ans, « la-femme-la-plus-riche-de-France » et l'héroïne de l'un des feuilletons familiaux les plus shakespeariens.

Parmi les quatorze administrateurs du géant mondial des cosmétiques, le jeune homme aura pour consigne de voter comme son père, Jean-Pierre Meyers, et sa mère, Françoise Bettencourt Meyers, afin de défendre les intérêts de la famille Bettencourt, actionnaire à 30,9 % du groupe.

Francoise-Bettencourt-Meyers-Je-n-ai-qu-un-but-retrouver-ma.jpgLa latitude du jeune homme sera des plus limitées : les trois administrateurs de la famille votent traditionnellement d'une même voix au conseil de L'Oréal, en ayant pris soin d'arrêter préalablement leur position commune au sein du holding familial Thétys. Dans son entourage, on précise que Jean-Victor a été choisi, et préféré à son petit frère Nicolas, pour l'unique raison qu'il est l'aîné de la famille. Et non pas parce qu'il a été chargé d'exercer la tutelle de sa grand-mère.

Officiellement, Jean-Victor Meyers veille désormais sur la santé et la vie quotidienne de Liliane Bettencourt - depuis sa mise sous tutelle à l'automne 2011. Au moment des fâcheries les plus violentes entre la mère et la fille – « quand on empêchait Françoise Bettencourt Meyers de voir sa mère », rectifie l'entourage de l'héritière -, Jean-Victor a toujours continué à traverser la rue, à Neuilly-sur-Seine, où il vit dans le même immeuble que ses parents, pour lui rendre visite. Tous deux ont toujours été très proches. Si sa mère s'échine à dire qu'il n'y a pas de préférence entre les deux fils, il faut bien constater que Jean-Victor est le chouchou de sa grand-mère. La juge Stéphanie Kass-Danno avait d'ailleurs considéré, mi-octobre 2011, que, « compte tenu du caractère sensible des actes relatifs à la personne et pour éviter tout conflit entre Liliane Bettencourt et Françoise Bettencourt Meyers », il convenait de « désigner M. Jean-Victor Meyers, dont il n'est pas contesté que Mme Liliane Bettencourt est très proche, en qualité de tuteur chargé, seul, d'assurer la protection de la personne de Mme Liliane Bettencourt ».marque-l-oreal-noir.jpg

Depuis qu'il est son tuteur, Jean-Victor a notamment choisi d'autres médecins pour Liliane Bettencourt, en mettant fin au contrat qui la liait, pour 40.000 euros par mois, à son précédent praticien. Il l'accompagne parfois dans ses nombreux voyages. Pas tous, puisque la vieille dame aime à se promener fréquemment aux quatre coins de la planète.

 

Elevé à Neuilly, Jean-Victor présente un profil classique et discret d'héritier. Il a suivi les cours de l'Ecole active bilingue avant de décrocher une licence d'économie et de gestion de l'entreprise à l'université de Nanterre. Il suit un cursus « general business » aux Etats-Unis, à l'université de Californie (UCLA), complété par des cours de finance à l'université de New York.

 

Il est diplômé d'un cycle de management àd l'Institut supérieur de gestion. Son bref CV fait état d'un job d'été à la Croix-Rouge, en 2006, et d'une session de formation à la gestion du patrimoine privé chez Goldman Sachs à Londres. Ou encore d'un stage dans la boutique Louis Vuitton de l'avenue Montaigne à Paris.

Ce nouvel administrateur de L'Oréal - qui touchera donc des jetons de présence d'au moins 50.000 euros par an - s'est familiarisé aux fameuses méthodes marketing du groupe en passant une année, en 2010, comme assistant chef de produit chez Yves Saint Laurent Beauté. Puis en effectuant, en 2011, un parcours d'immersion dans différentes filiales de L'Oréal du monde entier.

 

Parce qu'il veut voler de ses propres ailes, le jeune homme vient de déposer les statuts de sa première société. Depuis le 8 février, il est président d'Exemplaire, une SAS au capital de 400.000 euros située avenue Hoche à Paris, dont l'objet social est « la fabrication de vêtements de dessus ». Avec l'un de ses amis, Louis Leboiteux (26 ans), qui a pris la direction générale de la société, ils souhaitent aussi lancer une collection de maroquinerie très chic. Un destin d'homme d'affaires ? Un passe-temps pour milliardaire ? Une voie pour devenir soi-même exemplaire ? Trop tôt pour le dire.

 

 

 

 

 

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article