Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Il n’est pas indispensable d’être totalement fou pour voir le film "Bourne", mais ça aide beaucoup pour le devenir complètement. Fou et masochiste !

Bourne-Legacy-Film.jpg

 

Le cinéma comme ce film merdique est peuplé de crétins irrécupérables cible du buzz…

 

Quand vous évitez d’entrer dans un restaurant vide de clients sur la Côte d’azur, vous pensez que c’est dégueulasse, et vous allez juste à côté où toutes tables sont pleines en présupposant que c’est mieux, c’est salvateur.

C’est pareil pour cette merde de film « Bourne » dont la salle qui le programmait devait avoir reçu la visite d’une dizaine de solitaires malades probables qui ont du se suicider juste en sortant.

 

Si vous aimez dormir dès le début en restant 2 heures 16 assis mais en fait endormi rapidement sur l’épaule de votre chérie, avec une séance qui commence à 21 h 35, il vaut mieux ne pas entrer dans cette salle noire et rester chez soi devant un divertissement TV ou encore de se promener ou encore s’aliter avec un bouquin mortifère et épuisant de Theillard De Chardin, une fois avalé un tube de Temesta… ET VOUS DORMIREZ EN PAIX, sans attendre une mort violente.

 

Si votre dépression est grave, achevez-là en allant voir le film merdique « Bourne » et s’il vous reste des yeux et une audition qui seront bousculés du bruit des balles permanentes pendant ce laps de temps avant la sortie salvatrice de la salle de cinéma, préférez un litre de whisky et bourrez-vous la gueule…avant de vomir !

 

Si vous voulez avant de mourir connaître les miasmes de la culture sado-maso, allez voir ce fil pourri et vous saurez tout en éprouvant ses vices.

 

En un mot comme en mille, ce film-escroc aurait mieux fait don des milliards de coûts de production et les donner aux ONG qui ont besoin de cet argent perdu dans les miasmes cinématographiques, au bénéfice de ceux qui, dans la réalité, sauve des vies…

 

 

 

La méchanceté « gratuite » est l’esprit critique, et la critique est à l’origine du progrès

et des lumières de la civilisation

 

 

 

COPYRIGHT-copie-1

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maurice 29/10/2012 22:51


Bonsoir, Moi j'ai trouvé ce film pas mal quand on a en mémoire les autres films précédents, un peu de longeur au début mais des cascades époustouflantes... Cordialement

AD 30/10/2012 06:47



Bonjour Maurice,


Hé bien, moi j'ai surfé cette première demi-heure à essyer de dormir sur l'épaule de ma femme, mais même ce repos ne m'a pas laissé de répit car le bruit
stupidement incessant des fausses détonations faisait trop de bruit sans que je ne comprenne le script !


Chacun son trip. La critique est facile. L'art (cinématographique) -?- est difficile.


Bonne journée et merci d'avoir donné votre opinion.


André