Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Est-il donc finalement impossible de s’intégrer à la France de manière REGULIERE ?

Est-il donc finalement impossible de s’intégrer à la France de manière REGULIERE ?

Desert_0.jpg

Voilà ci-dessous une personne qui m’est chère depuis de très nombreuses années, en ayant un travail certes modeste mais ce n’est pas le plus important, en s’acquittant des impôts à payer régulièrement, en y travaillant, en gardant sa dignité de citoyen et la qualité de son intégration…

  • J'ai toujours l'impression qu'on demandera de présenter un passeport et qu'il valide.       
  • 201007171792 zoom-copie-1
  • Une peur typique d'immigré.
  • Dès que j’entrevois un policier, j'ai par avance l'impression d'avoir commis une faute qui me vaudra d'être renvoyée du pays où je séjourne... »
  • Identité nationale, mythe ancien, nouvelle marotte
  • L'immigré, nouvel ennemi de l'intérieur
  • Des barbares à domicile.

1692603_3_2055_dsk-a-livre-au-guardian-vendredi-27-avril-se.jpg

Je ne peux m’empêcher de penser à un vrai "barbare" DSK – lequel par ailleurs est un exceptionnel économiste international hors pair, cet immigré, que personne n'a reconnu comme tel, à New-York et au moins à son réel « mépris des femmes"; mais il était riche, puissant et blanc et directeur d'un organisme imposant les plans d'ajustement structurel (PAS), l'endettement, la privatisation des biens communs, la faim et la souffrance dans le monde...

116337447.jpg

Mythe de l'identité nationale, construction moderne, mais irriguée de mille fantasmes et aux effets très réels, "La terre, le sang et les morts sont ce trio mythique qui hante encre les nationalistes de tous poils".

Être né par hasard, en un endroit, donnerait des droits extra-ordinaires par rapport à celles/ceux nés ailleurs !

Mieux encore, être né sur le "sol national » mais de parents nés ailleurs, conférerait un manteau de doute permanent sur son « être national "!

Carte-SMS.jpg

Il y aurait donc des français "exogènes" ?

La nationalité se mériterait par assimilation, non pas une fois par acte, mais assimilation en permanence, à renouveler, à prouver, à justifier. D'ailleurs assimilation à quoi, à qui ?

L’État français n'aime pas la binationalité, source de « loyauté » multiple, et plus exactement de « déloyauté » permanente.


stop-love-islamophobie-13106250355.png

Dans la pochette surprise de l'assimilation, de la nationalité, une seule "loyauté ", sauf bien entendu pour les possédants et leurs paradis fiscaux, les ex-nobles et leur sang bleu inassimilable à celui des communs, etc.

Une identité, un pays, un drapeau et une armée. Ah oui, j’oubliais : des conquêtes territoriales et coloniales, et le regret éternel dans avoir été chassé par d'autres, à la nationalité moins mythique, moins historique, secondaire, voire inventée !

images

Un pays, un drapeau, une famille, une couleur sans couleur, un sexe, un couple forcément hétérosexuel, une église forcément catholique, etc.

Donc la nation, mise en frontières et celles et ceux qui viennent d'ailleurs : les immigrés. Leurs enfants, nés sur le sol français, seront aussi des immigrés, par la magie d'une force « essentielle » (francité d'origine contrôlée, souche tricolore, destinée non partageable, marqueurs exclusifs, identité homogène). Islamophobie.jpgMais à l’intérieur des frontières, elles et ils deviennent des ennemis de l'intérieur, une menace permanente pour la sécurité !

 Les voleurs en col blanc, les patrons voyous, les exploiteurs en toute légalité, les évadés fiscaux, les vendeurs d'armes, les soutiens aux dictateurs, les armées envahissantes, les capitaux transfrontaliers, les délocalisateurs, les proxénètes des traites humaines, les voyageurs sexuels, les négationistes des crimes coloniaux, les violeurs, les violences quotidiennes dans la famille, (chacun pourra ajouter une pierre à cette liste toujours incomplète), etc..., sans être une menace pour la sécurité intérieure !

2012-03-30T083452Z_340545613_GM1E83U173A01_RTRMADP_3_FRANCE.JPG

Je reviens au texte : « tant qu'une politique claire ne sera pas conduite, visant à ce que la société dans son ensemble intègre sans réserve et sans conditions les descendants des immigrés, qu'elle les considère et les traites simplement comme des égaux... » Oui, sans réserve et sans conditions.

Être intégré permet de garder son intégrité, s'assimiler c'est perdre un peu/beaucoup de soi, de son histoire, de ses liens, des ses cultures, de ses identités plurielles.

Et puis, est-ce une avancée (vers où ?) de s'assimiler à une "Nation qui s'habitue à son mal de vivre à coup d’anxiolytiques, d'antidépresseurs, de somnifères, battant tous les records en la matière" ...

Le-Pen-Marseille-Tee-shirt-Algerie_pics_809.jpg

Ah, j'allais oublier l'universalisme, cette drogue dure de la mythologie française.

"L'universalisme comme le mérite d'ailleurs, ne sert qu'à ceux qui en ont les moyens d'en profiter, pas autres".

Et pour finir, mécréant, né par hasard sur ce territoire, je pense comme Esther Benbassa, qu'a minima l'Aîd el-Kebir et Kippour devraient être jours fériés dans toutes les écoles, et tant pis si cela ne plaît pas aux grenouilles de bénitiers et aux laïcs.

Par ailleurs, malgré une approche plus que sympathique, je pense que l'on sous-estime le caractère systémique de la racialisation.

71159_115974071770167_7260012_n.jpg

Lorsque des groupes sont racialisés, cela induit une universalisation du "neutre" des autres.

Ainsi, des femmes et des hommes sont déclarés de couleur, universalisant le "neutre" de la couleur blanche, acceptée de fait comme la référence non questionnée.

Comme le dit si bien, Rokhaya Diallo : "La plupart des Blancs ne se perçoivent pas comme blancs" et "La plupart du temps, être blanc, c'est se payer le luxe de ne pas avoir à y penser ".

On pourrait élargir le propos aux croyants et/ou pratiquants jugés à l'aune d'un athéisme, nullement neutre ni naturel, mais socialement construit comme les croyances; la plupart des catho-laïcs ne se perçoit pas comme catholiques et trouvent "naturelles" l'omniprésence des églises, vides la plupart du temps, alors que les musulmans ne disposent pas de lieux de culte suffisamment nombreux, ou les fêtes chrétiennes fériées marquant le calendrier de la laïque république. 


 

COPYRIGHT-copie-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour André, oui il y a matière à réfléchir..., ! article très intéressant. Surtout en ce moment ou l'extrême-droite frôle les 18% et voudrait renvoyer bon nombre d'immigrés ...!!! Bon week-end,<br /> cordialement...
Répondre
A
<br /> <br /> L'extrême droite se banalise à une vitesse effrayante ! Il nous faut tous lire "Devoir de Mémoire" de Primo Levi, et l'un des ouvrages mythiques exceptionnel<br /> (que j'ai déjà lu sept fois) est de Virgil Georghiu (Roman adapté médiocrement au cinéma avec Avec Antony Quinn et Serge Reggiani en particulier) "LA VINGT CINQUIEME HEURE".<br /> <br /> <br /> Si tout le monde lisait ces ouvrages de manière régulière, comme des bréviaires, chacun d'entre nous se méfierait de ceux qui excluent, qui boutte "le droit<br /> du sol", le droit D'ETRE, en se méfiant des déviances abominables et grégaires des esprits faibles, la Terre irait mieux. Le FN est déjà et hélas, "dédiabolisé", sur les rangs d'une<br /> menace européenne dramatique. Cordialement, André<br /> <br /> <br /> <br />