Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

"En rang d'oignons" ! (ou "se placer sur une seule ligne")

"En rang d'oignons" ! (ou "se placer sur une seule ligne")

172944918f.jpg

L'expression est retrouvée en date du 17ème siècle. Elle pourrait provenir d'origines extrêmement différentes.     

Tout d'abord, une origine « agricole » et alimentaire, proposée par Leroux de Lincy. 

L'expression se réfèrerait à la manière dont les cultivateurs assemblent les plantes potagères que sont les oignons, en fonction de leur grosseur, plaçant les plus imposants au centre et les entourant des bulbes plus petits.

93793442.JPG

Néanmoins il faut reconnaître que cette proposition a le défaut de ne pas être pleinement en accord avec le sens de notre expression, car lier des oignons par des brins de paille donne à ceux-ci une forme de bouquet, et non de ligne, ou de rang...

A moins que nous nous accordions la liberté de penser que la référence n'est pas propre au liage d'oignons, mais à sa culture en rangées... mais je chipote, je chipote... 

Intéressons-nous à cette autre proposition, émanant de Tuet  

oignons-en-file.jpg

L’essence de cette expression selon lui ne serait pas paysanne mais « noble », puisqu'elle serait relative au baron d'Oignon.

Cet homme, maître de cérémonie aux Etats Généraux de Blois en 1576, de son nom complet Artus de La Fontaine Solaro, baron d'Oignon et seigneur de Vaumoise, travailla sous l'égide de quatre rois à partir d’Henri II.

Il avait pour rôle d'attribuer à chaque député son rang protocolaire et, en fonction de celui-ci, sa place... ce que certains d'entre eux n'appréciaient pas, se considérant ironiquement comme « placés en rangs d'Oignon »...

Oignon-pleurer-604-564x261.jpg

Cela expliquerait plus commodément le sens de notre expression au début du XVIIème siècle : à cette époque, se mettre en rang d'oignon ne signifiait pas simplement se mettre sur une même file, mais s'inviter à une réunion à laquelle on n'est pas convié...

Faut-il alors imaginer qu'un abus de langage a fait évoluer l'expression, peut-être à l'origine dotée d'une majuscule, de « Se mettre en rang d'Oignon »  vers « Se mettre en rang d'oignons » ?

Si tel est le cas, j'ai dans l'idée que ledit baron n'aurait probablement pas apprécié le détournement...     

Hier j’ai dégusté une tarte aux oignons.

tarte-oigons-copie-1.jpg

Jusque-là, pas d’information particulière vous concernant.

Et pourtant, quand est arrivé le moment fatidique de peler les oignons, voici que mes yeux se sont emplis de larmes, je me suis donc trouvée en légère difficulté pour continuer à cuisiner.
 
Ce dont je   suis sûr, ce n’est pas que ma tarte aux oignons soit délicieuse, je ne l’ai pas encore goûtée.

En revanche, je sais que vous aussi vous pleurez devant un petit oignon dont vous ôtez la peau. Et oui ! Mais pourquoi donc pleure-t-on lorsque l’on pèle un oignon ?

Pour y répondre, nous devons faire appel à la biochimie, rien que ça ! En effet, lorsque l’on épluche et émince un oignon, on atteint sa chair avec la lame du couteau et l’on déchire ses cellules.

   images.jpg         media_l_4113670.jpg

Or, pour se défendre, les cellules des oignons contiennent des composés soufrés (molécules contenant un ou plusieurs atomes de soufre) comme les sulfoxydes (responsables de l’odeur de l’oignon) qui, au contact d’enzymes (protéines permettant d’accélérer une réaction chimique), sont convertis en acide sulfénique.

Cet acide sulfénique est instable, il est donc rapidement transformé en oxyde de propanethial : gaz volatil lacrymogène.

pleurer-oignons.jpg

Comme ce gaz est volatil, il s’élève de lui-même jusqu’à nos yeux, qui, pour se défendre à leur tour, sécrètent des larmes, dont l’abondance sert à évacuer cette substance étrangère.

Seulement ce n’est pas fini puisque lorsqu’une petite partie de l’oxyde de propanethial rencontre l’eau présente à la surface de nos yeux, elle subit un autre changement : elle se transforme en acide sulfurique, l’un des acides les plus puissants.

Si vous voulez en finir avec la crise de larmes à chaque fois que vous peler un oignon, vous pouvez toujours essayer d’appliquer ces quelques petites recettes.

Afin d’isoler vos yeux des gaz irritants, vous pouvez vous munir, par exemple, de lunettes de ski ou de plongée (très élégant pour cuisiner n’est-ce pas ?!).

Vous pouvez également couper l’oignon sous une hotte ou plus simplement sous un filet d’eau froide ou en l’immergeant dans l’eau (d’après mon expérience, ça marche ;-)).

Un autre moyen est de laisser les oignons au réfrigérateur environ une heure avant leur découpe car la réaction produisant l’agent lacrymogène est optimale à température ambiante donc une fois refroidies, les cellules libéreront beaucoup moins de ce gaz volatil irritant.

Astuce-Oignon-pleurer.jpg

oignon_0-copie-1.jpg

Vous pensez que vos yeux ne seront pas du tout d'accord !

C’est pourquoi les terminaisons nerveuses situées dans la cornée de l’œil ordonnent aux glandes lacrymales de sécréter des larmes de façon plus importante. Mais plus nous pleurons, plus le gaz volatile se transforme en acide sulfurique et plus nos yeux piquent, plus nous pleurons, etc, etc.

Un vrai cercle vicieux.
nepaspleureroignonge65456erg6e4.jpg

Si vous voulez en finir avec la crise de larmes à chaque fois que vous peler un oignon, vous pouvez toujours essayer d’appliquer ces quelques petites recettes.

A défaut de mettre un casque intégral de motard, mais afin d’isoler vos yeux des gaz irritants, vous pouvez vous munir, par exemple, de lunettes de ski ou de plongée (très élégant pour cuisiner n’est-ce pas ?!), vous pouvez également couper l’oignon sous une hotte ou plus simplement sous un filet d’eau froide ou en l’immergeant dans l’eau (d’après mon expérience, ça marche ;-)).

Un autre moyen est de laisser les oignons au réfrigérateur environ 1 heure avant leur découpe car la réaction produisant l’agent lacrymogène est optimale à température ambiante donc une fois refroidies, les cellules libéreront beaucoup moins de ce gaz volatil irritant.

 

COPYRIGHT-copie-1

"En rang d'oignons" ! (ou "se placer sur une seule ligne")
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne 01/06/2012 01:41


On apprend bien des choses, c'est sympa et on salive en voyant cette belle tarte aux oignons. Quant aux mecs avec des casques en train d'éplucher des oignons, il fallait y penser !! Cordialement

André 01/06/2012 06:34



Merci de cette contribution fort sympathique. (Vous savez, ce n'est pas moi qui ai fait cette photo !!!)


On trouve tout sur la toile !!!


Cordialement, André



flipperine 31/05/2012 17:52


ah ces oignons qui font pleurer sont pourtant bien bons

André 31/05/2012 19:50



Et oui ...André



David 31/05/2012 12:07


Que voilà un article intéressant ... ca nous change un peu de la politique ..(rire) S'inviter à une réunion à laquelle on était pas conviés ...comme c'est étrange l'évolutions de certaines
expressions parfois. Je savais qu'il fallait les trier sous un filet d'eau pour éviter de pleurer mais je n'avais JAMAIS pensé à mettre un casque intégral( trop rigolote cette photo) . Ils ont de
l'idée ces mecs quand même ...!! Il n'en demeure pas moins qu'il y a en réalité plus de femems qui pleurent que de mecs (pour les oignons j'entends ...)  Cordialement

André 31/05/2012 14:01



Ce qui est important pour le modeste locuteur que j'essaie d'être, c'est d'aller très haut - si je peux ! - et de redescendre vers la boutade et le quotidien de tout un chacun, ce
qui repose les neurones...


Mais j'adore les condiments, l'ail, les oignons et tutti quanti ! Cordialement, Bonne journée, André