Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Dites-moi POURQUOI ? Mais Pourquoi donc ???

Pourquoi ne peut-on pas éteindre un feu avec de l'eau salée ?

Salée ou pas, l'eau reste un inhibiteur de combustion, donc à priori, même salée, il n'y a aucune raison de penser qu'elle ne puisse éteindre un feu !
Qui n'a jamais éteint un feu de camp en bordure de plage, en s'aidant de quelques casseroles d'eau de mer !...

En revanche, l'eau salée en trop faible quantité face à un feu d'importance, aura tendance à se vaporiser immédiatement à son contact et créer ainsi un phénomène particulièrement dangereux, tout spécialement redouté des soldats du feu, justement nommés !
L'évaporation de l'eau libère d'un coup les molécules d'oxygène contenue dans sa formule, cet apport ''frais'' alimentant brutalement le feu, provoque littéralement une explosion, souvent accompagné d'un souffle porté à très haute température !
C'est ce que l'on nomme ''le retour de flamme'' !

Pourquoi le larsen des micros ?

L'effet larsen se produit quand une entrée sonore (ex : microphone) est mise trop proche de sa sortie (ex : haut-parleur).
Les sons captés par le micro (même les plus faibles, comme les parasites) sont amplifiés par la chaîne d'amplification située entre l'entrée et la sortie. Résultat, le haut-parleur émet le son capté par le micro légèrement plus fort.
Le micro situé devant le haut-parleur re-capte alors de nouveau ce son déjà légèrement amplifié et le fait de nouveau repasser dans l'ampli qui en ré-augmente encore légèrement l'amplitude (le volume). Le voici donc amplifié déjà 2 fois.
Et ainsi de suite, le son est rebouclé ainsi : micro, ampli, haut-parleur, micro, ampli, haut-parleur, micro, ampli, haut-parleur, micro, ampli ... A chaque passage par l'ampli, le volume du son augmente.

Le son de départ est donc rapidement et indéfiniment amplifié.
D'où ce très fort son de parasite (bruit de larsen) qui perdure tant que le micro est trop proche du haut-parleur.

Pourquoi la céramique est-elle si dure
à percer alors qu'elle est cassante ?

Les matériaux céramiques sont effectivement à la fois fragiles et durs. L'exemple inverse est par exemple le caoutchouc qui est un matériau mou : essayez donc de briser un morceau de caoutchouc avec un coup de marteau!

Dans cette question, la céramique est dite dure, sous-entendu résistante, mais qu'elle est cassante, sous entendu peu résistante. Or la dureté et la fragilité ne sont pas les comportements opposés d'une même propriété mécanique. Par contre, ces propriétés sont directement liées à une autre propriété des matériaux : la ductilité, c'est-à-dire la capacité d'un matériau à se déformer.

D'une part, la dureté est la résistance à la pénétration. De manière simple et concrète, il est difficile de faire pénétrer une pointe de stylo bille ou une tête d'épingle dans une céramique mais cela est très aisé dans du caoutchouc. En effet, la céramique est un matériau peu ductile, il est difficile à déformer contrairement au caoutchouc.
D'autre part, la fragilité (la résilience pour employer un terme plus scientifique) est la capacité à absorber l’énergie d'un choc. Le seul moyen pour un matériau est d'absorber l’énergie d'un choc est de se déformer. La céramique est un matériau peu ductile et ne peut pas absorber l’énergie du choc. Ce surplus d’énergie transmis par le choc va alors se dissiper en cassant matériau. Au contraire, le caoutchouc est capable de se déformer et donc l’énergie du choc, au lieu de briser le caoutchouc, va être employée à la déformation.

La dureté et la fragilité sont donc deux comportements qui ne sont pas incompatible pour un même matériau.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article