Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Magnifique idée d’assurance sociale, qui crée pour tous les salariés un droit tangible, sans humiliation.

Laurent-Wauquiez_pics_390.jpg

On comprend bien que si jamais, quand vous tombez malade, ça n’a aucun impact sur votre indemnité et votre salaire, ben le résultat quand même c’est que ce n’est pas très responsabilisant. Et que du coup on a un peu l’impression que la Sécurité sociale est quelque chose sur lequel on peut tirer sans que ça ait un impact

Laurent Wauquiez

CQFD. Tomber malade c’est être irresponsable !

Pourquoi s’arrêter encore sur l’énième petite phrase de l’auteur du "cancer de l'assistanat" dont le seul but est de buzzer pour la sortie de son bouquin d’heroïc-fantasy " la lutte des classes myennes " ?

C’est que nous ne sommes plus seulement dans l’effet de manche du soldat qui veut se faire bien voir.

La sortie fétide tombe au lendemain des annonces présidentielles sur la "protection sociale" (non mais lol) à Bordeaux et s’insère à merveille dans l’axe de campagne que le guignol des marchés, probablement pas foutu de décapsuler son Perrier tout seul, a choisi pour sa réélection : en foutre plein la gueule aux français.


imagesCA1WMFJJ.jpg

Kadhafi, type au RSA, salarié malade, femme enceinte, fonctionnaire grippé: même combat pour l'axe du bien.

Tremblez terroristes de anti-croissance ! Après la Libye, "On entre en guerre contre la fraude sociale". 

Quand on n’a de projet, uste un affreux bilan, rien de tel que dresser ceux qui souffrent les uns contre les autres. a fraude sociale et des fraudeurs est un vieux poncif qui fait toujours son petit effet et éviter d’aborder les fraudes qui fâchent depuis un an comme colossale et intolérable, les chiffres non réels estimés (20 milliards) ? sont répétés à foison depuis quelques jours dans les médias la thématiqaue ayant le même toit que "Zone interdite » spécial sur M6 juste avant la solennelle frappe du poing présidentielle avec Juppé.


Cartevitale.gif

Et celui qui n’a de cesse de détruire le principe de solidarité et de cartonner les pauvres, d'affirmer que voler la sécurité sociale c'est trahir la confiance de tous les français.

Seulement voilà. "La fraude aux prestations sociales (RSA, allocations familiales, arrêt maladie…) reste un phénomène mineur, qui représente moins de 1% des des milliards de prestations sociales versées chaque année par la Sécurité sociale" (Médiapart). 

Du point de vue économique réaliser dans le cadre de "la rigueur", cette fraude n'est qu'une goutte d'eau comparée aux 75 milliards  ? de cadeaux fiscaux annuels (auxquels nous rajoutons 20 ou 30 milliards d’évasion fiscale, (par les mêmes) accordés à ceux qui, la plupart du temps, travaillent bien peu et fraudent sévère au sujet du bonheur qu’ils sont censés faire ruisseler sur la collectivité.

07-05-20-sarkozy-gouvernement-fillon.jpg

Alors pourquoi ce matraquage spécifique sur des arrêts maladies et une somme dérisoire à récupérer (220 millions ?) ne remboursant même pas un "Airforce" de 300 millions ? 400 ? 500 ???

Comme toujours: pour culpabiliser un peu plus, humilier, inciter à ne plus se soigner, inciter à chacun à se fliquer au boulot, à épier les habitudes et le train de vie de l’autre, circonscrire la colère sociale et la détresse humaine au ras des pâquerettes et pathétiquement tenter de récupérer du vote FN.

La folie !!!

sans-titre.png

Passons sur cette abjecte ambition, déjà traitée et outre passant les frontières économiquement stupide, révisionner la perception du RSA hebdomadaire avec 10% de chômeurs. En pointant avec morgue les arrêts maladies du travailleur, le gouvernement commet une erreur de com’ qui va coûter plus cher qu’elle ne lui rapportera.


medium_retraite-c8aab.jpg

N’en déplaise à ce gouvernement qui en plus de fraudeur, le traite de feignant, le salarié français a une productivité parmi les plus élevés du monde.

Et ça fatigue son homme. D’autant que les salaires ne sont pas spécialement multivitaminés. L’arrêt maladie est parfois (3 travailleurs sur 4 ne prennent pas d’arrêt maladie ?) le lubrifiant d’un rouage salarial en surchauffe.

Mais il faut croire que notre droite stratosphérique, surpayée à stigmatiser les français, est déconnectée de ces petits arrangements avec le burn-out et qu’elle préfère des salariés qui se suicident que des salariés qui récupèrent.

Alors à qui s’adresse en attaquant les arrêts maladies ? Aux travailleurs les plus dans la galère ? La plupart d’entre eux ne se permettent pas de prendre d’arrêt maladie dont les premiers jours ne sont pas payés et les propositions UMP n’arrangent rien pour eux. Ils ne s’autorisent déjà même plus soins.

 

Non, il s’adresse à son électorat: rentiers pathologiquement inquiets de voir leurs revenus rongés par l’austérité promise et à qui il faut des garanties que la hiérarchie des sacrifiés sera respectée.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article