Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Dans l’algèbre comme dans la Police, il faut identifier « X »…

bac.jpg

 

Après le scandale de la BAC de Marseille la police se serait bien passée de cette nouvelle affaire. Une policière, compagne du chef présumé d'un réseau international de trafic de stupéfiants, a été mise en examen et écrouée en Seine-Maritime, a indiqué Europe 1, vendredi 26 octobre. Affectée à la Direction territoriale de la sécurité publique de Seine-Saint-Denis, elle est suspectée d'avoir renseigné son compagnon « pour qu'il mène à bien ses opérations », indique la station.

 

L'instruction qui a mené à son arrestation, ainsi qu'à celle de quatre autres personnes, avait été ouverte en 2011 « à la suite d'un go-fast stoppé près du Havre et au cours duquel des dizaines de kilos de cannabis avaient été saisies, relate Europe 1.

 

e1_big_new.jpg


Les enquêteurs de la brigade des stups du Havre étaient ensuite parvenus à remonter jusqu'au chef présumé du trafic de drogue. « Sa compagne, fonctionnaire de police portant le grade de brigadier » aurait tenté de détecter les voitures banalisées d'autres policiers de Seine-Maritime qui enquêtaient sur un trafic de drogue dans la région du Havre (…) pour renseigner son petit ami, sorti de prison l'an dernier (...) ». Pour ce faire, « elle aurait consulté le fichier des cartes grises pendant ses heures de travail depuis l'ordinateur d'une de ses collègues de bureau ».

 

Par ailleurs, la jeune femme, âgée d'une trentaine d'années, était déjà connue de l'IGS, la « police des polices », pour avoir menacé « avec son arme un gérant de supérette de Pierrefitte en raison d'une file d'attente trop longue », note Europe 1. Ce qui lui avait coûté plusieurs mois de suspension.

 

 

 

Et l’IGS attendait quoi alors ???

 

 


 

COPYRIGHT-copie-1

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Et oui il y a toujours des ripoux dans tous les métiers. Et le pouvoir ou l'argent ou les deux montent à la tête de certains ... !!! La probité se
perd et la tentation est forte. Il faut savoir résister à la tentation ... !!! Cordialement 
Répondre
A


Résister est sans doute le plus difficile à l'ère de la magistrature majoritaire concrétisée par le pouvoir de la puissance et son argent.


Mais, tenons bon à la morale...de la morale et de l'éthique.


Bonne journée, André