Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

BLAGADONF...........! (à apprendre par coeur pour les Fêtes de fin d'année)

fou.jpgDeux psy se rencontrent. Que se disent-ils?
"Bonjour, comment je vais ? ".


 

fou_rire-copie-1.JPGElle est de Desproges... (Chroniques de la haine ordinaire)
"Quand un philosophe me répond, je ne comprends plus ma question. ".


 

Fou-de-rire.jpgUn cul de jatte entre dans un salon de coiffure.
Le coiffeur essaie de plaisanter.
- "C'est pour les pattes ?
- Vous voulez mon pied au c.. ? Répond le cul de jatte visiblement irrité.
- Ne vous fâchez pas, c'était pour vous faire marcher !
- Puisque c'est comme ça, je ne remettrais plus les pieds chez vous ! "


 

fourire10.jpgUn plaisantin décide de mettre à l'épreuve un médecin. Il se présente à son cabinet et prétexte une douleur abdominale.
-"Ca monte et ça descend, docteur. C'est comme une boule qui descend dans le bas-ventre et remonte jusqu'à la gorge ! Tenez ! Là, pendant que je vous parle, ça n'arrête pas de monter et descendre ! "
Loin d'être crédule, le praticien se doute de la supercherie.
- "Ce n'est absolument rien, monsieur !
- Vous être sûr, docteur ?
- Certain ! Il ne s'agit que d'un pet !
- Un pet ? Répond l'homme qui n'a plus du tout envie de plaisanter."
- "Oui, un pet ! Et comme vous avez une tête de fesses, il ne sait pas par où sortir ! "


 

fou-rire04.jpgUn congrès mondial de sexologues se tient à Paris. 5000 praticiens sont présents dans la salle. En attendant les premiers orateurs, un "chauffeur de salle" s'adresse à l'assistance, sur un ton badin :
"Combien d'entre vous font l'amour au moins une fois par semaine ? "
La moitié de la salle lève la main.
"Et combien d'entre vous le font-ils une fois par semaine , "
500 personnes lèvent la main.
"Combien y en a-il pour le faire une seule fois par mois ? "
Une dizaine de mains dépitées se lèvent.
" Et combien ne le font qu'une seule fois par an" ?
Alors, la, au fond de la salle, un homme se lève, tout content : "Moi ! moi !"
"Vous avez l'air satisfait de vous ?" lui demande l'animateur.
"Oui ! Oui ! Parce que, pour moi, c'est demain"


 

le-fou-rire.jpgUn prêtre, un médecin et un informaticien font un golf sur un parcours difficile et très huppé. Ils se trouvent arrêtés dans leur progression par un petit groupe de golfeurs qui jouent épouvantablement mal. Las de poireauter en les regardant rater tous leurs coups, les trois compères interpellent le directeur du golf :
"Comment pouvez-vous laissez d'aussi mauvais joueurs venir ici ? Ce parcours n'est pas accessible à n'importe qui !
- Je suis désolé, mais ces messieurs sont des pompiers aveugles ... Le mois dernier, il y a eu un incendie dans mon bureau et ces hommes ont perdu la vue en me sauvant la vie. Le moins que je pouvais faire était de leur permettre de jouer ici gratuitement jusqu'à la fin de leurs jours ! "
Le prêtre s'écrie : "Je vais prier pour ces malheureux ! ".
Le médecin propose : "Je vais contacter quelques confrères, pour vérifier s'il y aurait un traitement ...".
L'informaticien réfléchit et demande au directeur : "Vous ne pourriez pas leur demander de venir jouer uniquement la nuit ? "


 

RIR04plagemedit6.jpgUn évêque et un rabbin dînent ensemble.
L'évêque sert, pour l'occasion, son meilleur vin.
Le rabbin s'empare alors de la carafe d'eau et en rajoute dans son verre, par dessus son vin.
L'évêque : Mais que faites vous ? Vous baptisez mon vin ?
Le rabbin : Mais non je ne la baptise pas. Je le coupe.


 

singe1.jpgTrois copains d'enfance se retrouvent à l'âge adulte et chacun donne de ses nouvelles sur sa réussite professionnelle.

- "Vous savez, dit le premier, mon père était épicier. Un jour j'ai repris l'affaire, j'ai investi, je l'ai développée et maintenant je dirige 120 supermarchés en France. Bon, c'est pas encore Carrefour, mais c'est déjà une belle entreprise".

"Moi", dit le second, "vous vous souvenez que mon père était quincailler. J'ai repris son affaire, j'ai investi, je l'ai développée. Et maintenant je possède 150 magasins de bricolage en France. C'est pas encore Casto, mais c'est déjà une belle entreprise".

Quant au troisième, il dit : "Vous vous rappelez, mon père était proxénète. J'ai pris sa suite, j'ai investi, j'ai développé et maintenant je dirige 500 filles dans toute la France.
Bon, c'est pas encore la SNCF mais c'est déjà un beau bordel".


 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article