Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Berlusconi a profité de son arrêt de travail pour écrire des chansons d'amour

berlusconi.jpg

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, lors de sa convalescence dans sa villa d'Arcore près de Milan, a profité de son arrêt maladie pour travailler sur un disque de chansons d'amour avec son ami le guitariste Mariano Apicella, rapporte la presse italienne .

"En 2010 arrivera un nouveau disque, le quatrième, du duo musical Berlusconi-Apicella qui a désormais fait ses preuves", annoncait le quotidien Corriere della Sera.

Principal thème exploré dans les textes du nouveau disque: l'amour. Des titres comme "Il y a de l'amour", "Mais si je te perds..." et "Reste avec moi" s'accordent ainsi parfaitement avec la nouvelle devise du Cavaliere, qui est "L'amour vaincra toujours l'envie et la haine".

Après avoir été agressé et blessé par un déséquilibré à Milan le 13 décembre dernier, Silvio Berlusconi avait répété cette phrase à plusieurs reprises, la transformant en un nouveau slogan clamé par ses partisans.

"La passion du Cavaliere pour la musique remonte à loin: il aime écrire les textes et s'amuse à les chanter", rapporte le quotidien La Stampa.

Huit des douze chansons de l'album, "attendu pour 2010, à condition que les obligations gouvernementales le permettent", sont prêtes.

Le titre de l'album, comme l'illustration graphique de sa couverture, demeurent en revanche top secret.

La première coopération de Silvio Berlusconi, qui a travaillé comme chanteur sur des bateaux de croisière dans sa jeunesse, avec le guitariste napolitain Mariano Apicella remonte à 2003.

berlusconi.pngM. Berlusconi a eu le nez fracturé et deux dents cassées après avoir reçu au visage, à la fin d'un meeting politique, une reproduction miniature de la cathédrale de Milan lancée par un homme soigné depuis dix ans pour des troubles mentaux.




 

 

 

 

COPYRIGHT

 

 

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article