Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Alors, la Terre est plate, ronde, sphérique ou aplatie ?

"La terre est plate"

ou La brève histoire de "la vérité historique (?)"



(CET ARTICLE EST SUIVI, SANS CESURE, DE NEUF (9) AUTRES ARTICLES SANS RELATION EDITORIALE)
Aujourd’hui, les chercheurs en astrophysique, physique des particules et physique théorique des grands organismes de recherche poursuivent la quête des origines de l’univers et élaborent des scénarios concernant son avenir.
Le cadre théorique de ces recherches a été posé en 1915 par Albert Einstein dans sa "relativité générale", une théorie de la gravitation plus poussée que celle de Newton.
L’un des problèmes actuel consiste à déterminer la géométrie de l’univers (définie par sa courbure : illustration) et sa taille (est-il fini ou infini ?).  Cet avant-propos sera "conclu" en fin d'article...


On croit souvent que les hommes ont d'abord affirmé que la Terre était plate. On croit aussi que Galilée ou Christophe Colomb ont découvert cette vérité qu'elle est ronde. Parfois, on fait mourir Galilée pour cette raison sur le bûcher.


C'est non seulement une erreur, mais il s'agit peut-être même d'un mythe. On se représente le grand savant solitaire qui s'opposa au péril de sa vie à d'obscurantistes hommes d'Eglise. Peut-être qu'une société qui sacralise la science à défaut d'une autre religion a besoin d'un tel mythe.

    Que Galilée n'ait pu découvrir et le démontrer physiquement que la Terre est ronde est clair d'un point de vue chronologique. Né en 1564, il vécut après que les marins de Magellan (1480-1521) aient fini leur tour du monde en 1522.


Que Christophe Colomb n'ait pu découvrir que la Terre était ronde est tout aussi clair. Il possédait en effet un ouvrage du XIVe siècle. C'est dans cet ouvrage que Colomb découvrit les preuves apportées par les Anciens de la sphéricité de la Terre.


Cette thèse, nous la devons à un savant bien ancien, Thalès (VIIe-VIe siècle avant J.-C.). Elle fut aussi soutenue, si on en croit le Traité du Ciel d'Aristote. Et ce fut un progrès, car Thalès rompit avec les représentations mythiques.

Il conçut un disque plat posé sur l'eau. Les mouvements de l'eau expliquaient selon lui les tremblements de terre. Cette conception relative à la forme de la Terre continua encore mais entre autres son chemin. Une objection était possible. Si la Terre repose sur l'eau, sur quoi l'eau repose-t-elle ?

C'est vraisemblablement au Ve siècle que la Terre devint ronde. Au IVe siècle Platon l'affirme pour des raisons de symétrie. Cette figure de la Terre lui paraît plus rationnelle que toute autre, d'autant plus qu'il la conçoit au centre de l'univers ! Ca aide !


C'est Aristote qui apporte les premières preuves qui nous sont connues. La première est que l'élément terre se dirige vers le centre de l'univers qu'Aristote conçoit fini. Donc, la sphère est la figure qui en résulte. Cet argument, reposant sur la physique d'Aristote qui est dépassée, n'est plus valable. La seconde preuve, toujours valable de nos jours, est que chaque fois qu'il y a une éclipse de Lune, la forme réfléchie est toujours courbe. Enfin, la troisième preuve, elle aussi valable aujourd'hui, repose sur l'observation selon laquelle l'ombre n'est pas la même lorsqu'on se déplace du nord au sud : la différence s'explique si la Terre est sphérique.


Il revient à Eratosthène (~276-~195 av. J.-C.) d'avoir mesuré le méridien terrestre. Pour cela, il lui fallait bien concevoir la Terre comme sphérique et considérer qu'il s'agissait là d'une thèse définitive. Pour la mesurer, il se servit du fait qu'à Syène, l'actuelle Assouan, un rayon de soleil se dirigeait vers le fond d'un puits. Aussi, connaissant la distance de Syène à Alexandrie et l'angle que fait le Soleil à la même heure, il put en déduire la grandeur du méridien terrestre. On estime qu'il arriva à une mesure à peu près équivalente à la mesure actuelle, soit environ 40000 kilomètres.

Avant lui, Samos (~310-~230 av. J.-C.) non seulement proposa une méthode correcte pour mesurer les distances entre la Lune et la Terre, et entre la Terre et le Soleil, mais il proposa le premier l'hypothèse héliocentrique, c'est-à-dire l'idée selon laquelle c'est la terre qui tourne autour du Soleil et non l'inverse. Si la question de la forme de la Terre ne posa aucun problème particulier, on peut faire remarquer que l'hypothèse d'Aristarque fut condamnée par le stoïcien Cléanthe, qui proposa qu'on le poursuive pour impiété : ce que personne ne fit. Avant donc le christianisme, l'hypothèse héliocentrique posait un problème religieux mais nullement la question de la forme de la Terre.


   Avec le christianisme, les choses se compliquent quelque peu. D'un côté, nombre de religieux acceptèrent sans difficultés les données de l'astronomie antique.
   Mais l'opposition à la science se manifesta également et on assista à des lectures littérales de la Bible. C'est ainsi qu'un Lactance (?), quelque huit siècles après Aristote, soutint que la Terre est plate, arguant notamment "qu'il est insensé de croire qu'il existe des lieux où les choses puissent être suspendues de bas en haut" (Institutions divines). La décadence de la science dans l'Antiquité conduisit même à des résultats surprenants. C'est ainsi qu'un moine byzantin du VIe siècle, Cosmas Indicopleustès (??) pensait que la Terre était terminée par des murailles derrière lesquelles le Soleil se couchait ! ! !


   Toutefois, la plupart des savants, c'est-à-dire des théologiens du Moyen-Age, admettaient une Terre ronde.
   La redécouverte de la philosophie et de la science antique durant le Moyen-âge, notamment par l'intermédiaire des arabo-musulmans qui l'enrichirent (algèbre par exemple), confirma la représentation d'une Terre ronde au centre d'un univers lui-même sphérique.
   C'est cette représentation qui fut ébranlée par Copernic (1473-1543), qui reprit l'hypothèse héliocentrique, et c'est en son nom que fut prononcée la condamnation de Galilée en 1633.


Le vieil homme ne fut pas un martyr de la science puisqu'il jura sur la Bible que la Terre était au centre de l'univers et vécut en résidence surveillée jusqu'à sa mort en 1642. Le "film" compressé ne se termine pas si mal quand même...

 

 


 

Conclusion

(s'il y a en une, à date ! ! !)



Forme mathémathique de la NASA c-dessus :

et

Les théories  généralement admises aujourd'hui par les astrophysiciens dans le monde, et qui étaient de Isaac Newton en 1686 après Albert Einstein indiquées ci-dessous :


 

   Curieusement, la physique finit par proposer une autre hypothèse avec Newton (1642-1727), celle d'une Terre non sphérique mais boursouflée à l'équateur et aplatie aux pôles. Cette hypothèse fut confirmée dans la première moitié du XVIIIe siècle.

 

 



Et pourtant, on continuerait à croire

que la Terre est ronde (pauvre Galilée),

alors qu'elle n'est ni l'une ni l'autre !

Tout ça pour ça ? Quel boulot !

 

 

 


Shéma ci-dessus scénario admis de l'expansion de l'univers depuis le big bang.

Mais on y reviendra peut-être une autre fois si cela vous intéresse !

 

 

 

 

 

 

 


Droits réservés

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article