Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Agir sous la menace…

Agir sous la menace…

Le couteau sous la gorge…

L'image, vue maintes fois dans les films d'action dramatiques, où l'on assiste à une prise d'otage à l'arme blanche, est évocatrice d'elle-même : comment ne pas agir selon le souhait de l'agresseur alors même que ce simple geste pourrait nous ôter la vie ?

Fort heureusement, l'expression a une signification essentiellement métaphorique, qui exprime l'idée de chantage.

Elle se réfère à une forme ancienne, « Mettre le couteau sur la gorge », qui peut sembler plus réaliste.

mes-chers-voisins-2000-04-g.jpg

A. Rey et S. Chantreau expliquent l'altération de la préposition sur en sous par le fait que, lorsqu'on imagine une victime debout, le couteau doit passer sous le menton pour être mis en contact avec la gorge.

Cette forme archaïque se rapporte quant à elle à cette autre : « Mettre à quelqu'un le pied sur la gorge », qui traduit l'attitude du vainqueur posant son pied sur le cou du vaincu, prostré et à terre, dans une attitude de soumission.

chasseurs-de-lion-contents-de-leur-trophee

C'est également le genre de « cliché souvenir » que l'on voit lorsque certains chasseurs de gibiers et de fauves souhaitent garder une photographie de leur prise.

Notre gorge est l'une des parties de notre corps que l'on souhaite protéger en permanence, instinctivement.

Les animaux qui acceptent la domination de l'homme, ou d'un de leurs congénères, présentent leur gorge en signe de confiance.

Ce n'est pas une attitude anodine.

C'est ainsi qu'une fois encore on remarque que notre langue a su traduire très justement nos instincts primitifs : quoi de plus lâche et de non civilisé que de contraindre une personne à agir « sous peine de » ?

 

 

COPYRIGHT-copie-1

Newsletter copie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

JE suis comme Samuel, j'aime cette rubrique qui nous éclaire sur les locutions d'aujourd'hui. Certaines sont encore plus étranges et on ne se rappelle plus du sens primitif ... Cordialement
Répondre
A


Il est satisfaisant pour le locuteur peu modeste en cette occurence que de recevoir des compliments et des encouragements.


Donc, merci et Bonne soirée Cordialement, André