Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Affaire Bettencourt : Sarkozy bientôt entendu ?

sarko courroyeL'ex-procureur de Nanterre Philippe Courroye et l’ex-Président Nicolas Sarkozy se sont rencontrés au moins huit fois à des dates proches de moments-clés de l’affaire Bettencourt, mais le magistrat dément avoir évoqué l'affaire à ces occasions, révèle Le Monde.  

 

Le magistrat, récemment muté à la cour d'appel de Paris, annonce dans Le Figaro qu'il va déposer plainte lundi prochain, à Bordeaux, pour violation du secret de l'instruction et recel. L'avocat de Nicolas Sarkozy n'était pas joignable à la mi-journée.

 

7743422717_l-affaire-woerth-bettencourt.jpgLe quotidien du soir, qui a obtenu des procès-verbaux versés à l'enquête judiciaire menée à Bordeaux, cite divers rendez-vous entre M. Sarkozy et M. Courroye, ou un certain « Ph C » figurant sur l'un ou l'autre de ses agendas, parfois avec la mention « arrivée par le parc », pour garantir semble-t-il la discrétion de la rencontre. Ils se seraient ainsi rencontrés le 12 juin 2010, deux jours après que la fille de Liliane Bettencourt eut apporté à la brigade financière le produit des enregistrements réalisés pendant un an par le majordome de sa mère. 

 

Ou le 11 septembre 2010, alors que l'ancienne comptable Claire Thibout a évoqué un possible financement illicite de la campagne de M. Sarkozy en 2007, et quatre jours avant un voyage du procureur en Suisse pour y chercher des éléments sur un tel financement, voyage dont il rentre quasi-bredouille. Les agendas, assure le quotidien, montrent aussi des rendez-vous de M. Courroye avec Patrick Quart et Jean-Pierre Picca, deux conseillers justice successifs de M. Sarkozy à l'Elysée. 

 

De nombreux acteurs du dossier estiment que M. Sarkozy lui-même pourrait être interrogé rapidement dans cette affaire par les juges. 

 

h-4-2277009-1287735708-jpgPhilippe Courroye, entendu pendant plusieurs heures le 2 octobre par deux des juges en charge de l'affaire Bettencourt à Bordeaux, a été questionné sur ces coïncidences.

 

Selon Le Monde, il a confirmé connaître personnellement M. Sarkozy depuis une douzaine d'années, et « le voir depuis une à trois fois par an pour évoquer des sujets généraux et institutionnels », au cours de « rencontres privées ».  

 

« Il n'a jamais été question de cette affaire dans mes rencontres avec M. Sarkozy, M. Ouart ou M. Picca », aurait ainsi assuré aux juges M. Courroye, aujourd'hui avocat général à Paris, ajoutant: « Vous n'imaginez pas M. Nicolas Sarkozy ou M. Ouart m'interroger sur des affaires que je pouvais traiter. Vous m'imaginez encore moins moi-même répondant à des questions sur ces affaires ou prenant des « instructions ». Le penser serait même outrageant ». 

 

Il aurait complété : « Mes relations avec Nicolas Sarkozy n'ont jamais porté sur aucune affaire que je traitais », et « M. Nicolas Sarkozy ne m'a jamais parlé du financement de sa campagne et je ne lui en ai jamais parlé ». De nombreux acteurs du dossier estiment que M. Sarkozy lui-même pourrait être interrogé rapidement dans cette affaire par les juges.

 

 

En politique, toute faute est un crime…

 


 COPYRIGHT-copie-1

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article