Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Enfant-Ange ou Enfant-Tyran ?

Enfant-Ange ou Enfant-Tyran ?

 

Le mérite de la position de l’ange est donc de donner toutes ses chances à l’enfant d’en être un.

D’un autre côté, cette image de l’ange a toutes les chances de s’écorner sérieusement au fil des années.

Cela ne serait pas grave si l’éducateur de son côté sait cacher sa déception et/ou sa nostalgie de l’âge d’ange.

Quoi de plus culpabilisant pour un enfant que le sentiment de décevoir ses parents ? Comment empêcher son enfant de grandir si ce n’est en regrettant ses années bébé ?

A contrario, considérer son enfant comme un tyran est une attitude aisée dans la durée.

Partant de si bas, il ne pourra qu’être une source de satisfactions pour ses parents au fur et à mesure des progrès qu’il manifestera dans sa capacité à vivre en société. Quoi de plus stimulant pour un enfant que la fierté de ses parents ?

Enfant-Ange ou Enfant-Tyran ?

Cette position du "tyran" est bien plus qu’une attitude.

A quel moment un enfant apprend-il qu’il n’est pas le seul sur terre ? Que ses parents ne sont pas à son service exclusif ?

Qu’il ne fait pas tout le temps 37°C, qu’il arrive qu’on puisse avoir faim ?

A bien y réfléchir, je comprendrai mal qu’en enfant ne commence sa "carrière" autrement que comme un tyran. C’est l’hypothèse la plus naturelle...

On pourrait retenir de ces réflexions une pensée médiane qui consisterait à voir un ange sans ne jamais oublier qu’il s’agit en réalité d’un "tyran".

Enfant-Ange ou Enfant-Tyran ?

C’est peut-être ainsi que des anges existent dans cette multitude de "tyrans" ?

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article