Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Si vous êtes un peu superstitieux, il vaut mieux ne pas ouvrir "la boîte de Pandore" !

Si vous êtes un peu superstitieux, il vaut mieux ne pas ouvrir "la boîte de Pandore" !
Si vous êtes un peu superstitieux, il vaut mieux ne pas ouvrir "la boîte de Pandore" !

Car ce serait l'origine de grands malheurs, de grands troubles, source de phénomènes et actions néfastes.

Pour un peu, je m'insurgerais : la femme est encore une fois considérée comme l'origine de toutes les souffrances du monde...

Enfin, après tout faisons preuve d'intelligence, et rappelons-nous que seuls ceux qui avaient le droit et la possibilité (parce qu'on le leur apprenait) d'écrire étaient... des hommes...

Qu'il s'agisse de la Bible, ou de toutes formes de mythologies anciennes. Donc...Bref.

Ce petit aparté revanchard étant terminé, je vous en explique les raisons, et par là-même l'origine du sens de cette expression...

Il faut aller chercher dans la mythologie grecque pour découvrir que Pandore était la première femme de l'humanité.

L'avait précédée sur Terre Prométhée, fils d'un Titan, et défenseur des hommes, dont il avait demandé la création à Zeus, et qui avait décidé de vivre en leur compagnie...

Zeus, le père de tous les dieux, n'ayant pas apprécié que Prométhée vole le feu aux Dieux pour l'offrir aux hommes, fait faire à Héphaïstos, à l'aide de terre et d'eau (comme il l'avait fait pour créer les hommes), une femme.

Chacune des déesses la dote d'un don (cela vous rappelle Aurore, la Belle au Bois Dormant, et ses trois marraines, non ? Comme quoi l'histoire se répète)...

C'est pourquoi on l'appelle Pandore (pan : tout / dore : don).

Mais le dieu Hermès à son tour lui offre certains dons parmi les siens (fourberie, mensonge et goût pour le vol...).

Zeus pour sa part lui offre une magnifique boîte, parfaitement close, en cadeau pour son époux, avec la consigne de ne pas l'ouvrir (Barbe Bleue et sa clé interdite, entre autres contes de notre enfance...)...

Son époux, bien évidemment, ou du moins celui à qui Zeus la destine, est Prométhée... Lequel "sent" le piège et refuse d'épouser Pandore, conseillant à son frère, Epiméthée, d'en faire autant...

Lequel, ébloui par la beauté de Pandore, ne se sent pas le courage de la repousser, lui ouvre sa porte et l'épouse dès le lendemain.

A ce stade du mythe, les versions diffèrent... certains affirment que c'est Epithémée, le frère étourdi (Epi : trop tard), qui ouvre la boîte (après tout c'était un cadeau pour l'époux), et d'autres qu'il s'agit de Pandore, par curiosité et fourberie (le cadeau ne lui étant pas destiné...)

Le résultat est le même : de la boîte " piégée " par Zeus s'échappent tous les maux qui peuvent affliger l'espèce humaine que le père de tous les dieux y avait enfermés...

Lorsque, reprenant ses esprits, la personne qui a ouvert la boîte la referme, seul l'espoir y est demeuré...

Ainsi donc la boîte de Pandore représente à elle seule tous les principes de malheur dont peut souffrir l'humanité...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article