Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Vous êtes normalisé vous qui me lisez ?

Qu'est-ce que la normalité ?

 

Chez les humains, je ne pense pas que cette notion est à retenir. Nous ne sommes pas normaux ou anormaux, nous sommes humains avec nos défauts et nos imperfections. En fait tout dépend où on place le curseur ! Nous sommes tous névrosés mais à un degré plus ou moins élevé et c'est ce qui fait la différence entre un fou et quelqu'un comme moi, comme vous.

 


Selon le principe de normalité, ce qui est normal et naturel n'est pas le stable, le traditionnel, le fixé. C'est au contraire la transformation, la mutation, la révolution. Par exemple, une évolution biologique normale comporte fondamentalement les mutations, les émergences d'espèces nouvelles et d'embranchements nouveaux.

Le développement normal de la science comporte des changements de paradigmes, des révolutions du savoir, des coupures épistémologiques et des refontes en profondeur.
Cette conception de la normalité n'est pas quelque chose de controuvé, applicable seulement à des entités abstraites.
Elle s'applique déjà chez n'importe quel enfant en bas âge.

Le jeune enfant passe par de nombreux stades de développement, qui constituent autant de transformations profondes de ses structures mentales et de ses aptitudes physiques.

Ce qui est jugé d'emblée normal pour un enfant, devrait l'être, cependant à un tout autre niveau, pour l'humanité.

En ce sens, nous devrions considérer l'émergence de l'humain et de la civilisation comme «naturelle». Une nature sans l'humain serait «artificielle».

Le principe de normalité, qui est étroitement lié au principe de confiance, a des implications déconcertantes. Comme les difficultés normales du développement, quelle que soit leur ampleur dans l'esprit du sujet, ont le caractère d'être surmontables, par définition, dans un développement normal, les problèmes normaux auxquels fait face l'humanité actuelle, devraient être surmontés normalement dans l'avenir.

Ainsi, par exemple, les problèmes économiques, démographiques, environnementaux sont ressentis par l'humanité actuelle comme certains des pires problèmes auxquels elle a eu à faire face. Or ces problèmes sont sans doute essentiellement dus au développement normal de l'humanité. Ce sont des problèmes de croissance suivi d'une période récession !

Le principe de normalité implique à leur sujet qu'ils doivent être considérés aussi normaux que les mutations dont ils procèdent. Ces problèmes doivent donc être considérés comme normaux.

Le principe de confiance, qui fait admettre l'existence normale de stades futurs de développement, implique ici que le développement se poursuivra normalement tant que les problèmes de l'humanité seront normaux.


La profonde incompétence de l'humanité dans son histoire jusqu'à aujourd'hui implique que son développement n'est pas «artificiel», ne relève d'aucun «art». Il nous faut bien admettre qu'il est profondément «naturel», même s'il produit de nombreux déséquilibres. Et cela ne fait que commencer ...!




Un bébé qui grandit, c'est naturel au sens fort. Il est naturel et normal qu'il se sente d'abord insécurisé et quelque peu angoissé.


 

 



 

Cependant il faut bien que jeunesse se passe !








 


Droits réservés ©

 …/…Cette publication prend un rôle informatif vis-à-vis du public…/…

Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Ce site n'a strictement aucun caractère commercial



















































Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article