Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?
La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?
La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

Pourquoi les Chinois mangent-ils avec des baguettes

Cette tradition provient d'une philosophie orientale qui recommande de couper les aliments en dés en cuisine avant de les servir. Un ancien proverbe résume fort bien cette philosophie : ''On se met à table pour manger, non pour découper des bêtes''.

Depuis des siècles, les Chinois trouvent barbare de servir à table une énorme carcasse de viande qui rappelle la forme originelle de l'animal.

On trouve aussi très impoli d'obliger un invité à découper lui-même une viande qui peut l'être au préalable. La taille des aliments entraîna donc la naissance des baguettes.

Il existe une autre explication, moins répandue, sur l'origine des baguettes. Les Chinois auraient auparavant utilisé couteaux et fourchettes. Mais un de leurs empereurs, craignant qu'on l'assassine, aurait interdit à tous ses sujets de posséder des ustensiles de métal. Les Chinois, répugnant à manger avec leurs doigts, inventèrent les baguettes.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

Pourquoi porte-t-on l'alliance à l'annulaire gauche ?

Les Hébreux plaçaient - et placent encore mais juste à la cérémonie religieuse - l'anneau de mariage à l'index. En Inde, la bague nuptiale était portée au pouce. La coutume occidentale selon laquelle l'alliance va à l'annulaire naquit avec les Grecs.

Les médecins grecs du IIIème siècle avant notre ère pensaient qu'une certaine veine, la ''veine d'amour'', reliait directement l'annulaire, appelé ''troisième doigt'', au cœur. Il était donc logique d'y arborer l'anneau symbolisant l'union.

Se référant aux planches anatomiques des Grecs, les Romains adoptèrent la pratique de l'anneau sans se poser de questions. Les Chrétiens continuèrent à porter l'alliance à l'annulaire, mais trouvèrent une autre explication à cette pratique.

Lors de la cérémonie du mariage, le jeune marié commençait par placer l'anneau en haut de l'index de la jeune fille en annonçant, « Au nom du père », puis il passait au majeur en déclarant « Au nom du fils » et concluait avec « Et du Saint-Esprit, Amen » en introduisant la bague à l'annulaire.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

D'où vient Facebook ?

Facebook nous vient de la célèbre université d'Harvard. Il s'agissait à l'origine de rassembler les étudiants et les anciens élèves, un peu comme les réseaux sociaux français, pour retrouver et rester en contact avec ses anciens camarades de classe.
Mark Zuckenberg, faisant partie du groupe d'étudiants qui créèrent ce réseau d'anciens élèves, se détacha du groupe et créa lui-même le fameux réseau Facebook.

Ce qui lui valut d'ailleurs un recours en justice, ses anciens camarades ayant jugé qu'il s'était servi de leur invention (Harvard Connection) pour créer son propre projet, un site web appelé ''the facebook.com'' !

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

thefacebook.com est ensuite devenu accessible aux autres universités des États-Unis, puis dans le monde entier, à partir de 2006, pour donner le célèbre Facebook.
En 2007, Microsoft a acheté 1,6% de Facebook pour pouvoir être son seul fournisseur.

Ce qui a permis à Facebook d'être valorisé aux alentours de 15 milliards de dollars !
Ce réseau est devenu un véritable réseau social, rassemblant des personnes proches comme des personnes inconnues, les amis de nos amis devenant nos amis, si on le souhaite.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

Pourquoi une heure est-elle divisée en 60 minutes ?

Cette décomposition de l'heure en 60 minutes est une trace de la numérotation babylonienne.

En effet, les Babyloniens utilisaient une numérotation de base 60. Pourquoi 60 ? Une hypothèse : 60 a des propriétés mathématiques appréciables étant divisible par 2,3,4,6,10,12,15,20,30. Sachant que nous utilisons une numérotation de base 10 parce que nous avons dix doigts !

On retrouve également cette numérotation dans les degrés d'un cercle. Un cercle est composé de 360 degrés (12*30 ou 6*60). On peut remarquer une correspondance entre le nombre de degrés et le nombre de jours d'une année.

Et si l'on établit une correspondance entre cette année circulaire et une journée, on retrouve le cadran de sa montre ! Les babyloniens ayant vraisemblablement divisé la journée en 2 fois 12 heures par commodité et précision de calcul.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

Pourquoi et comment calcule-t-on l'Audimat ?

La mesure de l'audience des émissions est une donnée indispensable à la gestion des chaînes de radio et de télévision dont une partie du financement provient de la publicité.

C'est aussi une indication pour définir les programmes et apprécier les goûts du public. Créée aux États-Unis par Nielsen, l'audimétrie s'est développée en France à partir de 1981. Les outils et les méthodes se sont perfectionnés avec l'apparition des chaînes privées. Les mesures se font toujours sur un échantillon représentatif : le panel.

Une des plus anciennes méthodes est l'enquête, par courrier ou par téléphone. Avant même la sollicitation d'un panel, l'analyse du courrier des auditeurs ou spectateurs était un moyen de connaître leurs réactions.

Elle repose sur les déclarations des personnes interrogées, alors que les instruments de mesure (ceux de Médiamétrie ou ceux de Sofres-Nielsen) fournissent des indications quantitatives indépendantes de ces déclarations.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

L'Audimat des années 1980 reposait sur l'emploi d'un audimètre, appareil relié au récepteur de télévision et qui enregistre les temps de fonctionnement de la télévision et les chaînes regardées.

L'audimètre est également relié, par ligne téléphonique, à un ordinateur de l'institut de sondages qui procède rapidement à l'analyse des données.
Avec le système Nielsen, chaque membre de la famille – et les invités – dispose d'un bouton-poussoir (People meter) qui permet un calcul individualisé des pratiques et des appréciations (il est possible de donner une note au programme visionné).

Ce système présente un inconvénient majeur lié à son coût qui limite l'étendue du panel de téléspectateurs. De plus, on a constaté que les foyers choisis dans les panels finissaient par prendre des habitudes d'écoute les faisant diverger de l'attitude générale du public.

À la fin des années 1980, des sociétés ont essayé de promouvoir de nouveaux instruments de mesure d'audience passive ne faisant plus intervenir directement le téléspectateur, notammant le Motivac, en France, ou le Passive meter, aux États-Unis. Ces instruments sont équipés d'un système de reconnaissance optique capable de dénombrer les individus présents devant l'écran.

Mais ce type de projet a été abandonné en raison d'un coût trop important.
Les résultats quantitatifs fournis par l'audimétrie sont complétés par des résultats qualitatifs qui permettent de tester immédiatement les réactions du public, l'usure d'un programme, l'accueil d'une nouveauté.

C'est ainsi que la première centrale européenne d'achat d'espaces publicitaires a recours à un panel disponible en permanence pour répondre à ses questions. L'audience, qui détermine les investissements publicitaires, est devenue la référence pratiquement unique pour déterminer la ''qualité'' d'un programme, de sorte que la publicité intervient comme un des mécanismes du processus de production.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?

Pourquoi porte-t-on des cravates ?

Cravate est une déformation du mot ''Croates'' !

Au XVIIème siècle, les rois de France (Louis XIII et Louis XIV) avaient à leur service un régiment de cavaliers slaves et catholiques que l’on appelait Royal-Cravate (Cravatepour Croate).

Ces soldats avaient coutume de nouer leur col de chemise avec un mince cordon en tissu noir.  Cette coutume s’imposa à la cour de Versailles, puis se répandit sous différentes formes et coloris.

La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?
La réponse est "oui"… Mais quelle était votre question ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article