Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands.

La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands.

Pline le Jeune, de son vrai nom Caius Plinius Caecilius Seconsus (61 à 114 après Jésus Christ.), naquit à Côme, une cité du nord de l'Italie.

Il était le neveu et le fils adoptif de Pline l'Ancien (qui mourut lors de l'éruption du Vésuve).

A l'âge de 18 ans, Pline le Jeune entreprit alors le cursus honorum. Il fut successivement sénateur, questeur, tribun du peuple, préteur, et consul.

Pline le Jeune fut ami avec Tacite et travailla avec Suétone. Il écrivit de nombreuses poésies, des lettres (Pline avouait s'inspirer de Cicéron, dont le style était cependant bien moins grandiloquent et bien plus direct.), ainsi que le Panégyrique de Trajan.

La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands.

Pline le Jeune mourut probablement vers 114 après Jésus Christ, alors qu'il était légat de Bithynie (l'on déduit qu'il mourut à cette époque sachant que nous n'avons plus d'écrits de lui, postérieurs à cette date).

Tout le monde rêve d’une vie heureuse et remplie d’argent. Dans cette célèbre citation de Pline le Jeune :

« La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands » on nous montre que les gens vivant dans la prospérité montrent leur bonheur mais que les gens qui vivent dans l’adversité montrent à quel point ils sont grand.

La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands.

Car il est beaucoup plus facile de vivre dans la prospérité avec tout l’argent dont on a besoin plutôt que dans l’adversité sans aucune ressource.

 

Cette citation est encore pour Pline le Jeune une façon de faire réfléchir sur la grandeur des personnes.

Souvent on se dit que comme une personne est riche c’est forcément quelqu’un de grand, qui a fait beaucoup de bien et qui mérite le plus grand mérite.

Mais c’est faux, c’est dans des conditions de vie difficiles, que l’on voit les grands, que l’on voit ce qui mérite le plus de mérite. Vivre dans l’adversité est très dur alors se sont donc forcément des gens grands, des gens méritant.

La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands.

 

 

L’adversité ne donne aucun privilège bien au contraire c’est une galère quotidienne.

Alors que vivre dans la prospérité apporte beaucoup d’avantages, et permet, il est vrai d’apporter la joie.

Alors réfléchissez bien à cette citation : La prospérité montre les heureux, l’adversité révèle les grands de Pline le Jeune.

Vous ne regarderez plus le monde de la même manière, vous ferez sans doute plus attention aux gens en difficultés.

C’est dans les moments durs, que l’on voit réellement qui sont les personnes, ce qu‘elles valent vraiment et quand il s’agit d’adversité ça ne peut être que des personnes au grand mérite.

 

Et dites-vous que, quand vous croisez quelqu’un qui vit dans la rue, c’est quelqu’un de grand et qu’il mérite votre aide.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ce n'est pas comme cela que je comprends cette situation, il ne suffit pas de connaitre l'adversité pour être grand! Comme il le dit, l'adversité révèle les grands, c'est a dire que devant l'adversité certains se dégagent et se révèle à eux même comme grand, alors qu'il ne l'était pas forcément avant.
Répondre