Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

UNE HISTOIRE FOLLE EN 2 ANS ET TELLEMENT AGREABLE DE DEPENSES POUR « SI PEU » !!!

UNE HISTOIRE FOLLE EN 2 ANS ET TELLEMENT AGREABLE DE DEPENSES POUR « SI PEU » !!!

En 2013, M. Claude Guéant est publiquement mis en cause dans plusieurs affaires, notamment celle des primes de cabinet et celle des tableaux si bon marché.

 

Le 4 juin, son fils lui envoie ce SMS :

« Je crois beaucoup à la théorie du bouc émissaire et je crois que ça ne dérange pas ton ancien boss bien au contraire », écrit François Guéant, faisant allusion à Nicolas Sarkozy.

« Là il faut penser qu’à sa gueule papa », ajoute-t-il.

« Tu as raison », répond Claude Guéant.

« Ça doit être l’intérieur qui fait des communications uniquement sur toi », lance-t-elle encore, imaginant que son père est victime d’une manipulation politique.

« Ouais bien sûr… », approuve ce dernier. La conversation vient alors sur les « amis » politiques de l’ancien ministre.

Des échanges savoureux.

« Et puis l’UMP est nulle aussi… Parce qu’ils ne te défendent pas !», dit Marie-Sophie Charki
« Oui. Bien sûr»,  répond Claude Guéant 
« Ils sont dégueulasses ! C’est des dégueulasses de toute façon.»

« Oui mais ça c’est sûr (…) Et puis quand tu vois certains qui disent pas forcément des choses négatives, qui disent… Mais qui défendent pas, quoi (…) Et que tu sais qui ils sont et ce qu’ils ont fait (…) Ou font !»

« Ouais.»
« Bon, ben tu peux… Hein… Parce que je… Je sais quelques petits trucs quand même !»

« Ouais.»

« Tu vois ? On n’est pas ministre de l’intérieur en vain !»
« Ben ce serait bien qu’un jour tu les balances… Parce que franchement…»

(Rires de M. Guéant)
«  Franchement il y a vraiment des claques qui se perdent !»

« Ouais. »

 

Quelques heures plus tard, M. Guéant est recontacté par sa fille...

 

Quelques jours plus tard, le 11 juin, c’est Marie-Sophie Charki, la fille de M. Guéant, qui téléphone à son père, afin d’évoquer cette affaire de primes.

« Moi j’en ai ras-le-bol des insultes », clame Mme Charki.

« Moi aussi. Oui oui. Ben moi aussi hein », répond M. Guéant.

« Ça doit être l’intérieur qui fait des communications uniquement sur toi », lance-t-elle encore, imaginant que son père est victime d’une manipulation politique.

« Ouais bien sûr… », approuve ce dernier. La conversation vient alors sur les « amis » politiques de l’ancien ministre.

Des échanges savoureux...

« Ce qu’il y a c’est qu’il faudrait que t’aies un ou deux copains à l’UMP qui te défendent, quoi, parce que c’est pas juste ce qu’il font, hein ? », interroge Mme Charki.

« Bah oui je sais bien », approuve son père.

« Mais t’en as pas un ou deux qui peut quand même être sympa et… »

« Non », la coupe Claude Guéant, qui indique : « Je me démerderai tout seul et j’y arriverai tout seul. »

« C’est dégueulasse franchement la politique c’est vraiment un sale milieu, vraiment… », déplore-t-elle.

« Ah oui ça c’est sûr », approuve M. Guéant.

« Ouais et puis ils se tiennent tous entre eux tu vois, c’est vraiment des médiocres », ajoute sa fille.

« Oui, oui, quand je vois les mecs (…) qui font des trucs (…) quand je sais ce qu’ils font, ce qu’ils ont fait et ce qu’ils font, hein bon… », lui répond-il.

« Mais pourquoi tu débines pas aussi toi, hein ? », insiste-t-elle.

« Ah non c’est pas mon genre (…) Je vais pas débiner Dupont, Durand,… (…) Je me défends mais de là à mettre en cause des gens. »

UNE HISTOIRE FOLLE EN 2 ANS ET TELLEMENT AGREABLE DE DEPENSES POUR « SI PEU » !!!

Le 13 juin 2013, M. Guéant est rappelé par sa fille, sur le même thème.

 

« Je suis très en colère, attaque-t-elle, parce que je trouve qu’à l’UMP quand même, ils ne se sont pas beaucoup bougé les fesses pour te défendre hein quand même… »

 

« Oh bah non, c’est le moins qu’on puisse dire », acquiesce M. Guéant, qui pense avoir l’explication : « Surtout, je ne fais pas partie de la bande quoi… »

 

Sa fille approuve : « T’es pas de leur bande ! C’est pour ça que je te dis… Ils se tiennent tous entre eux ! »

 

« Oui oui (…) Ah c’est sûr ! »,conclut M. Guéant.

 

La discussion vient alors sur M. Sarkozy.

 

Marie-Sophie Cherki :

« Ils en ont long comme le bras dans leurs petites affaires personnelles, et puis il n’y en a pas un qui… Et moi je ne suis pas contente après Sarkozy parce qu’il aurait pu faire quelque chose pour toi ! »
« Oui, je pense aussi. Oui oui, moi non plus,

répond Claude Guéant.


« Hein ? Hein ? Alors il a intérêt à se méfier parce que le jour où tu vas décider de balancer, et ben… tu vas voir !»

« Oh bah je vais pas balancer !»

« Ses petits copains, là…»

« Je ne vais pas balancer, tu le sais bien.»

« Oui, ben écoute…»

« Bon, enfin… On est comme on est…»

« Il mériterait… Il mériterait…»

« (Rires) OK, allez, salut Marie.»

UNE HISTOIRE FOLLE EN 2 ANS ET TELLEMENT AGREABLE DE DEPENSES POUR « SI PEU » !!!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DAMBINOFF Daniel 22/07/2015 18:21

il y a des histoires folles ;dont on parle tout les jours: mais dans les asiles; on ne trouve pas les fous de ces histoires ??

AD 22/07/2015 18:58

Les "histoires" dans LES univers de la gente politique à droite ou à gauche ou "ailleurs" sont exaucés des votants un état-major dont toujours mieux que...la folie. Sans compter la menace terrible des extrémistes en lexique "NATIONAL" comme si le père, la fille et la nièce + leurs intérêts financiers adorent Pétain sous Hitler et les "UMP" de Sarkozy hélas et Les Républicains avec Alain JUPE.
Les partis politiques - tous - devraient se donner de l'intelligence sans chercher LEUR intérêt. Pour la France et l'Europe.
Merci de votre commentaire en espérant que vous n'êtes pas bloqué en asile...
A plus...