Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

La réalité se sert-elle de la fiction pour se justifier ?

Depuis le déclenchement de ce qui a été baptisé la «guerre au terrorisme», des témoignages démontrant que le gouvernement américain et les services de sécurité y étant subordonnés usent de la torture sont légion.

Pour soutirer des informations à des prisonniers qui attendent toujours une accusation formelle on terrorise, on prive de sommeil et de nourriture, on blesse, on mutile.

Les médias et les ONG informent de ces faits qui, illégaux aux États-Unis, se font dans des zones de non-droit comme la base de Guantanamo ou en sous-traitance dans les pires endroits de la planète.

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?
La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

Abu Ghraib n’est pas non plus un secret pour personne.

Les photos dégradantes d’actes inhumains commis contre des soldats et des civils faits prisonniers par l’armée américaine ont fait le tour du monde.

Les ex-représentants due l’ex-gouvernement, tentèrent de minimiser ou même de nier ces faits.

Le premier acte fut décidé par le nouveau président Obama mit fin à cette situation abjecte.


Avant l’ère Bush, les séries télévisées américaines jouaient le jeu sans nuance et faisaient la promotion de la torture dans les situations extrêmes.

Pour les fins de ce texte, je me concentrerai sur le méga-succès de Fox « 24 » et sur la série « Lost » diffusée à ABC.

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

Alors que « 24 », une série très accrocheuse qui en est maintenant à sa 7e saison, évolue dans un éternel sentiment d’urgence et de trahison « Lost » quant à elle oppose un groupe de victimes perdus sur une île déserte aux « autres » qui ne leur veulent que du mal.

Dans les deux cas, la cause est claire alors les bons sont constamment mis à l’épreuve par des étrangers mystérieux et des traîtres ambitieux. Nul doute qu’avec la nouvelle Présidence il y eut des couperets qui tombaient.

Jack Bauer, l’agent fédéral invincible de la Counter Terrorism Unit dans «24» doit souvent interroger, dans l’urgence la plus totale, des méchants ou des traîtres suspectés.

Questionnés à la pointe du revolver, battu sauvagement, forcés à regarder une mise en scène de l’exécution de membres de leur famille, électrocutés… les victimes de torture acceptent leur rôle de même que les autorités qui profitent des informations ainsi obtenues.

D’un complot international pour faire sauter Los Angeles à la guerre américaine au terrorisme, il n’y a qu’un pas que le télévore lambda est certain de fait.

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?
La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

D’y voir un complot de la part de la chaîne ouvertement pro-Bush afin de faire accepter des atrocités commises en Irak et ailleurs serait peut-être de l’abus, mais il n’empêche que ça tombe bien.

Dans « Lost » c’est plutôt l’image de l’altérité qui est foncièrement mauvaise que l’on retrouve. Si les autres sont méchants, il est donc légitime de faire tout en son pouvoir pour se défendre.

Dans un épisode, un ancien soldat de la garde républicaine irakienne (!!!), spécialiste es-torture, interroge un étranger capturé seul sur l’île afin de savoir s’il appartient au groupe autochtone qui leur fait la vie dure.

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

Saïd se sert des techniques apprises des unités spéciales américaines et raffinées dans les geôles de Saddam pour tirer les vers du nez de l’inconnu. Encore là, c’est cousu de fil blanc.

Des répliques du genre « lorsqu’on est en guerre, toutes les façons sont bonnes d’arriver à ses fins » légitime d’un coup toutes les transgressions à l’humanité.

C’est une chose de s’inspirer des faits de l’actualité pour écrire des séries populaires, c’en est une autre de jouer le jeu de l’administration en place en mettant en scène des situations où il est légitime de transgresser toutes les lois et le respect de la vie humaine pour des prétextes vaseux.

Je crois que ce n’est qu’une des conséquences du mélange de plus en plus fréquent de la nouvelle, de la fiction et des intérêts politiques.

La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?
La TORTURE des actus (ou télé) est peu auprès de celle qu'on subit soi-même… En vrai ?

On peut se « divertir » et passer un bon moment

en écoutant ces séries accrocheuses,

mais il faut rester vigilant et refuser d’avaler

la propagande de la mort, quelque soit la forme qu’elle prend.

Et partout dans le monde.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article