Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis...

Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis...
Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis...

Pensez à un beau ballon rouge...

Evidemment pour ne pas penser au ballon rouge, il faut d'abord visualiser celui-ci pour ensuite se dire qu'il ne faut pas y penser. Autrement dit, la négation n'existe pas, elle a simplement été créée par l'homme.

L'arbre existe, le non-arbre n'existe pas.

La négation est une construction de l'esprit. Qu'implique-t-elle dans le quotidien ? A priori, rien de bien dramatique. «J'aime le café», «je n'aime pas le café»...

Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis...
Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis...

Il n'y a pas de quoi philosopher... Et pourtant !

Lorsque les personnes traversent des phases difficiles, des coups de déprime, on dit qu'elles voient les choses en noirs, en négatif... L'expression est connue, mais il est rare de s'y être attardé.

La négation d'une chose, c'est dissoudre son existence même, cette chose a été nommée, la nier revient à la «dé-nommer», et finalement c'est soi-même que l'on remet en question.

La démarche consiste, ne serait-ce qu'une heure, à ne pas utiliser la négation une seule fois. L'exercice est périlleux voire impossible tellement nous sommes ancrés dans nos habitudes de «non-communication». Je n'aime pas le travail» peut être remplacé par n'importe quelle autre expression : le travail m'est désagréable; je déteste le travail... Ne pas utiliser «ne pas», utiliser autre chose que «ne pas». Cela peut paraître stupide et sans aucun intérêt, mais regardez l'effet que cela peut produire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article