Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

LA BEAUTE DES « RIDES »...

On n’est jamais trop âgé pour s’instruire !

Assurément, nos rides composent à elles seules un véritable miroir vivant. Par sa texture, ses reliefs, notre peau, subtile toile de fond de notre apparence, dévoile en filigrane ce que nous sommes au tréfonds de nous-mêmes, et en dit bien plus long que d’autres signes physiques sur nos états d’âme, notre mode de vie, notre émotivité, notre bien-être… mais aussi notre stade de vieillissement "apparent".

LA BEAUTE DES « RIDES »...

Le visage livre deux lectures possibles.

Si le corps, par ses formes et ses volumes, renvoie à ce que l’individu est, le visage, par ses expressions, ses modes de réaction, indique ce que la personne est devenue.

Selon la manière dont il a évolué au fil du temps, avec ses stigmates physiques et ses traces émotionnelles, il raconte ce qu’elle a vécu, et surtout comment elle l’a vécu.

LA BEAUTE DES « RIDES »...

Rides du vieillissement : signatures du temps qui passe

Il faut s’y faire, ces fins sillons que l’on n’aime pas trop appeler "rides" vont furtivement s’installer sur le visage au fil des ans. D’une personne à l’autre, c’est dans une fourchette d’années assez large que chacune des zones du visage va se voir dotée progressivement de ces plissés discrets et ingrats.

LA BEAUTE DES « RIDES »...LA BEAUTE DES « RIDES »...
LA BEAUTE DES « RIDES »...LA BEAUTE DES « RIDES »...

Faux témoins de l'âge

Ces esquisses dessinées sur le visage ne révèlent pas l’âge réel de la personne. Le décalage peut être non négligeable. En réalité, à ce stade, cette calligraphie vient renseigner l’œil qui s’y intéresse sur d’autres pistes aventureuses venues brouiller la course du temps.

Certes, il y a d’abord des facteurs internes propres à chacun, une aptitude génétique, inscrite dès la naissance, à se marquer plus ou moins vite, ou encore à réparer plus ou moins facilement les détériorations passagères infligées au visage.

Mais ce sont avant tout nos habitudes de vie, nos choix d’environnement, sans oublier notre façon de nous alimenter, qui viendront peser de tout leur poids dans la balance.

A y regarder de plus près, on y découvre une multitude de rides et ridules qui strient le front, les joues, le dessus des lèvres. Même en exposition lumineuse habituelle, le soleil génère quatre fois plus de vieillissement sur les zones découvertes que si l’on vivait dans la nuit en permanence !

LA BEAUTE DES « RIDES »...
LA BEAUTE DES « RIDES »...LA BEAUTE DES « RIDES »...

L'art de l'estompe

Peut-on déjouer l’évolution des marques du temps, passer dans la catégorie des « dix à quinze ans de moins » ? Trois fois oui, si l’on sait bichonner sa peau avec des gestes et produits étudiés pour.

Avant d’en venir aux techniques esthétiques lourdes, souvent drastiques pour la peau et parfois risquées, pourquoi ne pas recourir aux bienfaits des armes cosmétiques, efficaces au quotidien ?

Elles s’appuient, dans des soins tout en douceur, sur des substances très actives et ciblées et précurseurs régénérant, acide ascorbique (vitamine C), mais aussi extraits végétaux ou biotechnologiques dopant le collagène, peptides mimant des facteurs de croissance…

LA BEAUTE DES « RIDES »...

Rides d'expression : nos émotions en première ligne

Le visage est aussi ce paysage vivant qui se métamorphose au rythme de nos bouleversements intérieurs. Par sa mobilité musculaire imposée par le fait de parler, de boire, de manger, mais aussi d’exprimer un affect, des sentiments…, notre peau se marque.

Il y a d’abord les émotions fondamentales (surprise, peur, colère, joie, dégoût, tristesse…), des mimiques universelles. Mais aussi un répertoire d’expressions qui nous est propre. Sculptant préférentiellement certains reliefs, les plissures et rides d’expression vont peu à peu donner à lire plus en profondeur.

On pourra y déceler une forme de sensibilité, l’ébauche d’un tempérament : optimisme, nervosité, défaitisme, empathie… tout en se gardant de pouvoir prétendre à un portrait psychologique.

LA BEAUTE DES « RIDES »...
LA BEAUTE DES « RIDES »...LA BEAUTE DES « RIDES »...

Masques-vérité

C’est tout notre parcours affectif qui vient émerger en surimpression sur la peau. En réalité, selon les attitudes que l’on adopte face aux événements de l’existence, mais aussi selon notre éducation et notre milieu social, notre visage finit par composer un “masque” émotionnel.

On connaît tous les masques très figuratifs de la sérénité (pas une once de crispation, les lignes de la figure semblent comme étirées vers l’extérieur), de l’amertume (des plis tirent les coins de la bouche vers le bas), de la tragédie (le visage est littéralement « ravagé ») ou de l’impassibilité (traits figés, émotions illisibles). Même derrière ce dernier, le décodage est possible.

LA BEAUTE DES « RIDES »...
LA BEAUTE DES « RIDES »...

Visage zen

Supprimer les rides d’expression ? C’est quasi impossible… sinon en se passant d’expressions.

Mais une détente intérieure et une gestuelle appropriée – des effleurements doux et lents de la peau, par exemple – peuvent apaiser les traits.

On peut aussi faire barrage en douceur à la tension des traits chaque matin, grâce à une nouvelle génération de soins. Avec ces gestes et ces crèmes, aucun risque de « glacer » ses expressions ni de priver son visage de son supplément d’âme…

LA BEAUTE DES « RIDES »...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article