Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

Aller au boulot, jour après jour...

En revenir, manger, regarder la télé, puis se coucher ; tel est le pain quotidien de la plupart d'entre nous. Est-ce donc ça la vie ? Une telle calamité qui consiste à passer son temps à essayer de l'occuper ? Ou y a t-il autre chose (que l'on rate peut-être) ? Quelque chose qui nous donnerait un sens...

C'est vrai ça, à quoi ça sert "la vie" ? On naît, on vit, et après c’est fini. Des « après », personne n’en revient au demeurant ? Et tout ça pour quoi, dans quel but ?

Quel pourrait donc être l'élément déclencheur de la vie ?

Attention, je ne vous parle pas des origines "physiques" de la vie (d'où vient la fumée : du feu) dont le point initial est l'apparition d'organismes unicellulaires sur terre, mais des besoins de ces origines (pourquoi avoir allumé ce feu, ou pourquoi ce feu s'est-il allumé ?).
Et ce gosse va mourir...ça ne vous fait pas de peine ? A en mourir de larmes.....

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

D'où vient le besoin de la vie ?

Quel est cet "intellect" qui a fait qu'un poisson se transforme en singe en des millions d'années (cf.Darwin) et non en plasma vert fluo, cette "chose" qui a fait que la chlorophylle soit verte et non bleue ?

Quel est cet "intellect" qui a muté, petit à petit, l'homme primitif en lui ôtant son épaisse fourrure animale "comprenant" que celui-ci se couvrant de vêtements, n'en avait plus besoin ?

Mieux, quelle est cette "force" qui a donné à l'homme cette intelligence lui permettant d'avoir l'envie de se vêtir ? Pourquoi les autres mammifères (certain ayant un cerveau beaucoup plus gros que le notre) n'ont-il pas développé cette intelligence ?

Qu'est-ce que vous me dites ? C'est la nature des choses ? Ouais ! C'était la première ligne du livre de Jean-Jacques Servan-Schreiber (Ciel et Terre)...

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

OK, je veux bien, mais alors que veux la nature ? Elle ne va tout de même pas au hasard !

Tout est si bien ficelé là dehors, si harmonieusement et subtilement amalgamé: les êtres respirent de l'oxygène et recrachent du gaz carbonique, et pour les plantes, c'est le contraire, etc.

Soit ce que nous appelons nature a un plan, un projet prédéfini, préétabli ; soit la vie se produit et évolue au hasard, bon gré mal gré, et le fait que presque toutes les espèces aient des yeux et voit le monde tel que nous le voyons (en 3 dimensions, dans le même espace-temps) et aient chacune le besoin et la possibilité de s'alimenter en s'entredévorant les unes les autres formant ainsi une chaîne alimentaire incroyablement précise et sensible, est le produit d'une perfectibilité et d'une veine faramineuse (sinon nous serions tous mort de faim depuis déjà bien longtemps).

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

Bon stop, cessons le délire…

Concernant la perfection actuelle de la nature (chaîne alimentaire, etc.), cela vient du simple fait que si un être ne peut pas résister à son environnement, il disparaît.

Par conséquence, millions d'années après millions d'années, il ne finit par rester qu'une population de plantes et d'êtres vivants assemblés les uns avec les autres comme un immense puzzle.

Chaque jour, les poils essaient de grandir, et s'ils n'y arrivent pas, ils meurent... puis repoussent, jusqu'au jour où ils ne repousseront plus car les conditions ne sont plus réunies pour que la pousse se fasse ("terrain" trop chaud, trop acide,...).

A une autre échelle, chaque année, des milliards de micro-organismes tentent de se former... et meurent car ils ne sont pas viables. Ceux qui le sont, donnent alors naissance à de nouveaux germes, de nouveaux virus (Sida, Ebola,...) et peut-être dans des millions d'années, à de nouveaux êtres.

OK donc pour l'explication rationnelle de l'évolution, mais l'homme dans tout ça, pourquoi est-il le seul à avoir conscience de son existence ? Parce que son cerveau aurait évolué petit à petit, cellule grise par cellule grise, lui donnant de plus en plus d'intelligence et de maîtrise ? Il semblerait effectivement que ce soit le cas, nous sommes donc d'incroyables veinards !

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

Mais je n'ai toujours pas la réponse à ma question : quel est l'intérêt de vivre jour après jour ?

Si le but est l'évolution, alors il nous suffirait juste de naître directement avec tout ce qu'il faut pour se reproduire, de se reproduire, et de mourir dans l'affilé.

Mais non !

Mais non, la nature (qui rappelons le, tend vers la perfection des choses) fait de nous (par notre condition physique et par notre intelligence) des êtres qui vivent de plus en plus longtemps (alors qu'une libellule ou un rhinocéros ne vit pas plus longtemps maintenant qu'il y a cinq siècles).

Ceci démontrerait donc que le but de notre espèce est autre que la simple perpétuation de l'espèce, et donc que la vie a un sens, que notre vie (celle de chacun de nous) répond à un besoin, contrairement à celle d'un canard (tout du moins, en l'état actuel des choses).

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

Le but ultime de chacun de nous (être humain) durant notre vie sur terre serait donc d'aimer (au sens large du terme).

Mais pourquoi ? On va déraper, là...

Dès lors, toutes les hypothèses sont possibles :
- pour finir par créer un monde parfait où les géniteurs de la race humaine pourront enfin venir vivre ;
- pour nous permettre de ne plus avoir besoin de notre enveloppe charnelle et ainsi répondre à un autre besoin (pouvoir partager la "vie" de nos "morts" pour être tous réunis et ainsi faire cesser un processus d'éternelle réincarnation ?) ;
- Etc…

On peut tout imaginer, je ne sais pas.

Juste une petite question : « A quoi ça sert de vivre ? »

Mais à priori, plus nous aimerons, plus nous apprendrons à aimer, mieux nous saurons aimer !

Et plus vite nous serons béat de bien-être, mieux nous saurons apprécier ce pour quoi nous sommes et donc meilleure sera notre existence entière (terrestre et extraterrestre -dans le sens originel du mot-)

La Messe est dite !

Ou presque : peut-être que les pires d'entre-nous (les plus inhumains) arrêteront leur chemin de vie (qui normalement est éternel, la mort ( ?!?)ne constituant pas une fin, y'a pas de raisons) ou descendront d'un cran dans une sorte de « hiérarchie des âmes » ; et que les meilleures « âmes » (toutes espèces confondues) auront droit à une existence améliorée (avec de meilleures capacités pour un être humain lors de sa prochaine vie terrestre, ou avec une prochaine vie d'être humain pour un animal qui a présenté des émotions extraordinairement humaines). Super non ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean 27/08/2014 10:32

Donner du sens à sa vie, c'est :
s'intéresser aux autres,
vivre harmonieusement
ne pas rester obnubilé par ses seuls problèmes personnels .
C'est sourire aux autres et rire avec les autres et prendre la vie du bon côté .
Notre passage sur cette terre (si éphémère car je ne suis pas croyant) doit se faire en douceur et dans l'amour .
Bien cordialement