Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ANDREBIO

05/02/2016 15:46

Notre Société de l'Inutile nous obligera à changer de vie...

Notre Société de l'Inutile nous obligera à changer de vie...

La société de l’inutile…

Il ne m’aura suffit qu’un seul coup d’œil jeté au caddy d’un ami avec qui je faisais des courses pour avoir comme une espèce d’électrochoc psychologique.

Sous mes yeux hagards s’amoncelaient une quantité d’emballages qui me font encore me demander pourquoi, lorsque l’on est pauvre, ou travailleur pauvre, car c’est son cas, on s’obstinait à s’achalander en produits aussi inutiles que dangereux.


Notre société mesurerait donc son degré de civilisation par son aptitude à produire du futile, puisque l’essentiel est sensé ne plus poser de problème.

Notre Société de l'Inutile nous obligera à changer de vie...

Sorte de méthode Coué, "je vais bien, tout va bien… ".

Et pour s’en assurer, d’organiser le concours du steak le plus rose et du parfum le plus toc.

Je n’existais que parce que Dior, Calvin Klein, Cerruti ou Smalto m’habillait peut-être, voire j'avoue que les grandes marques m'habitaient.


A un ami qui me reprochait le peu de classe de mes vêtements, alors que je m’apprêtais pour un rendez-vous important, je lui répondais : la vraie classe s’habille en sac à patate !

Notre Société de l'Inutile nous obligera à changer de vie...

Que les riches comblent leur ennui en se grimant de postiches incongrus peut se comprendre.

A quoi donc pourrait bien servir ce tas de pognon sinon à montrer au reste du monde et surtout à son voisin qu’on a un gros tas de pognon ?

Mais que les « pauvres » jouent ce même jeu dérisoire me laisse pantoyant…

Notre Société de l'Inutile nous obligera à changer de vie...

Moi qui croyais que l’excellence de la pauvreté était justement de renouer avec la valeur de l’essentiel…

Que sont devenues mes « jeunes » années, où, équipé d’une « tablette de chocolat » et quelques flocons d’avoine, j’allais titiller la survie dans les étendues sauvages des collines du départ de la vie d’adulte. De n’avoir « rien » réveillait en nous la certitude d’exister plus que passablement versus les moyens factices…d’être !


Cette société de l’inutile devient le standard commun à tous les pauvres de la planète, engageant des continents entiers dans un surendettement pour cause de « lecteur DVD spécial savane ».

Notre Société de l'Inutile nous obligera à changer de vie...

L’important étant d’avoir autant de Mac Do qu’ailleurs…

A quand la barre céréale que l’on pourra avaler, emballage comestible compris ?

Ça sera tout comme il est bien plus facile, de nos jours, de savoir où se trouvent les héros modernes.

Ils sont tous à devant la télévision, à 21 heures, l’heure du décervelage de masse !!!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Société de consommation, de gaspillage
Dans une société ou certains qui n'ont pas le superflu n'ont même pas le nécessaire !!!
Cordialement
Répondre